Affiche Ready Player One

Critiques de Ready Player One

Film de (2018)

The grateful eighties

Le blockbuster a toujours indexé sa hype sur les évolutions technologiques : en essayant d’en mettre plein les yeux à son public, les équipes ont révolutionné d’abord d’inventivité, puis de moyens, au point qu’on a souvent fini par parler des effets spéciaux, (puis « visuels ») comme finalité même des œuvres, reléguant le scénario et le propos à leur portion congrue.... Lire la critique de Ready Player One

128 28
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·

The most ambitious crossover event in history

A une époque où un sentiment de défiance de plus en plus marqué semble s’élever contre la tendance actuelle de Hollywood à ressusciter ses licences les plus appréciées (ou les singer à travers des fac similés) en tirant sur la corde nostalgique et multipliant les références pour flatter la culture geek, je suis assez stupéfait de constater un tel engouement pour ce film. Même si... Lire l'avis à propos de Ready Player One

179 30
Avatar StevenSingalls
4
StevenSingalls ·

Wade Watts and the Virtual Factory

Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Steven Spielberg, c'est un peu à mes yeux un des plus grands héros du cinéma, une des plus grandes preuves que les films peuvent fournir du rêve en veux-tu en voilà. Le voilà qui s'attaque au sujet de la réalité virtuelle. Dans un sens, avec l'idée que la seule limite à cet univers serait celle de l'imagination, ça pouvait bien... Lire la critique de Ready Player One

96 17
Avatar Nick_Cortex
8
Nick_Cortex ·

Ah t'as ri d'Émile Siscent.

J'avoue que j'avais un à priori assez négatif sur Ready Player One. Le livre original, poussif, mal écrit et déjà très ringard était une base trop casse-gueule pour que Spielberg ne s'y casse pas aussi les dents et je n'ai pas assez de loyauté envers le réalisateur pour défendre son travail contre vents et marées. Le fait est qu'il y a des qualités dans ce film et que Spielberg montre... Lire l'avis à propos de Ready Player One

88 21
Avatar Killyoh
5
Killyoh ·

Les mondes de Wade

En 2045, dans un monde où tout va de plus en plus mal, chacun a trouvé une solution à tous ses soucis dans l’univers virtuel créé par le milliardaire James Halliday (Mark Rylance), l’OASIS. C’est dans cette sorte d’immense jeu vidéo grandeur nature qu’avant de mourir, Halliday a laissé son héritage sous formes 3 clés, 3 easter egg pouvant être cachés n’importe où dans le jeu, qui... Lire la critique de Ready Player One

62 33
Avatar Tonto
7
Tonto ·

Spirits in the Material World

Que dire ? Que dire à part "C'est génial !" Que dire à part : "Il faut y aller putain ! Que dire à part : "Wouha !" Un petit "Merci Steven ?" Certainement. Car Ready Player One, c'était un fantasme absolu et, en même temps, une certaine forme de crainte. Celle que la nostalgie ne déborde et confine au fan service. Celle d'un... Lire l'avis à propos de Ready Player One

130 45
Avatar Behind_the_Mask
10
Behind_the_Mask ·

La guerre des mondes.

A chaque fois que Steven Spielberg réalise deux films au même moment, il s’agit de projets presque contraires : Jurassic Park ne ressemble en rien à La liste de Schindler, de même que Cheval de Guerre, malgré sa naïveté bienfaitrice, ne saurait se confondre avec le premier volet des Aventures de... Lire la critique de Ready Player One

30 7
Avatar Nonore
8
Nonore ·

Les jeux dans les œufs

A une époque où tout est sujet à déterrer ce qui a fait le succès d'autrefois, il est tout ce qu'il y a de plus logique qu'une oeuvre qui soit l'héritage de tout un pan de la culture populaire voit le jour et finisse adapté au cinéma: le livre Player One d'Ernest Cline. Adapté en film, ce livre de pur fan peut donner vie au film choral ultime comme il peut faire peur... Lire la critique de Ready Player One

52 6
Avatar Housecoat
8
Housecoat ·

Virtualité augmentée

On sait, depuis déjà ses tout premiers films, que Steven Spielberg est un gamin. Un gamin génial de plus de 70 piges qui avec Ready Player One aurait trouvé un nouveau terrain de jeu. Car si le bonhomme s'amuse depuis plus de 50 ans avec le langage cinématographique, il a trouvé dans ce scénario tiré du roman d'Ernest Cline de quoi renouveler son... Lire la critique de Ready Player One

33 18
Avatar Théloma
7
Théloma ·

Les mardis et les jeudis...

Je me vois forcé de plaider coupable, absolument coupable : oui, je fais partie de cette génération qui, à la fin des années 70, a été à l'origine de cette "pop culture", qui s'est battue contre la "culture officielle" jugée dépassée, réactionnaire, ringarde... Et nous avons gagné, oui le pire, c'est que nous avons bel et bien gagné. Et nous devons affronter aujourd'hui les conséquences de... Lire l'avis à propos de Ready Player One

45 16
Avatar Eric Pokespagne
6
Eric Pokespagne ·