Le blues de Pixar...

Avis sur Soul

Avatar ylath59
Critique publiée par le

J'ai eu une attente folle pour soul, et finalement, me voilà un peu attendri, un peu déçu, mais surtout chafouin...
Qu'est-ce qui a bien pu arriver à Pixar, pour que le sous texte soit si mal géré ?

Commençons par les points forts : comme à son habitude, le film est très bien fait en terme d'animation et gère bien la partie sonore (même si déjà là, je trouve un peu dommage que les musiques ne soit pas plus présentes... le film s'appelle soul tout de même...)

Malheureusement, scenaristiquement parlant, Pixar s'est heurté à un problème de taille : savoir gérer le monde onirique et poétique de leur monde des âmes (qui dans sa construction m'a fait beaucoup penser à l'empire des anges de Bernard Werber) et le monde des humains qu'il a voulu à tout prix réaliste ; sauf que en essayant de jouer sur les deux tableaux, le premier se retrouve assez rapidement réducteur et aseptisé.

Blague à part : En exagérant un peu, quand j'ai vu le film pour la première fois, mon esprit cartésien s'est mis à poser beaucoup trop de questions... par exemple est-ce qu'il y a une maison de la personnalité qui rend les gens sociopathes ? Est ce que dans le grand bazar ou les gens trouvent leur passion, quelqu'un a regardé un film érotique et c'est dit "eh, mais c'est ça ma flamme" ?

Plus généralement, c'est bien joli votre moral, mais elle est très centrée sur un monde occidental... j'aimerais bien voir comment vous gérez vos âmes qui atterrissent au darfour, et qui auront comme principale flamme de ne pas crever de faim...

Et puis pour finir, j'ai un problème avec la partie sur l'éducation. Ce film sous-entend qu'enseigner, c'est ce qu'on fait quand on a pas réussi dans son domaine. Parce qu'apparemment on ne peut pas avoir la flamme de l'enseignement, on ne peut pas vouloir vivre pour transmettre... alors désolé mais enseigner et pouvoir inspirer des jeunes, ça n'est pas "avoir une vie qui n'a aucun sens". La preuve, un de ses élèves a réussi au point de jouer avec une célébrité.

et c'est peut-être aussi ça mon plus gros problème, le personnage principal n'a pas vraiment d'évolution. J'aurais aimé qu'il se rende compte à la fin qu'il était heureux pour son élève, parce que c'était grâce à lui qu'il en était la, mais non... l'enseignement, c'est pour les ratés qui n'ont pas pu se faire remarquer
J'aurais aimé qu'il accepte son sort et accepte de mourir, mais non... on lui redonne une autre chance...
Jo Gardner restera jusqu'au bout un personnage autocentré, qui ne tient pas compte des autres... et ça c'est triste aussi

Ah il aurait fallu tellement peu de changements pour transformer soul en grande réussite... comment avez vous pu rater ça, comment vous avez pu lâcher ce sous texte aux relents nauséabonds ? Peut-être que ça n'était pas voulu, j'imagine même que ça n'était pas du tout l'idée...

Mais ce film m'attriste...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 189 fois
1 apprécie

Autres actions de ylath59 Soul