Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

De l'autre côté du miroir (petit conte de Noël à l'intention des lecteurs de SC)

Avis sur Under the Silver Lake

Avatar Théloma
Critique publiée par le

J'étais en train de relire tranquillement Alice aux pays des merveilles sur mon canapé tout en jetant un œil distrait au match de rugby à la télé et un deuxième sur les notifications SC de mon ordi lorsque mon attention est attirée par des éclats de voix de ma voisine du dessus. Une voix d'ailleurs que je ne lui reconnais pas, plus aiguë que d'accoutumée. Je dois me concentrer pour entendre enfin ce qu'elle crie ainsi depuis 5 minutes "J'ai les boules, je te dis que j'ai les boules !"Je ne sais pas qui est-ce qu'elle enguirlande comme ça mais j'aimerais pas être à sa place. Au même moment, sur ma télé le réalisateur effectue un zoom sur un spectateur avec des grandes cornes sur la tête et tenant une pancarte avec écrit en grand et en rouge : "Et toi, Thélo, t'as les boules ?" Je referme mon bouquin et m'approche de la télé. Le type me rappelle vaguement quelqu'un -mais qui ? - mais le plus étrange c'est que quelques secondes plus tard le type, toujours en gros plan, se met à sourire en me regardant droit dans les yeux. Il retourne sa pancarte et c'est écrit dessus : " T'attends quoi pour faire ton numéro Thélo ?" Mon bouquin m'en tombe des mains. Et le type disparait de l'écran. Je fais diversion dans mon esprit en cliquant sur la clochette des notifications S.C "Vous avez 3626 nouveaux abonnés ! ". Et une liste de 3626 noms occupe toute la hauteur de la page. Le dernier d'entre-eux : Frère Léon. Inconnu au bataillon, un nouveau sans-doute. Avec un drôle d'avatar à tête de perroquet ! 3626 abonnés d'un coup, presque autant qu'Aurea !
Au même moment, c'est la mi-temps du match et en bas de la télé défile un numéro de téléphone précédé d'un bref message publicitaire : "Pour être le grand gagnant du jeu de Noël, appelez de suite le 3626". J’écarquille les yeux : 3626 ?! Je n'ai jamais joué de ma vie à ces jeux téléphoniques attrape-couillon mais là, une force irrésistible me dit qu'il faut appeler.
Au bout de trois sonneries, une musique retentit. Et c'est tout. J'attends cinq minutes...mais toujours la musique...
Je raccroche. Pensif.
C'était quoi cette musique ? Je refais le numéro. La même musique. Je mets en haut-parleur et la shazame : "bagatelle en là mineur : lettre à Elise". Je n'en crois pas mes yeux : hier, dans ma boite aux lettres, il y avait justement une lettre destinée à une certaine Elise. Ayant pris ça pour une erreur mais n'ayant pas repéré la vraie destinatrice je l'ai scotchée sur le panneau du syndic.
Ni une ni deux, je descends au rez-de-chaussée espérant retrouver la lettre en question. Elle est toujours là. Pas de nom de famille, juste le prénom "Elise".
Je la fourre dans ma poche et remonte. De retour sur le canapé, j'ouvre fébrilement la missive.
Une simple feuille, avec ce message :

KAD ...

.... 2 abcdefghijkmnopqrstuvwxyz

Je retourne la lettre, un deuxième message : Y as-tu pensé, Théloma ?

Pensé à quoi ? Je retourne la feuille et me concentre sur le message énigmatique : ce KAD surmontant cet alphabet précédé d'un 2.
Au même moment, ma mère m'appelle. Je décroche l'esprit encore confus.
- As-tu vu qu'ils passaient Lucky Star sur Arte ce soir ? Je sais que tu adores Janeth Gaynor alors c'était pour savoir si tu le regardais où si tu voulais que je te l'enregistre sur VHS !
- Ah c'est gentil maman mais je l'ai vu déjà dix fois alors ça va aller. Dis-moi tu ne m'aurais pas envoyé par erreur une lettre à Elise ? T'as pas une Elise dans tes copines je veux dire ?
- La lettre à Elise ? Non du tout mais y a Monsieur Pimor, que j'ai croisé ce matin avec son chien, Putois qu'il s'appelle - ce qui est d'ailleurs bien trouvé - , eh bien je crois que sa belle-fille s'appelle Elise alors peut-être que...
- Pas grave maman laisse tomber. Merci pour d'avoir pensé au film ! Bises
Je raccroche en entendant la dernière phase à moitié coupée de ma mère me reprochant déjà de l'avoir ainsi interrompue (mais sachant qu'avec son Pimor elle pouvait me tenir des heures).
- Et n'oublie pas le cad'
Cad' ? Sans doute voulait-elle dire cadeau ? Quoi d'autre ?
Deux nouvelles notifications SC attirent mon attention. Un joyeux Noël de No-Hell et une recommandation du fameux Frère Léon à tête de moineau vers un film avec Kad Merad : Bloody Christmas noté 25/26. Et un message à la clef : "un petit Kad en cadeau ! "
No-Hell ? 25/26 ? Léon ? Kad ? Cadeau ?
Je reviens à mon message énigmatique : ce KAD est au-dessus de l'alphabet, il est donc "haut" : KAD-haut = cadeau !
L'alphabet : après observation minutieuse, il n'y a que 25 lettres sur 26. Il manque le L !
Pas de L = No L !
KAD-Haut 2 No L .....Cadeau de Noël !
A la télé, le spectateur à tête de Renne réapparait. Sur sa pancarte, un nouveau message : "Réveille-toi, Thélo !" et au centre du terrain, un joueur portant le maillot "Serge Thélo" avec le visage de James Dean et un autre qui lui frotte le sommet du crâne. WTF

Et le réveil se met à sonner.
Alors que les images de ce rêve délirant commencent déjà à s'estomper, elles me font prendre conscience que j'ai complètement oublié d'acheter... le cadeau de mon frère ! Qu'on se retrouve chez ma mère le 26 et qu'on est déjà le 24 !!
Je me lève en trombe.
Dans mon salon, un sapin à la mine patibulaire a fait son apparition.
D'où sort-il celui-là ?
Au pied du sapin, un cadeau.
Je l'ouvre.
C'est un DVD : Under the Silver Lake

P.S : des indices à trouver dans l'affiche

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1906 fois
42 apprécient · 1 n'apprécie pas

Théloma a ajouté ce film à 11 listes Under the Silver Lake

Autres actions de Théloma Under the Silver Lake