Affiche Under the Silver Lake

Critiques de Under the Silver Lake

Film de (2018)

Everything in Its Right Place

Il y avait déjà, dans It Follows, une proposition de cinéma qui allait bien au-delà de sa simple réussite « horrifique ». Derrière ses terrifiants panoramiques, derrière son malin discours sur le passage à l’âge adulte, David Robert Mitchell dressait un portrait générationnel assez glaçant : celui d’une jeunesse paralysée par une société tentaculaire, imperceptible,... Lire l'avis à propos de Under the Silver Lake

103 8
Avatar Vivienn
8
Vivienn ·

Thick Tank

Un trailer mystérieux suffit à enflammer les attentes d’une Croisette qui avait dû renoncer à tant de têtes d’affiches annoncées par les rumeurs. Under the Silver Lake était alléchant, et, de fait, la proie idéale pour la déception généralisée. Force est de constater que le troisième film de David Robert Mitchell, après le modeste... Lire la critique de Under the Silver Lake

138 13
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

De l'autre côté du miroir (petit conte de Noël à l'intention des lecteurs de SC)

J'étais en train de relire tranquillement Alice aux pays des merveilles sur mon canapé tout en jetant un œil distrait au match de rugby à la télé et un deuxième sur les notifications SC de mon ordi lorsque mon attention est attirée par des éclats de voix de ma voisine du dessus. Une voix d'ailleurs que je ne lui reconnais pas, plus aiguë que d'accoutumée. Je dois me concentrer pour... Lire la critique de Under the Silver Lake

38 23
Avatar Théloma
9
Théloma ·

Very bad trip

A Los Angeles, Sam, 33 ans, sans emploi, glande à longueur de journée et rêve de célébrité. Il croise Sarah, une jeune et énigmatique voisine, qui disparait brusquement. Sam se lance à sa recherche et entreprend alors une enquête obsessionnelle à travers la ville. Attention cette critique risque de vous spoiler Under the silver lake... Lire la critique de Under the Silver Lake

43 18
Avatar dagrey
5
dagrey ·

Reservoir Dog

Le cinéma de David Robert Mitchell semble hanté par le concept de la fin, avec tout ce que cela comporte de mélancolie, de tristesse mais aussi de renouveau. Avec The Myth of the American Sleepover, c'est l'enfance qui s'enfuyait, celle, encore rêveuse, qui se heurtait cependant à la réalité de la vie et des sentiments éprouvés. It Follows,... Lire la critique de Under the Silver Lake

37 11
Avatar Behind_the_Mask
7
Behind_the_Mask ·

Bla Bla Land

On pourrait faire un jeu pour commencer, histoire d’annoncer la couleur, en tentant de deviner de quel film est tiré le scénario suivant : un personnage a raté sa vocation d’acteur(trice) à Hollywood, sa liaison amoureuse avec une jolie fille, partie avec un autre, est terminée, et ce personnage-là, en dépression et vivant dans un appartement un peu défraîchi, échappe à sa morne réalité en... Lire l'avis à propos de Under the Silver Lake

56 5
Avatar mymp
4
mymp ·

Inherent Pulp

Après le succès It Follows, David Robert Mitchell revient au Festival de Cannes, en sélection officielle, avec son polar noir et psychédélique Under the Silver Lake. Un film qui revisite le mythe de Los Angeles dans une quête existentielle labyrinthique. David Robert Mitchell est un caméléon. Un peu comme Nicolas Winding Refn, il fait partie de ces nouvelles têtes d’affiche qui ingurgitent un... Lire l'avis à propos de Under the Silver Lake

70 1
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

Obsession cauchemardesque

Il y a maintenant 4 ans, sortait sur nos écrans It Follows, très bon thriller horrifique, qui sous ses apparences de film d’horreur lambda, se révélait être un film captivant, proposant des réflexions intéressantes sur l’adolescence et la sexualité. David Robert Mitchell nous revient cette fois-ci avec un film aussi étrange qu’intriguant : Under The Silver Lake. Le... Lire l'avis à propos de Under the Silver Lake

41 12
Avatar Lucie Briand
8
Lucie Briand ·

"Here's to the ones who dream"

Attention spoilers... Ou une version surréaliste des spoilers Si Under The Silver Lake peut être vu comme un patchwork d'influences bien digérées, une se démarque particulièrement. Nous sommes ici quasiment dans un remake de Mulholland Drive. Les deux scénarios se rapprochent dangereusement : suite à une séparation (ici avec la brune de la pub "I see... Lire l'avis à propos de Under the Silver Lake

34 10
Avatar Mayeul TheLink
8
Mayeul TheLink ·

Gla gla land.

Le problème, avec des films tels qu’« Under the Silver Lake », c’est que l’on y retrouve toute une kyrielle de références allant à l’encontre de la singularité du long-métrage. Dans le cas de David Robert Mitchell, une fois n’est pas coutume. Si « It Follows » se targuait déjà d’un cachet carpenterien, « Under the Silver Lake » se tisse à la manière d’un cahin-caha cérébrale où l’on retrouve... Lire la critique de Under the Silver Lake

16 3
Avatar Kiwiwayne Kiwinson
6
Kiwiwayne Kiwinson ·