Bande-annonce
Affiche Submarino

Submarino

(2010)
12345678910
Quand ?
7.3
  1. 2
  2. 3
  3. 6
  4. 22
  5. 37
  6. 126
  7. 305
  8. 308
  9. 86
  10. 18
  • 913
  • 98
  • 2.1K

Deux frères mènent, dans la même ville, des existences parallèles, séparés à jamais par les blessures de l'enfance. Pourront-ils un jour se retrouver et changer le cours de leur destin ?

Casting : acteurs principauxSubmarino

Casting complet du film Submarino
Match des critiques
les meilleurs avis
Submarino
VS
Avatar 21st Century  Christ
8
Vies.

Il est intéressant d'envisager "Submarino" comme une partie intégrante de l'oeuvre de Thomas Vinterberg, plus particulièrement en le connectant avec "Festen" et "La Chasse". Ces trois films flirtent avec le côté sombre de l'être humain, son vrai visage caché derrière une apparence qui semble obligatoire pour survivre, pour s'affirmer L'inceste avoué dans "Festen" qui débouche ensuite sur une contre-introspection familiale, le mensonge puis l'affrontement face à un monde boursouflé de...

12
Misérabilisme acharné

(Je déconseille la lecture de cette bafouille à charge aux personnes qui n'auraient pas vu ou pas détesté le film.) Thomas Vinterberg fait partie de ces auteurs que j'aimerais aimer, et dont les œuvres peinent à me convaincre pour des raisons qui m'échappent parfois, tributaires de détails malheureux. Mais ici, la déception est frontale, catégorique : en adaptant le roman d'un écrivain danois, Vinterberg produit ce que j'aurais du mal à ne pas appeler un mélodrame familial... Lire l'avis à propos de Submarino

7 2
Critiques : avis d'internautes (22)
Submarino
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"on a fait ce qu'on pouvait"

Ayant enchaîné la séance de "Piranha 3D" avec "Submarino", autant vous dire que le contraste a été assez vif ! Contrairement au premier film mentionné, Submarino m'habite encore. C'est poignant, c'est cru de réalité sordide, c'est boulversant, vraiment. Je n'y ai vu aucun misérabilisme, pathos, ou mélodrame crasseux. Juste une image grise dépeignant des vies fracassées... Le film commence sur... Lire la critique de Submarino

18 1
Avatar pbdh
9
pbdh ·
Brothers in arms

On n’avait plus beaucoup de nouvelles de Thomas Vinterberg qui, en 1998, marqua fortement les esprits cinéphiles avec son désormais culte et "dogmatique" Festen. C’était, depuis, un peu morne plaine pour le réalisateur danois (It’s all about love fut un échec cuisant malgré l’ambition du projet) et Submarino, presque dix ans après Festen, vient à nouveau... Lire la critique de Submarino

5 2
Avatar mymp
9
mymp ·
Découverte
Immersion dans les bas-fonds

Thomas Vinterberg semblait avoir abandonné toute ambition. Avec ce mélo social, aussi noir que l'hiver scandinave, il retrouve enfin son talent. Moins corrosif, mais tout aussi désenchanté que Festen, son film est une tragédie moderne sur deux frères que la vie semble s'acharner à détruire. Dans la foulée de Lars von Trier et du... Lire l'avis à propos de Submarino

9 2
Avatar Blake 無
7
Blake 無 ·
What A Death

Ce texte a été conçu dans le cadre d'une activité critique concernant le Festival Lumière de 2020. Tomber pour mieux se relever. Voici un dicton qui pourrait synthétiser la carrière du cinéaste danois, Thomas Vinterberg, venu présenter son film méconnu « Submarino » (2010) au Festival Lumière. Après la... Lire la critique de Submarino

2
Avatar Jolan F.
7
Jolan F. ·
Critique de Submarino par Le Blog Du Cinéma

Thomas Vinterberg continue de nous tétaniser ; de nouveau son œuvre, Submarino, laissent en nous une empreinte indélébile de malaise. Il s'intéresse encore une fois à la famille brisée par un souvenir d'enfance. Comme les enfants violés de Festen, ceux de Submarino entretiennent toujours d'étranges rapports avec les autres et avec eux-mêmes. Les questions sont silencieuses, les réponses absentes.... Lire la critique de Submarino

2
Avatar Le Blog Du Cinéma
8
Le Blog Du Cinéma ·
Toutes les critiques du film Submarino (22)
Bande-annonce
Submarino