👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Critiques de The Deep Blue Sea

PatrickBraganti
3

Critique de par Patrick Braganti

Ce qui aurait pu être un mélodrame flamboyant et déchirant se révèle au final une œuvre compassée et empesée, avec ses décors de carton-pâte, son arrière-goût de naphtaline, son interprétation...

Lire la critique

il y a 10 ans

eloch
7
eloch

" I don't blame you "

Le film revient sur les années 50 en Angleterre et plus particulièrement sur le combat entre le devoir (celui d'être une bonne épouse) et la passion (qui risque d'être fort déçue si elle n'est pas...

Lire la critique

il y a 9 ans

Kogepan
5
Kogepan

Bloup bloup bloup

Pour être honnête, je suis ressortie complètement partagée de ce film, et tellement indécise que je me suis immédiatement couchée au lieu d'entamer "La Princesse de Montpensier" pour les cours (et...

Lire la critique

il y a 9 ans

Marvelll
7
Marvelll

Le devoir ou la passion?

The Deep Blue Sea s'inspire de la pièce de théâtre de Terence Rattigan jouée pour la première fois en 1952 et a déjà fait l'objet d'une adaptation cinématographique en 1955 avec Vivien Leigh (la...

Lire la critique

il y a 10 ans

the-amazing-lili
8

ELEGANCE ET SUBTILITE

Texte en gras C’est dans une drôle d’atmosphère que ce film commence. Sublime introduction. Nous sommes en Angleterre, dans les années 50. Une Angleterre filmée avec beaucoup d’élégance. Tout est...

Lire la critique

il y a 7 ans

miu-miu
7
miu-miu

deep blue sea

j'ai bien aimé cette ambiance un peu vieillotte année 50 du Londre d'après guerre, les mentalités de l'époque y sont bien retranscrites , la condition des femmes de la bonne société, représentée par...

Lire la critique

il y a 7 ans

Nathaniell
2
Nathaniell

Plouf, plouf, la vie parfois fait plouf

Rien n'est juste. Cela commence avec la musique : des violons de série B, on se croit sur M6 un dimanche après midi. Une fois d'accord, mais tout le long c'est pas possible. Même si tout le reste...

Lire la critique

il y a 10 ans

ConnieBower
7
ConnieBower

The Deep Blue Eyes.

Londres, 1950. Hester est mariée à un magistrat plus agé qu'elle. Leur relation est froide et insipide, et, malgré tout le confort qu'il lui apporte, la jeune femme ne ressent pas une once d'amour...

Lire la critique

il y a 8 ans

cityhunternicky
4

Critique de par cityhunternicky

Adaptation d'une pièce de théâtre, le long métrage de Terence Davies nous raconte la difficulté pour une femme dans les années 50 de choisir entre passion et raison. Faut-il suivre la raison, ou la...

Lire la critique

il y a 10 ans

ffred
10
ffred

Critique de par ffred

Point question de mer bleue dans ce nouveau film de Terence Davies, il s'agit ici du «blue » de la langue anglaise : la mélancolie. En 2008, j'avais été marqué par l'un de ses précédents films Chez...

Lire la critique

il y a 10 ans