👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Moi qui m'était montré tiède après Vaiana, je pense qu'après avoir vu Raya et le Dernier Dragon, je vais le renoter à la hausse. Parce qu'au moins Vaiana avait des bonnes chansons et si j'avais trouvé le scénario prévisible, je m'étais un minimum plongé dedans et au final j'en garde un bon souvenir.

Je pense que je garderais Raya l'image d'un film au potentiel gâché, un film qui commençait sur une proposition intéressante, avec son lore inventé (qui ressemble quand même pas mal à celui d'Avatar le dernier maitre de l'air certes) avec l'introduction d'une rivalité-attirance entre elle et son antagoniste, une histoire qui connait un boost de 6 ans au bout de 15 minutes et son inspiration des pays d'orient (avec en prime des voix d'acteurs d'origine asiatiques dans le casting, qui ont tous enregistrés de chez eux durant la pandémie.) Bon y avait déjà pas mal de clichés (le tatou mascotte mignon, la passation de pouvoir envers une gamine de 14 ans, papa super gentil très vite super mort, etc...) mais ça pouvait passer.

Et puis le film se vautre à mi-chemin dans le convenu lorsqu'apparait Sisu. Difficile pour moi d'aimer un film lorsque le second personnage du titre m'horripile. Dans les faits c'est une sorte de comic-relief maladroit dont il faut pardonner les lourdeurs parce qu'il est bien intentionné et parce que ses pouvoirs sauvent parfois la situation.

En vrai, il y a des moments où le personnage est sympathique, mais ça a du mal à rattraper ceux où il enchaine les bêtises (le coup du crédit notamment) et les blagues pas super drôles. Je comprends l'idée derrière le personnage : avoir une créature mythologique qui est positive et pleine d'espoir dans un monde où les humains ont perdus la foi et sont tous méfiants les uns des autres. Mais c'est fait avec balourdise.

Même graphiquement, j'ai du mal avec Sisu qui ressemble un peu aux poneys du nouveau reboot de My Little Pony, un peu à une fursona très générique. J'en attends plus de Disney que d'avoir un personnage qui "design générique de personnage mignon mais avec des poils" Et tous les dragons que l'on va voir en flashbacks dans ce film on ce même look et ont des colorations très arc-en-ciel, ce qui augmente mon impression de "mais en fait vous dites que c'est des dragons mais ils ressemblent vachement à des licornes."

Dans les idées intéressantes mais gâchées on a aussi celle des esseulés. En effet, au fur et à mesure du film, Raya se trouve des alliés dans chacune des nations qu'elle traverse et se retrouve face à des gens qui ont du être amené à se débrouiller tout seul, à commencer par un enfant qui est devenu gérant de restaurant et capitaine de bateau. Et pour le coup c'était bien vu ... sauf que le personnage n'est jamais développé plus que ça et que je me dis que ça aurait pu être un adulte très polyvalent, le scénario aurait un peu été le même ...

On trouve aussi un bébé qui est devenu chef d'un gang de voleur mené par des singes...

... ça à l'air idiot en le tapant et... ça l'est dans le reste du film. Le coup du "bébé qui agit comme un adulte" je n'ai jamais aimé et autant j'ai trouvé son apparition assez drôle (Raya se fait avoir comme une couillonne et cela montre que la ville dans laquelle elle se trouve est tellement dangereuse que même les bébés tentent de vous arnaquer) autant ça aurait du rester un gag parce qu'étirer sur le temps ça donne des airs au film de baby boss.


Mis à part le dernier d'entre eux, au final, on en saura jamais trop sur leur rapport à la tragédie. C'est évasif, tout comme les habitants des 5 nations qui sont au final assez peu différents les uns des autres (mis à part les habitants des crocs qui sont extrêmement fans des chats... c'est marrant à quel point ce trait de caractère était bien plus drôle dans un autre film.)

L'autre point "ça pourrait être cool et au final ça s'avère prévisible" c'est la relation entre Raya et Namarii. Le prologue fait beaucoup pour cette relation : les deux jeunes filles ont beaucoup d'affinités ensemble, mais l'une trahit l'autre pour les besoins de son camp. Durant six ans on comprend qu'elles ont entretenues une inimitié croissante : a chaque fois qu'elles se voient c'est le festival de punchline et les bastons entre elles sont bien chorégraphiée...

Hélas, il faut aussi montrer que Namarii n'est pas SI méchante que ça. Du coup, ça la pousse à faire des aller/retour dans la porte battante des méchants/gentils de "pourquoi Raya cherche-t-elle les pierres ?" (Franchement t'es conne à quel point pour pas comprendre qu'elle veut restaurer l'orbe ?) ou de "maman, on fait peut-être pas les choses biens ?" Même sa rédemption finale est assez nulle et convenue. (Je suis prête à m'enfuir puis au dernier moment je me dis que "bon, bah, fuck-it ça peut sans doute marcher.") Sans parler du fait qu'elle tue Sisu et qu'a un moment elle rejette la faute sur Raya (rappelez-moi, QUI était en train de braquer une arbalète sur un dragon géant qui lui disait "fait moi confiance, tout va bien se passer" ?) Si seulement cette scène avait eu un peu plus d'ambiguité, ça aurait fonctionné, mais là, c'est juste aussi bête que ça.


