Affiche The Irishman

Critiques de The Irishman

Film de (2019)

Le crépuscule des Dieux

Lèvres pincées, cheveux gominés, yeux plissés et rieurs, main plongée dans sa veste et crispée sur la crosse d'un revolver, Robert De Niro est dans mon salon, prêt à en découdre une nouvelle fois. Il est, cette fois-ci, Frank Sheeran, que tous connaissent sour le nom de « The Irishman ». Alors qu'il est un simple chauffeur de camion transportant des carcasses de boeuf, Frank... Lire la critique de The Irishman

131 10
Avatar Vincent_Ruozzi
8
Vincent_Ruozzi ·

Le temps de l’impuissance

Au terme de ce cru exceptionnel que fut 2019, une réflexion : les deux attentes qui tendaient le plus les cinéphiles vers le futur sont de violentes réflexions sur le passé et les ravages du temps. Après Once Upon a Time…in Hollywood, qui questionnait à sa manière la fin d’un âge d’or en y propulsant deux des dernières réelles stars américaines actuelle,... Lire la critique de The Irishman

195 17
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Les Derniers des géants !

Les retrouvailles de Martin Scorsese avec Robert de Niro, qu'il n'avait pas dirigé depuis Casino, avec Joe Pesci, qu'il n'avait pas dirigé depuis... ben depuis Casino aussi, et avec Al Pacino, qu'il n'avait pas dirigé depuis... jamais, en fait. Ouais, c'est choquant de se... Lire la critique de The Irishman

51 12
Avatar Plume231
8
Plume231 ·

Avant que les portes ne se referment

En guise de préambule, attardons-nous un instant sur une scène a priori aussi brève qu’anodine, et qui se situe dans les dernières minutes d’un récit qui en compte tout de même 210 : alors que le vieux malfrat Frank Sheeran contemple d’anciennes photos, sa jeune infirmière avoue ne pas connaître Jimmy Hoffa, lui qui fut pourtant un personnage majeur de l’Amérique des années 60. Normal, au... Lire la critique de The Irishman

64 10
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Une époque révolue...

Désolé Mr Scorsese, je n'ai pas accroché, je m'en excuse. Déjà, cela commence avec quelques plans sur une maison de retraite médicalisée, ce qui annonce clairement la couleur, et puis Al Pacino, Harvey Keitel, Joe Pesci et Robert De Niro font ce qu'ils peuvent, on regrette le temps des années 70 ou 80. Octogénaires pour certains, ils n'ont plus la hargne d'antan, donnant même parfois... Lire l'avis à propos de The Irishman

69 44
Avatar RedDragon
5
RedDragon ·

Score seize.

Les gangsters est le sujet qu'affectionne Scorsese, c'est même son sujet de prédilection. Depuis toutes ces années passées derrière une caméra, le réalisateur a eu le temps de savoir comment construire ses films sur la Mafia. La recette qu'il a élaborée il connaît sur le bout des doigts, il en maîtrise tellement bien tous les ingrédients qu'il peut la réaliser les yeux fermés. Cependant le... Lire la critique de The Irishman

30
Avatar Heurt
7
Heurt ·

Je veux juste une dernière danse

Les lumières se rallument timidement. Les applaudissements résonnent après un bref silence. Les yeux se couvrent d’une fine buée. Au bout d’un périple de 3h30, le sentiment d’avoir vécu quelque chose de grand domine. La poignée de chanceux en est bien conscient. Film testamentaire crépusculaire d’une des dernières légendes du Nouvel Hollywood, The Irishman est sans... Lire l'avis à propos de The Irishman

49 7
Avatar Peaky
8
Peaky ·

Le Crépuscule des idoles*

PROLOGUE La meilleure approche, la plus paradoxale aussi, est peut-être de s’attacher d’abord aux grosses imperfections du film, à ses défauts serinés un peu partout et tellement évidents qu’ils laissent sans doute filtrer quelque chose d’intéressant. • La scène la plus emblématique de ces difficultés apparentes, celle où Robert De Niro / Frank Sheeran vient... Lire l'avis à propos de The Irishman

31 12
Avatar pphf
7
pphf ·

Retrospective

C'est peut-être un peu bateau à dire, mais The Irishman sonne comme un film testament d'un réalisateur jetant un regard en arrière sur sa carrière. Alors forcément comme beaucoup de vieux, Monsieur Scorsese radote peut-être un peu, mais d'aucuns diront (dont je fais partie) aussi que l'obsession pour un sujet ou un thème répété à travers des tas de variations est le signe des grands. The... Lire l'avis à propos de The Irishman

37 2
Avatar Samu-L
7
Samu-L ·

Les Derniers Affranchis

Si The Irishman ne sera pas forcément le film testamentaire de Martin Scorsese, il aurait parfaitement pu porter cette étiquette, comme Il était une fois en Amérique pour Leone, tant il semble ici raconter bien plus qu'une ascension de mafieux, faisant appel à son histoire et celle du Cinéma. Faisant appel à son seul et unique alter-ego en la personne de Robert De... Lire l'avis à propos de The Irishman

38 9
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·