Affiche Une grande fille

Critiques de Une grande fille

Film de (2019)

D'ocre et de vert

C'est une véritable composition picturale qui ouvre « Une grande fille", découvrant en gros plan Iya, vêtue d'une blouse ocre à col vert vif, statue figée par une crise de tétanie. Puis, la caméra s'éloigne, la composition se fait plus large, gagne en profondeur et dévoile en arrière-plan les blanchisseuses d'un hôpital militaire, affairées, bruyantes, nimbées d'une lumière chaude et vêtues... Lire la critique de Une grande fille

19 12
Avatar Yoshii
8
Yoshii ·

The green style

Deuxième film du jeune réalisateur Kantemir Balagov, tout juste trentenaire, Une grande fille prend son sujet à bras le corps, pour transférer le traumatisme des personnages sur le spectateur : le générique d’ouverture s’accompagne d’un éprouvant bruit de suffocation qui traversera tout le film, cette crise particulière pouvant paralyser la... Lire la critique de Une grande fille

52 5
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Quelle saloperie la guerre !

Léningrad (actuelle Saint Petersbourg), 1945 La guerre est finie depuis quelques mois à peine. Après 900 jours de siège non-stop par la Wehrmacht, des bombardements incessants, des millions de morts sur le territoire soviétique, des années de résistance face à l’envahisseur nazi, la famine, le froid, (et j’ai même lu le cannibalisme), l’ancienne capitale russe se relève doucement mais ces... Lire la critique de Une grande fille

14 48
Avatar nico94
8
nico94 ·

Le drame du dramaturge

“Pour moi, ce film montre que la guerre ne cesse pas au moment de l’arrêt des tirs. Elle continue à tuer.” Par ces quelques mots, Kantemir Balagov ne résume pas seulement son histoire, il nous donne l’idée générale qui sera illustrée tout au long de son film, de la première à la dernière minute, à travers chaque plan, chaque regard, chaque phrase prononcée ou silence... Lire la critique de Une grande fille

17
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

Le Miroir

La magie du Festival de Cannes, c’est aussi assister à des projections de films mystérieux dont on ne connaît rien en avance, sinon une image annonçant un film d’époque à la photographie alléchante. Une Grande Fille de Kantemir Balagov frappe un grand coup dans la sélection Un Certain Regard et se révèle si maîtrisé qu’on aurait même pu espérer le... Lire l'avis à propos de Une grande fille

28 4
Avatar WeSTiiX
8
WeSTiiX ·

High hopes

Dans un Léningrad ravagé de l'après-guerre, le film peint le portrait de deux jeunes femmes devenues amies après avoir été camarades de guerre. Iya "la girafe" et Macha. A Léningrad, les stigmates de l'après-guerre paraissent bien plus terrifiants qu'en période de conflit : la quête de se nourrir ou encore de lutter contre le froid sont un défi permanent. De plus, quelle triste et... Lire la critique de Une grande fille

8
Avatar Alicia_87
8
Alicia_87 ·

Paix et guerre

Le bel été russe pour cinéphiles se poursuit. Avant L'insensible et après Folle nuit russe et Factory, Une grande fille débarque, toute auréolé de son prix de la mise en scène à Un certain regard à Cannes. Tesnota était prometteur, le deuxième long-métrage de Kantemir Balagov fait plus que confirmer : Une grande fille est de ces films âpres et exigeants qui ne dévoilent qu'une partie de leur... Lire la critique de Une grande fille

8
Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

Une girafe, une poule (et une musaraigne)

On ne sait rien d’elles, de leur âge, de leur famille, de leur passé, juste qu’elles ont combattu ensemble à un moment lors du siège de Leningrad. L’une, la grande Iya, travaille dans un hôpital, quelques mois après la guerre, l’autre, Macha, rentre du front (elle serait allée jusqu’à Berlin). Elles sont amies, à la vie, à la mort… Mais cette relation est surtout toxique. Iya est sujette à... Lire l'avis à propos de Une grande fille

12 7
Avatar Thekla
10
Thekla ·

Critique de Une grande fille par turandot

Un film assez étonnant : le fond en est très noir, rempli de choses terribles sur la guerre et les traumatismes qu'elle engendre, et pourtant la mise en scène se révèle d'une grande douceur, presque feutrée, même dans les scènes les plus dures. Certains diront que c'est trop lent, voire esthétisant, ou même un peu poseur, et que le récit en est un peu trop elliptique mais je ne trouve pas (et... Lire la critique de Une grande fille

6 2
Avatar turandot
8
turandot ·

Un film qui a tout pour plaire, mais qui nous ennuie quand même un peu, il faut bien le dire

Une grande fille suit le destin de deux femmes ayant survécu à la guerre et qui tentent de redonner du sens à ce qu'elles font et ce qu'elles sont. Elles doivent toutes les deux surmonter les séquelles de la guerre. La première, Iya, fait des crises d'angoisse ou de paralysie à vous asseoir au fond de votre siège ; et l'autre, Masha, plus vive d'esprit et plus dynamique que la première,... Lire l'avis à propos de Une grande fille

5
Avatar Paulissimo
5
Paulissimo ·