Avis sur

Un drôle de dimanche par Alligator

Avatar Alligator
Critique publiée par le

Un film extrêmement moyen. D'abord l'histoire en elle même pouvait donner quelque chose de fort, mais la réalisation d'Allégret manque de souffle. Il y a trois acteurs qui méritent le coup d'oeil mais à des degrés différents. Bourvil est impeccable, dans un rôle sérieux. Le film est grave la plupart du temps. La comédie vient des personnages secondaires emmenés par Arletty (notamment Bébel qui joue le jeune comme Allégret et la France de 1958 aimaient à se l'imaginer). Arletty a conservé sa gouaille. Ou plutôt sa voix. Haut perchée, piquante, tendue. Les dialogues ne sont pas fameux. Arletty a perdu en présence ce qu'elle a gagné en comique. Autres temps... Danielle Darrieux enfin donne la réplique à son mari de Bourvil, sur des enjeux décevants. Son personnage est intéressant, perdu entre deux visions de la vie, entre deux ambitions, aimer un homme ou aimer le luxe. Son voyage à elle perd en crédibilité dans les dernières minutes. Son revirement est inattendu, peu probable mais il redonne à cette comédie dramatique sa couleur enjouée perdue dès le départ et cette déconcertation ne devait pas être permise jusqu'au bout pour Cayatte. Au final, on se retrouve avec une comédie sentimentale brinquebalante qui vaut le coup d'oeil pour les acteurs mais dont le scénario et la tenue générale laissent quelque peu à désirer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 368 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Alligator Un drôle de dimanche