Affiche The Birth of a Nation

Critiques de The Birth of a Nation

Film de (2016)

Gods and Monsters

« Was blind, but now, I see » A l’image de la portée libératrice de l’Amazing Grace, The Birth of a Nation se veut être un hymne rédempteur à l’impact universel. Outre sa capacité à susciter la réflexion, l’œuvre de Nate Parker prend forme dans son symbolisme permanent. Un peu comme si Parker avait voulu figurer Jean 9.... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

28 13
Avatar blacktide
6
blacktide ·

Nate et Nat

Birth of a Nation c'est tout d'abord un énorme succès de festival. Double lauréat prix du public/prix du Jury à Sundance, il nous provient des USA avec une certaine hype et l'impression d'une certaine importance. Tout comme 12 Years a Slave, l'autre grand film récent sur l’esclavage ,Birth of a Nation se base sur une histoire vraie. Celle de Nat Turner, prêcheur évangélique qui, en 1831,... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

30 4
Avatar Omiya
3
Omiya ·

L'esclavagisme, c'est pas bien !

" Humilier, brutaliser, torturer, tuer..., c'est mal ! " Extrait du prêche de Saint Nat... à non, pardon, de Saint Nate... Avant d'être un biopic ou un film historique, le premier long-métrage de Nate Parker possède une dimension " symbolique " ! Celle-ci est justifiée par un contexte social chargé (la persistance des discriminations... Lire la critique de The Birth of a Nation

52 8
Avatar Kalopani
3
Kalopani ·

Slave qui peut !

L’adage le dit : les meilleures intentions sont souvent les moins bonnes, et l’Enfer même en est pavé, paraît-il. The birth of a nation, par exemple, part d’une bonne intention, celle d’évoquer la vie de Nathaniel Turner, prêcheur et esclave de Virginie qui, en 1831, mena une révolte sanglante contre les propriétaires d’esclaves (une soixante d’hommes, de femmes et d’enfants blancs... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

11
Avatar mymp
4
mymp ·

Critique de The Birth of a Nation par pierrick_D_

Virginie,19e Siècle.Nat Turner,esclave de producteurs de coton,révèle un don de prêcheur qui lui vaut d'être choisi par les gros exploitants sudistes pour faire la tournée des plantations en sermonnant ses frères noirs et en les incitant,via certains passages de la Bible soigneusement sélectionnés,à se soumettre à leurs maîtres car la révolte commence à gronder.Mais Nat,écoeuré par ce rôle de... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

3 4
Avatar pierrick_D_
5
pierrick_D_ ·

La naissance d’une vision

Pour moi, la première image forte du film est ce regard soutenu du jeune Nat Turner face au chasseur d’esclave Raymond Cobb. Ce premier défi à l’homme et à l’Histoire marque le destin de cet esclave. Il marque aussi le film qui se termine par un autre regard, tout aussi fiévreux et indigné. The Birth of a Nation est une histoire de regard. Il est avant tout le... Lire la critique de The Birth of a Nation

5
Avatar Caledodub
5
Caledodub ·

Un prophète

Sur papier comme en bandes-annonces, The Birth of a Nation ne paraissait ni plus ni moins qu'un énième biopic ayant pour toile de fond l'esclavage. Sujet exploité jusqu'à la moelle avec 12 years a slave, The Butler et autres Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

5 3
Avatar reastweent
9
reastweent ·

The KKK Took my Baby Away

Attention, Attention cette critique contient des morceaux de spoil et sa sauce blanche tomates oignons et même si ce film ne contient pas de twist dont le dévoilement vous le gâche, ne venez pas vous plaindre après lecture si vous trouvez que c'est le cas. The Birth of a Nation, par bien des aspects, c'est un film qui me faisait douter sur sa nature même de part pour... Lire la critique de The Birth of a Nation

8 4
Avatar Korbensky
7
Korbensky ·

Critique de The Birth of a Nation par JanSeddon

La « hype », qu’elle soit positive ou négative d’ailleurs, n’est jamais représentative de la qualité d’une œuvre, pas plus que ne l’est le succès qu’elle rencontre (ou non). Toutefois, une « hype » exagérée peut cacher un long métrage gênant, maladroit, ou en tout cas clairement en-deçà des attentes démesurées qu’il avait fait naître. C’est le cas de THE BIRTH OF A NATION de Nate Parker, long... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

4
Avatar JanSeddon
2
JanSeddon ·

Noir brillant

Préambule A l'origine, deux adjectifs distincts pour désigner la couleur noire dans les langues indo-européennes co-existaient. Ater le noir mat et éteint qui a donné le préfixe ater- comme dans atroce ou le suffixe -âtre comme dans bleuâtre. Dans les deux cas cela est toujours péjoratif. Et niger, le noir brillant et beau d'où provient tout le... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

4
Avatar Fiuza
9
Fiuza ·