" Quelle cuisson ? Carbonisé ou bien sanguinolent ? "

Avis sur Pulp Fiction

Avatar Vincent_Ruozzi
Critique publiée par le

Ce qui fait la force de Pulp Fiction, c’est cette excellente narration non linéaire. Les différentes histoires se croisent, s’emmêlent et finissent par fusionner pendant 2h30 à un rythme effréné. Un film parfait prouvant le génie de Tarantino. Le réalisateur, encore peu connu au début des années 90, doit se contenter d’un maigre budget de 8 millions de dollars dont 5 qui iront aux acteurs. Cette production indépendante obtient la palme d’or et un énorme succès.

Mais revenons à l’histoire. Peu de films, dont la chronologie n’est pas respectée et se construisant autour de nombreux flash-back, peuvent se targuer de garder une histoire fluide et facilement compréhensible. La scène d’ouverture, reprise à la fin du film, donne tout de suite une ambiance toute particulière avec des explosions de violence précédant ou suivant une scène tendre ou drôle. Par exemple, dans la scène du restaurant, les deux protagonistes (Tim Roth et Amanda Plummer) vont s’embrasser tendrement tel deux adolescents pour ensuite sortir leurs armes et braquer le restaurant en gueulant

Le premier connard d’entre vous qui bouge, je vous bute tous bande d’enculés!

En plus d’une narration rondement menée, les situations et les dialogues frôlent la perfection. De nombreuses situations sont devenus mythiques, tel que la scène où Butch Coolidge (Bruce Willis) choisi avec soin son arme dans la boutique pour venir secourir Marsellus Wallace (Ving Rhames). Les dialogues sont d’une finesse et d’un humour qui n’a d’égal que leur violence.

Le film est aussi admirablement servi par un casting couillu à l’époque et qui, aujourd’hui, fait saliver avec John Travolta, Samuel L. Jackson, Bruce Willis, Uma Thurman, Harvey Keitel, Tim Roth ou encore Christopher Walken. Pulp Fiction va relancer la carrière de John Travolta, ancrer Bruce Willis dans le paysage hollywoodien et propulser Samuel L. Jackson et Uma Thurman au rang de superstars.

Bref, Pulp Fiction est un des films les plus marquants des années 90 qui a catapulté Tarantino parmi les grands noms du cinéma. Concernant le mystérieux contenu de la mallette, Tarantino a déclaré que

Quoi que tu penses au sujet du contenu de cette valise, sache que tu as raison.

Respect Monsieur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1365 fois
48 apprécient · 2 n'apprécient pas

Vincent_Ruozzi a ajouté ce film à 9 listes Pulp Fiction

Autres actions de Vincent_Ruozzi Pulp Fiction