Affiche Passe ton bac d'abord

Critiques de Passe ton bac d'abord

Film de (1978)

« C’est la vie. - Nan, c’est pas la vie, ça »

Ce film peut être considéré comme la suite directe de L’Enfance nue, reprenant la justesse et l'âpreté du regard là où s’était arrêté le récit, ajoutant peut-être encore la noirceur perçue dans La gueule ouverte… Devenus adolescents, les individus se cherchent et, toujours assoiffés de tendresse et d’attention, cherche laborieusement à composer avec la grammaire complexe et frustrante de l’amour.... Lire la critique de Passe ton bac d'abord

17 2
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Naturalisme de la moyenne

Les premières séquences suffisent à susciter un net intérêt, que je situerais entre le semi-documentaire et le regard social. Ces gueules d'adolescents, ces pulls en laine, ces situations familiales : pas de doute, on est en plein dans cette époque à cheval entre les années 70 et 80. C'est précisément le cadre temporel de la génération de mes parents et si je suis géographiquement assez peu... Lire la critique de Passe ton bac d'abord

5
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

"A quoi tu rêves, ma fille ? - A rien."

C'est fou, le film a beau dater de 1978, le propos n'a pas vieilli d'un iota et reste extrêmement actuel. On retrouve beaucoup de vrai dans ces adolescents de Lens : ils n'ont pas grand espoir dans un avenir rempli de chômage, ils ont le sentiment que passer le bac ne leur servira pas à grand chose et ils trompent leur ennui en traînant avec leurs amis et en faisant de nouvelles expériences,... Lire la critique de Passe ton bac d'abord

4
Avatar MemoryCard64
8
MemoryCard64 ·

J'ai vraiment du mal avec Pialat !

Rien à faire, j'ai beau essayer, je n'arrive pas à suivre un film de Maurice Pialat et ce film ne va pas arranger les choses. Alors oui, l'évocation de la jeunesse de la fin des 70's, de ses amours à ses désillusions en passant par leur avenir incertain, est criante de vérité. Mais le rythme est tellement lent, l'élocution des comédiens tellement inaudibles (le preneur de son était en grève ?)... Lire la critique de Passe ton bac d'abord

3
Avatar Gand-Alf
5
Gand-Alf ·

Le droit à la paresse

Film méconnu dans la carrière du grand Maurice Pialat Passe ton bac d'abord est un drame social terriblement plat et ennuyeux, souffrant d'une écriture d'une banalité déconcertante et d'un rythme proprement soporifique. Proche de l'amateurisme et manquant cruellement de précision l'interprétation n'est guère représentative du travail remarquable qu'exerce Pialat dans ses meilleures... Lire la critique de Passe ton bac d'abord

2
Avatar stebbins
5
stebbins ·

Critique de Passe ton bac d'abord par Reymisteriod2

C’était le seul Pialat qu’il me manquait pour compléter sa filmographie. Chose réparée, je l’ai enfin vu. J’ai été un peu déçu, il s’agit tout de même d’un Pialat « mineur », en dessous de ses multiples chefs d’œuvre. Ce n’est pas excellent, mais ça reste bon tout de même car on retrouve beaucoup d’éléments propres au cinéma de Pialat. En effet, Pialat capte encore une fois... Lire l'avis à propos de Passe ton bac d'abord

Avatar Reymisteriod2
7
Reymisteriod2 ·

Critique de Passe ton bac d'abord par Tom_A

Après la noirceur et l'austérité de La gueule ouverte, Pialat se tourne vers la jeunesse et force le trait, force le drame de chaque personnage, mais insuffle aussi beaucoup d'humour. Et si parfois certains dialogues nous apparaissent moins naturels que ce à quoi le Maurice nous a habitué jusque là, nombreux sont les instants touchés par la grâce. Pour ne rien gâcher, la photographie est... Lire l'avis à propos de Passe ton bac d'abord

Avatar Tom_A
7
Tom_A ·

Le bac, notre rite initiatique

Regard d'une justesse incroyable sur un rite de passage dans le monde adulte, celui du passage du bac. Une ouverture sur le monde adulte mais aussi un deuil, celui de notre enfance avec son corps de ballet de rêves et contes de fées, de princes, de princesses et autres chimères de monde merveilleux . Ces cours de philosophie tant attendus, ce désir de devenir un adulte, d'être grand et... Lire l'avis à propos de Passe ton bac d'abord

1 1
Avatar Motema95
8
Motema95 ·

Une étape phare dans la carrière de Pialat

"Passe ton bac d'abord" travaille une vision sociale sur la jeunesse, disséquant avec précision - mais détachement - les mœurs d'une société en plein mal de vivre, d'adolescents qui se cherchent mais qui finiront par se disperser, car tout ne dure qu'un temps (nous dit Pialat, incurable pessimiste). C'est un film "de groupe" qui privilégie l'idée d'une collectivité,... Lire l'avis à propos de Passe ton bac d'abord

1
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Critique de Passe ton bac d'abord par Maqroll

Après sa première trilogie sur l’enfance (L’Enfance nue), le couple (Nous ne vieillirons pas ensemble) et la mort (La Gueule ouverte), Pialat entame ici un nouveau cycle consacré essentiellement à la jeunesse et à ses rapports en décalage avec la « société des parents ». Cela donne comme toujours un film sans concession, pas le meilleur Pialat, mais du grand cinéma quand même. Lire la critique de Passe ton bac d'abord

1
Avatar Maqroll
8
Maqroll ·