Collapsologie narquoise

Avis sur The Dead Don't Die

Avatar Kowalsk
Critique publiée par le

Grand amateur de Jim Jarmusch depuis Dawn by Law jusqu’à Paterson, je fais partie d’un public conquis d’avance, prêt à savourer avec gourmandise ce The Dead don’t Die, qui s’annonçait en plus comme une variation bien personnelle du film de zombie, genre eminemment américain dont je suis tout aussi friand, et —disons-le— en général fort peu présent en compétition officielle à Cannes. Or si le plaisir reste intact, on y retrouve bien toute l’ironie si particulière de son réalisateur, avec son casting vraiment cool, on ne peut pas dire que l’expérience soit si concluante. Car en voulant faire la galerie de portraits d’une bourgade middle class confrontée à sa fin prochaine et inéluctable, Lord Jim semble avoir oublié toute ambition de cinéma, au profit d’un namedropping désincarné, sans enjeux dramatique, ni même de volonté artistique propre. La fable crépusculaire espérée, viscères au poing, éclate comme un pétard mouillé, et vire un peu trop à l’écran de fumée nostalgique et poussiéreux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 113 fois
1 apprécie

Autres actions de Kowalsk The Dead Don't Die