Affiche The Birth of a Nation

Critiques de The Birth of a Nation

Film de (2017)

Gods and Monsters

« Was blind, but now, I see » A l’image de la portée libératrice de l’Amazing Grace, The Birth of a Nation se veut être un hymne rédempteur à l’impact universel. Outre sa capacité à susciter la réflexion, l’œuvre de Nate Parker prend forme dans son symbolisme permanent. Un peu comme si Parker avait voulu figurer Jean 9.... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

23 12
Avatar blacktide
6
blacktide ·

Nate et Nat

Birth of a Nation c'est tout d'abord un énorme succès de festival. Double lauréat prix du public/prix du Jury à Sundance, il nous provient des USA avec une certaine hype et l'impression d'une certaine importance. Tout comme 12 Years a Slave, l'autre grand film récent sur l’esclavage ,Birth of a Nation se base sur une histoire vraie. Celle de Nat Turner, prêcheur évangélique qui, en 1831,... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

25 4
Avatar Omiya
5
Omiya ·

The KKK Took my Baby Away

Attention, Attention cette critique contient des morceaux de spoil et sa sauce blanche tomates oignons et même si ce film ne contient pas de twist dont le dévoilement gâche le film, ne venez pas vous plaindre après lecture si vous trouvez que c'est le cas. The Birth of a Nation, par bien des aspects, c'est un film qui me faisait douter sur sa nature même de part pour... Lire la critique de The Birth of a Nation

6 1
Avatar Korbensky
7
Korbensky ·

L'esclavagisme, c'est pas bien !

" Humilier, brutaliser, torturer, tuer..., c'est mal ! " Extrait du prêche de Saint Nat... à non, pardon, de Saint Nate... Avant d'être un biopic ou un film historique, le premier long-métrage de Nate Parker possède une dimension " symbolique " ! Celle-ci est justifiée par un contexte social chargé (la persistance des discriminations... Lire la critique de The Birth of a Nation

34 8
Avatar Kalopani
3
Kalopani ·

Une belle réponse

Il a clairement des réminiscence de Braveheart dans cette production de Nate Parker et cela n'est point pour me déplaire. Le jeune réalisateur traite de la ségrégation esclavagiste des années 1830 aux Etats-Unis avec assez de justesse pour inspirer la révolte, sans tomber dans la complaisance. Bien écrit, mis en scène et interprété. Édifiant. Le film se veut une réponse à la Naissance d'une... Lire la critique de The Birth of a Nation

5
Avatar Flerya Vende
8
Flerya Vende ·

Critique de The Birth of a Nation par bossnigger

Comme une critique digne de ce nom doit toujours commencer par un paragraphe qui ne parle pas du film, parlons de la vague de froid qui devrait toucher la France ces jours-ci. Etant protégé par une couche de gras due à des années de pratique intensive du grec, je m’en bats un peu les couilles du froid. Je suis pas frileux. Je vais en vacances à la mer. L’eau fait seize degrés. Je nage. Il... Lire la critique de The Birth of a Nation

16 6
Avatar bossnigger
4
bossnigger ·

Slave qui peut !

L’adage le dit : les meilleures intentions sont souvent les moins bonnes, et l’Enfer même en est pavé, paraît-il. The birth of a nation, par exemple, part d’une bonne intention, celle d’évoquer la vie de Nathaniel Turner, prêcheur et esclave de Virginie qui, en 1831, mena une révolte sanglante contre les propriétaires d’esclaves (une soixante d’hommes, de femmes et d’enfants blancs... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

5
Avatar mymp
4
mymp ·

Critique de The Birth of a Nation par Selenie

Film ayant fait sensation au festival de Sundance 2016. Le scénario prend des libertés et des raccourcis importants.Il y a des très bonnes idées comme insérer des scènes de cérémonie chamanique faisant écho aux fantômes du passé et sur l'importance de la Bible, l'esclave étant aussi prêcheur. Si le film ne... Lire la critique de The Birth of a Nation

2
Avatar Selenie
7
Selenie ·

Noir brillant

Préambule A l'origine, deux adjectifs distincts pour désigner la couleur noire dans les langues indo-européennes co-existaient. Ater le noir mat et éteint qui a donné le préfixe ater- comme dans atroce ou le suffixe -âtre comme dans bleuâtre. Dans les deux cas cela est toujours péjoratif. Et niger, le noir brillant et beau d'où provient tout le... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

4
Avatar Fiuza
9
Fiuza ·

Rompre l'Histoire

Année 2014 : Steve McQueen nous offre Twelve Years a Slave, œuvre connue pour avoir traité la question de l'esclavagisme, notamment par l'intermédiaire d'une mise en scène unique et d'une histoire vraie poignante. Comme s'il s'agissait de surfer sur la vague du succès qu'a connu ce film, Nate Parker va lui aussi dénoncer toutes les bafouilles d'un... Lire l'avis à propos de The Birth of a Nation

4
Avatar Ticket
3
Ticket ·