Du rouleau à main au plan-séquence

Avis sur Séjour dans les monts Fuchun

Avatar Ciné-club de Caen
Critique publiée par le

Fuyang, ancienne banlieue tranquille, vient d'être intégrée à la municipalité de la ville de Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, où s’est tenu le sommet du G20 en 2016 et qui accueillera les Jeux asiatiques de 2022. Les parents du réalisateur y possédaient un restaurant à l’endroit où Huang Gongwang, le peintre du XIVe siècle, peignit Séjour dans les monts Fuchun. Le long rouleau à main de près de 7 mètres se déroulait lentement, dans un mouvement allant de droite à gauche permettant d’observer, au fur et à mesure, davantage d’images et de scènes. Le jeune réalisateur déploie son film à la manière de ce rouleau de peinture ancienne, établissant une chronique familiale sur trois générations et quatre saisons sur fond de mutations de la Chine urbaine. Suite de la critique ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 66 fois
2 apprécient

Autres actions de Ciné-club de Caen Séjour dans les monts Fuchun