Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Ténèbres

Critiques de Ténèbres

Film de (1982)

Ex-voto : les racines du mal.

J'avais six ans, sept tout au plus. Je creusais des bouchons de liège pour en faire des cellules, et j'y engeôlais les mouches à viande qui tournaient alentour. Je les gardais dans ma poche, les réveillais en leur arrachant les ailes quand elles me semblaient trop molles. Mes mouches de velours gris. J'avais neuf ans grand maximum quand j'écrasais sous une fourchette la perruche de mon frère.... Lire l'avis à propos de Ténèbres

61 28
Avatar DjeeVanCleef
8
DjeeVanCleef ·

Ténèbres, le giallo blue sky

Après trois œuvres somptueusement baroques (Profondo Rosso et son diptyque consacré aux trois Mères Suspiria et Inferno), Dario Argento opère un surprenant retour aux sources du giallo le plus aride aux subtilités beaucoup moins évidentes et à l'esthétique beaucoup plus sobre, froide, clinique et ultra-moderne. Un volte-face radical qui peut surprendre tant Ténèbres — titre joliment paradoxal... Lire l'avis à propos de Ténèbres

20
Avatar Tonton_Paso
8
Tonton_Paso ·

Ténèbres: Perversion et Châtiment !

Dario Argento a très bien rempli son rôle de réalisateur d’un film à la Giallo Italien. Un mélange parfait d’horreur, de suspense et d’érotisme. Très violent (censuré aux États-Unis à sa sortie), intrigant, poignardant avec des scènes de crimes épiques et mémorables (le papier dans la bouche et la tête renversée sont deux scènes qu’on gardera longtemps en mémoire). Les... Lire l'avis à propos de Ténèbres

8 3
Avatar Avestita
9
Avestita ·

Giallo! Is it me you're looking for?

Ayant vu pas mal d'oeuvres de la filmographie de Argento, qu'elle n'était pas ma hâte de découvrir ce film qui est considéré comme un des meilleurs de son auteur. Et je n'ai pas été déçu, Ténèbres est un très bon Giallo ("un polar" comme l'a très bien traduit le résumé de senscritique). On suit donc un récit captivant ou les indices sont dévoilés petit à petit jusqu'à une révélation finale de... Lire la critique de Ténèbres

8 2
Avatar Rano84
7
Rano84 ·

Critique de Ténèbres par Pedro_Kantor

Dario Argento est un réalisateur qui procure des sensations puissantes. Il revient ici au genre qu'il a largement contribué à populariser (et qui le lui a bien rendu), après Suspiria et Inferno, deux films fantastiques, j'ai nommé le Giallo. Ce genre, à la croisée du policier, de l'horreur et de l'érotisme, obéit à la règle des trois "S" : Sang, Sexe et Suspense. Tenebre en est une sublime... Lire la critique de Ténèbres

7 2
Avatar Pedro_Kantor
9
Pedro_Kantor ·

Un film très rasoir.

Un giallo de tout ce qu'il y a de plus Argentesque. Serial killer à l'arme blanche et aux gants noir ? Check. Victimes féminines et attractives ? Check. Twist final ? Check. Daria Nicolodi ? Check. Goblin ? Check. Bref, rien d'original ni de surprenant. Ou en tout cas par rapport à l'"Oiseau au plumage de cristal" si ce n'est les meurtres plutôt violents (Moins que ses films fantastiques quand... Lire l'avis à propos de Ténèbres

8
Avatar MatthiasP
7
MatthiasP ·

Critique de Ténèbres par AMCHI

Etrangement ce giallo d'Argento qui m'avait fortement déplu lors de ma 1ère vision ma cette fois-ci fait l'effet contraire car sans le considérer comme l'un de ses meilleurs film je dois avouer que j'ai pris mon pied avec cette nouvelle vision ; bon je trouve que le scénario est toujours approximatif et que l'ensemble manque de mystère mais il y a un certain suspense et du rythme. La BO est... Lire la critique de Ténèbres

4 4
Avatar AMCHI
6
AMCHI ·

Sur un long fil de sang tranquille

Nouvelle tentative avec le Giallo, ce genre italien, et une nouvelles fois, je ne suis pas satisfait. J'essaierai encore bien sûr, je n'abandonne pas pour autant. En ce qui concerne ce film, je trouve qu'il y a de bonnes et des mauvaises choses tant dans le scénario que dans la mise en scène. En effet, le scénario me paraît sympathique au début, et puis, ça devient de plus en plus improbable,... Lire la critique de Ténèbres

12
Avatar Fatpooper
5
Fatpooper ·

La marque jaune

Auteur d'une carrière inégale et prolifique Dario Argento s'est affirmé comme l'un des chefs de file du spaghetti thriller dans le courant des années 70, genre cinématographique plus communément appelé "giallo". Après une trilogie animalière hétéroclite et surprenante, un Profondo Rosso se bonifiant d'un visionnage à l'autre et un Suspiria esthétiquement très abouti Argento accouche en 1982... Lire la critique de Ténèbres

5
Avatar stebbins
5
stebbins ·

Critique de Ténèbres par Eric31

Ténèbres est un très bon giallo écrit et réalisé par Dario Argento qui met en scéne (sur une superbe photographie de Luciano Tovoli (Suspiria de Dario Argento et Le Désert des Tartares de Valerio Zurlini) Anthony Franciosa qui joue Peter Neal un écrivain américain célèbre persécuté par par son ex-femme (joué très fadement par Veronica Lario)... Alors qu'il est en tourné pour son nouveau... Lire la critique de Ténèbres

3
Avatar Eric31
8
Eric31 ·