Affiche Psychose

Critiques de Psychose

Film de (1960)

Le plus grand film de Bernard.

Avec Psychose, Alfred Hitchcock et Bernard Hermann surent faire de nécessité vertu. Avec le budget minable qui lui fut alloué, l'oeuvre avait tout pour être un téléfilm amélioré. S'il n'en est rien, c'est que les deux créateurs surent se transcender grâce aux contraintes. Quoi de plus banal et rasoir que l'histoire d'un psychopathe ? Quoi de plus sirupeux et grotesque... Lire l'avis à propos de Psychose

64 73
Avatar -Piero-
10
-Piero- ·

Allez à la douche !

Parfois il faut s'y prendre à plusieurs reprises pour voir ce qu'une œuvre a dans le ventre. Surtout quand celle ci est sur-vendue, associée à une pléiade d'hommages et parodies diverses et variées. J'ai vu Psychose pour la première fois il y a une dizaine d'années, mes gouts n'étaient pas les mêmes, j'attendais peut être autre chose, toujours est-il que je l'ai rangé dans la terrifiante case du... Lire la critique de Psychose

76 10
Avatar Gwimdor
9
Gwimdor ·

Le plus dur c'est de rentrer chez soi à pied, de nuit

Il n'y a rien de bien traumatisant dans ce film (j'entends par là, litres de sang, morceaux d'anatomie déchiquetés, effets de surprise trop violents...) qui pourtant demeure pétrifiant. Et oui, c'est le suspense que l'on aime tant dans Psychose, et c'est ce même suspense qui fait que l'on a le sentiment bizarre de ne pas être en sécurité. L'anxiété grimpe au fil des minutes pour nous, alors que... Lire la critique de Psychose

90 4
Avatar akhcuonilua
9
akhcuonilua ·

Empaillé c'est pesé !

(critique qui serait bon de réécrire) En pleine période de rétrospective de l’œuvre du grand manitou du 7e art, Alfred Hitchcock, sur la chaine Arte, je me suis mis à l’idée de faire la critique de son film le plus connu que j’ai revu récemment, je parle bien évidemment de Psychose (même si avec Vertigo il peut y avoir débat). Ce film a été réalisé en 1960, donc après quelque uns de ses plus... Lire la critique de Psychose

94 11
Avatar Confucius
8
Confucius ·

La théorie du genre

Doucement, comme l’œil curieux et malsain du voyeur, la caméra pénètre dans la chambre des amants. La chambre obscène de l'adultère où une femme lascive en soutien-gorge est allongée sur un lit. Le couple vient visiblement de faire l'amour. Le temps est chaud, orageux. Les corps sont moites, transpirants, dégoulinants d'érotisme trouble et de sexualité coupable. Marion est amoureuse de Sam.... Lire l'avis à propos de Psychose

85 16
Avatar Ze Big Nowhere
10
Ze Big Nowhere ·

Un cri court dans la nuit

Alfred Hitchcock, avec son demi-siècle de carrière et ses 53 longs métrages, est ce que l’on peut appeler un monstre du cinéma. Le réalisateur britannique, souvent surnommé The Master of Suspense, réussit le passage du cinéma muet au parlant, fit jouer un nombre incroyable de grands acteurs de son époque et acquit une réputation de légende bien qu’il ne remporta... Lire l'avis à propos de Psychose

45 3
Avatar Vincent_Ruozzi
9
Vincent_Ruozzi ·

“We all go a little mad sometimes”

L’incursion d’Hitchcock dans les abîmes de la perversité est une réussite magistrale. Alors qu’on aborde des sujets complexes et retors, c’est par une certaine économie de moyens que la construction du récit fonctionne. C’est un film sur le solo. Certes, la séquence d’introduction, par une caméra intrusive (qui préfigure l’activité de voyeur de Bates) nous invite à observer un couple, et le... Lire l'avis à propos de Psychose

61 10
Avatar Sergent Pepper
10
Sergent Pepper ·

Vertigineux

Il est bien entendu absolument absurde de vouloir écrire une critique intéressante au sujet d'un film sur lequel tout a déjà été écrit depuis des décennies maintenant. Je vais donc me contenter, non de faire une critique alors que tant d'autres l'ont déjà fait bien mieux que je ne le pourrais jamais, mais de donner des impressions personnelles sur "mon" Psychose. Avant d'aller plus loin, il est... Lire la critique de Psychose

57 16
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

Mommy issues

Marion Crane a volé de l'argent à son patron et s'est enfuie. Elle est obligée de s'arrêter et de passer la nuit dans un motel dont le propriétaire, Norman Bates, vit avec sa mère dans une maison lugubre non loin. Il est extrêmement timide mais très avenant et serviable... La "mère" de toutes les terreurs-surprises au cinéma et pourtant une série B pour les moyens mis en jeu, celle... Lire la critique de Psychose

38 5
Avatar Jackal
9
Jackal ·

Norman (Bates) fait des vidéos...

Norman Bates, jeune homme introverti, vit seul compagnie de sa mère, femme autoritaire, possessive mais malade dont il doit s'occuper et avec laquelle il tisse des liens affectifs particuliers. Sa vieille demeure surplombe un motel dont il est également propriétaire. Marion Crane, une automobiliste de passage qui a volé 40000 dollars, séjourne dans ce motel isolé après s'être égarée. Dans une... Lire l'avis à propos de Psychose

30 2
Avatar Polobreitner
10
Polobreitner ·