Affiche Pulp Fiction

Critiques de Pulp Fiction

Film de (1994)

True Story.

Que pourrais je dire de plus ? Que pourrais-je ajouter à tout ce qui a déjà été dit ? Rien que tout le monde ne sache déjà. J'ai alors décidé de tourner ma critique autrement. Car il faut savoir que ce film est mon préféré, qu'il est tout en haut de mon top 10 et qu'il tient une place particulière dans mon cœur. Peut-être en fais-je trop certains se diront. Mais pas de mon point de vue. Le... Lire l'avis à propos de Pulp Fiction

188 31
Avatar Wahrgh
10
Wahrgh ·

Dédale & hilares

Il est presque impossible de savoir par quel angle attaquer Pulp Fiction, continent culte dont les multiples visions n’épuisent pas la saveur. Commençons peut-être par ce qui fait sa filiation la plus évidente avec Reservoir Dogs : outre le lien... Lire l'avis à propos de Pulp Fiction

104 14
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Bad Mother Fucker Fiction

Je m'attaque aujourd'hui à un gros morceau, un de mes films préférés. À long terme j'aimerais faire une critique de tous les films de mon top 10. Mais venons en au film... Pulp Fiction, deuxième film de Quentin Tarantino réalisé en 1994 (et palme d'or la même année), marque le cinéma et bien qu'il ne fasse pas l'unanimité il reste forcément en mémoire.... Lire la critique de Pulp Fiction

41 9
Avatar Sυℓℓყ
10
Sυℓℓყ ·

Oh man, I shot Marvin in the face

Deuxième long métrage pour Tarantino, et son approche cinématographique peroxydée se fait encore plus ciselée. Pulp Fiction, à l’instar de son prédécesseur, renoue avec cette volonté de se jouer de la chronologie narrative pour surprendre, et tenir en haleine à travers une architecture de montage fascinante, qui change à la fois de personnages et de genre (film choral, polar, comédie,... Lire la critique de Pulp Fiction

57 6
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·

Cinéma mon amour !

Président du jury du festival de Cannes en 2004 Quentin Tarantino revient sur la terre de ses exploits (Pulp Fiction y remporta la Palme en 1994) et sort ce cri du cœur magnifique : Vive le cinéma !! Je pense la même à chaque fois que je revois mon film préféré, son chef d’œuvre : Pulp Fiction ! Pulp Fiction c’est 154 minutes de bonheur en barre ! Tarantino prend son pied à filmer ces histoires... Lire l'avis à propos de Pulp Fiction

42 6
Avatar Titouan
10
Titouan ·

Big Kahuna.

Il était une fois un cinéaste passionné et talentueux, débitant son amour pour le cinéma à la vitesse d'une mitraillette, ruant dans les brancards avec la subtilité d'une gatling, transformant ce qu'il touchait en or, réhabilitant d'un claquement de doigt, un acteur, un genre, une chanson oubliée. Il était une fois un metteur en scène passionnant qui n'était pas encore conscient de ses effets et... Lire la critique de Pulp Fiction

60 8
Avatar Gand-Alf
10
Gand-Alf ·

" Quelle cuisson ? Carbonisé ou bien sanguinolent ? "

Ce qui fait la force de Pulp Fiction, c’est cette excellente narration non linéaire. Les différentes histoires se croisent, s’emmêlent et finissent par fusionner pendant 2h30 à un rythme effréné. Un film parfait prouvant le génie de Tarantino. Le réalisateur, encore peu connu au début des années 90, doit se contenter d’un maigre budget de 8 millions de dollars dont 5... Lire l'avis à propos de Pulp Fiction

47 4
Avatar Vincent_Ruozzi
10
Vincent_Ruozzi ·

♪♫ Je danse le Mia ♪♫

Un bar, un couple amoureux et hors-la-loi puis le générique. Les bases du cinéma de Tarantino sont posées, il nous immerge dans la jungle de Los Angeles suivre trois histoires de gangsters qui s'entremêlent et se joignent plus ou moins. Dialogues omniprésents et vifs, ambiance totalement jouissive dans cette jungle où la violence est devenue banale et quotidienne, des personnages... Lire la critique de Pulp Fiction

60 2
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Culte fiction

"Pulp fiction", c'est le film culte des années 90, qui offrit à Quentin Tarantino la Palme d'or à Cannes en 1994. Un film de gangsters aux dialogues irrésistibles, porté par un casting cinq étoiles (jusque dans les moindres seconds rôles) incarnant à merveille une improbable galerie de personnages complètement barrés, inoubliables pour toute une génération de cinéphiles. Ce mélange... Lire la critique de Pulp Fiction

7 1
Avatar Val_Cancun
9
Val_Cancun ·

Everybody cool this is a masterpiece. Any of you fucking pricks think otherwise...

... I'll execute every motherfucking last one of you! Au départ, je voulais écrire un long truc qui parlait de la première fois ou j'ai vu ce film lorsque j'avais 16 ans en 1994. Je voulais parler des acteurs qu'il a lancé, relancé ou a qui le film a donné son meilleur rôle depuis longtemps. Je voulais pérorer sur le découpage dramatique, sur la réalisation simple et classieuse de... Lire la critique de Pulp Fiction

44 15
Avatar Samu-L
10
Samu-L ·