Et puis, j'y vois, encore une fois après la Reine des Neiges II, une façon pour Disney d'attirer le public LGBT sans y toucher : hé regardez ces deux personnages du même sexe qui sont en tension permanente. S'il vous plait, faites des tas de fanfictions dessus, parce qu'on aura jamais le courage de les mettre officiellement ensemble. Tssst.

Après, j'ai trouvé le film moins long que ce à quoi je m'y attendais, mais c'est sans doute parce qu'il affichait une durée d'1 heure 48 mais que là dessus il y avait bien 15 minutes de génériques. A vrai dire, on a l'impression que même les éxecutifs de Disney ont un peu bazardés le film en mode : "bon y avait ce film prévu pour la fin de l'année 2020 mais on a pas pu trop le marketter à cause du Covid, on est passé à autre chose, bye bye."

Est-ce que je le montrerais à des enfants ? : Ouais, pourquoi pas. Après tout s'il y a tout un tas de clichés que moi j'ai vu et revu, ça étonnera peut-être bien plus des enfants qui ne les auront pas vus venir.

Possibilité de remake/suite : L'univers aurait mérité d'être plus développé mais la conclusion du film empêche un peu cela. Et puis, je vais pas me plaindre d'une absence de suite...

Le détail qui me titille : Ok, alors les orbes permettent à tout ceux qui en sont proche de ne pas être changé en pierre par les Druuns (mais faut vraiment être super,super proche de la pierre en question) et je ne vais pas poser de questions pour savoir comment fonctionne les Druuns pour savoir comment en 6 ans ils ont éradiqués une partie du monde... mais laissé toute une ville prospérer. Mais surtout pourquoi l'orbe du pays de la queue est-elle dans un temple piégé et pas à l'endroit où tout le monde pourrait la toucher pour se protéger ?

Suis-je le seul ? A me dire que la réapparition soudaine de gens ayant disparus il y a 6 ans va provoquer une famine sans précédent : parce que jusqu'ici il y avait pas grand monde pour cultiver la terre et ceux-ci ont produits juste assez pour eux et pour de potentiels proches qui ne s'étaient pas fait toucher par les Druuns.

le-mad-dog
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films de l'Avent : Edition Noel 2021

il y a 5 mois

2 commentaires

Raya et le Dernier Dragon
Tonto
9

Il était une fois dans l'Est

Il y a 500 ans, dans le royaume de Kumandra, la discorde régnant entre les hommes permit à une entité maléfique, le Druun, de semer le chaos, transformant en pierre tous ceux qui se trouvaient sur...

Lire la critique

il y a 1 an

33 j'aime

12

Raya et le Dernier Dragon
Behind_the_Mask
7

♫ Aie confiance... Crois en moi...♪

Je laisserai le soin aux anti-fa tout aussi culturels qu'habituels de descendre le nouveau Disney, devoir dont ils se sont acquitté sans doute depuis belle lurette par des moyens plus ou moins...

Lire la critique

il y a 12 mois

33 j'aime

2

Raya et le Dernier Dragon
Alyson_Jensen
4

Vaïanaze

Il y a quatre ans de ça, Disney surfait encore sur le succès en proposant les aventures d’une fille de chef polynésien. Tous les ingrédients étaient réunis pour faire briller les yeux des nenfants,...

Lire la critique

il y a 1 an

32 j'aime

4

Un chien andalou
le-mad-dog
8

Arrêtez de dire que vous ne comprenez pas ce film !

Un Chien Andalou faisant parti d'une liste de films à voir qu'avait ma copine, je l'ai donc revu. Après tout il est accessible gratuitement sur YouTube, c'est limite un passage obligé dans les études...

Lire la critique

il y a 4 ans

58 j'aime

Marvel's Iron Fist
le-mad-dog
4

Pourquoi c'était moyen.

J'ai eu deux fois mal au cul la semaine dernière : La première fois en me pétant le coccyx, la seconde, en me matant l'intégrale de la première saison d'Iron Fist que j'ai regardé "faute de mieux"...

Lire la critique

il y a 5 ans

50 j'aime

11

Undertale
le-mad-dog
9
Undertale

Je confirme, ce jeu vaut toute la hype qu'il a autour de lui.

OUI, nous sommes en janvier 2016 et au moment où j'écris cette critique et il est difficile de se débarrasser des fans envahissants d'Undertale, déclaré pour certains "jeu à la fanbase la plus...

Lire la critique

il y a 6 ans

40 j'aime

4