Les hommes préfèrent les blondes

Avis sur Perfect Mothers

Avatar Dennis
Critique publiée par le

Un film oublié qui à priori passe inaperçu dans la filmographie de Robin Wright entre Forrest Gump et House of cards et celle de Naomi Watts entre Mulholland Drive et The impossible. Un film à l'affiche banal perdue dans la masse mais qui pourtant n'a certainement pas dû laisser indifférent ses (peu nombreux) spectateurs.

Perfect Mothers donne pourtant à ses spectateurs ce que peu de films font; une liberté de juger. Ce pourquoi le film ne laisse pas indifférent est justement parce que le regard de chacun sur le sujet est différent. La réalisatrise Anne Fontaine ne porte jamais un regard moralisateur ni même cynique sur la question, elle transpose l'histoire sur une mise en scène que je qualifierais de sobre mais profondément intelligente.

Ce qui m'a vraiment marqué c'est à quel point l'exécution de l'histoire par Anne Fontaine est vraiment la clé de tout film. Une vidéo serait plus appropriée pour montrer visuellement en quoi sa mise en scène est élégante, mais je vais tenter de faire de mon mieux à l'écrit. Perfect Mothers se pose le plus simplement possible, en 20 minutes le cadre, le décor et les personnages sont posés et pliés, les dialogues et les situations s'enchaînent tranquillement, tout est clair, on saisit le caractère des personnages ainsi que leurs relations, c'est propre et bien emballé.

Les personnages se retrouvent souvent sur une sorte de ponton au milieu du bleu de l'océan Pacifique, une sorte de No man's land où tout commence et où tout finit. Le lieu du premier regard entre Roz et Ian, à partir de ce moment les dialogues se font plus rare, tout se trouve dans les regards et les non-dits. Durant tout le film, Anne Fontaine coordone extrêmement bien son espace et ses cadrages: les scènes de repas où les personnages changent de position selon l'évolution de leur relation, le premier baiser qui suit un cadrage bien spécifique (scène filmé à la verticale pour Roz et Ian, scène filmé à l'horizontale pour Lil et Tom), ses moments de contemplation des personnages mais qui arrivent toujours d'une manière ou d'une autre à se retrouver enfermé dans le cadre.

Une vraie réalisation où il n'est pas rare de trouver une scène avec un double-sens. Le choix de Robin Wright et Naomi Watts ne peut être que salvateur au regard du sujet. Je serais le premier à dire que la beauté ne devrait pas être un critère de choix de casting mais le fait est que le film joue quand même la carte de la crédibilité. On arrive à y croire, on peut y croire car les deux actrices restent naturellement belles sans forcer le trait et se permettent d'exhiber leur forme sculpturale dans ce cadre idyllique et paradisiaque (j'ai vécu en Australie, les plages désertes et les maisons sur les côtes, ce n'est pas du flan). Evidemment, elles restent aussi synonyme de qualité en terme de jeu, bien que leur complicité aurait peut-être pu être plus accentué, elles restent sobre et attachante et leur cachet sympathie est suffisamment élevé pour nous aider à garder un regard droit et concentré sur le sujet du film.

Le spectateur est ainsi juge de l'histoire, non la réalisatrice, Anne Fontaine apporte toutes les clés pour comprendre et cerner les rapports des personnages, ce qui ne veut pas dire forcément que l'on cautionne. Mais pour moi c'est un beau film dans le sens où il a de la profondeur et de l'élégance, il a un ton juste sans se donner dans le malsain et le dérangeant malgré son sujet. Il en est même réaliste dans sa conclusion avec ce plan magnifique des protagonistes sur le ponton où le vide accompagne les personnages désormais seuls dans leur monde.

Perfect Mothers ne sera pas du goût de tous, mais au final il est du devoir du cinéma de proposer des expériences anti-conventionnelles qui placent le jugement du spectateur en première ligne. Un drame romantique exécutée de la plus belle manière qui soit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 990 fois
2 apprécient

Dennis a ajouté ce film à 3 listes Perfect Mothers

  • Films
    Cover Ces films vus... au cinéma

    Ces films vus... au cinéma

    Du plus récent au plus ancien. Aussi loin que je m'en souvienne, ça remonte à 1995 quand j'avais 6 ans.

  • Films
    Cover 2013

    2013

    Avec : Gangster Squad, Hansel & Gretel : Witch Hunters, Mama, The Spectacular Now,

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films avec Naomi Watts

    Les meilleurs films avec Naomi Watts

    Avec : Mulholland Drive, The Impossible, Perfect Mothers, Le Voile des illusions,

Autres actions de Dennis Perfect Mothers