Affiche Ville haute, Ville basse

Critiques de Ville haute, Ville basse

Film de (1949)

Mason de redressement

Il se passe immédiatement quelque chose dans ce east side, west side. Passées les premières images traditionnelles de plans de new york ponctués d'une voix-off, une première scène de famille instille une tension inattendue. Un couple rend visite à la mère de Jessie (la dame du couple). Nous sommes dans la bonne société, et les apparences sont, comme il se doit, des plus onctueuses. Le couple... Lire l'avis à propos de Ville haute, Ville basse

20 8
Avatar guyness
8
guyness ·

Sexe, mensonges et chaînes conjugales

À la lecture du titre, on s'attend à ce que East Side, West Side soit entièrement dédié à l'étude des mœurs américaines. D'ailleurs cet aspect existe bel et bien, on le retrouve notamment à travers l'évocation de couples aux origines sociales différentes. On pense évidemment à A Letter to Three Wives, sorti peu de temps auparavant, avant de nous rendre compte que Mervyn... Lire la critique de Ville haute, Ville basse

14
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

Faux-semblants.

Film tellement féminin – et écrit par une femme : Isobel Lennart – qu’il apparait presque comme une sorte de Johnny Guitar du film noir. D’une élégance rare, le film offre un terrain de jeu imparable pour la crème de la crème des stars hollywoodiennes qu’il réunit : Un casting hallucinant puisqu’on y trouve Barbara Stanwyck, Ava Gardner & Cyd Charisse, mais aussi James Mason & Van... Lire la critique de Ville haute, Ville basse

Avatar JanosValuska
7
JanosValuska ·

Critique de Ville haute, Ville basse par FrankyFockers

Encore un chef-d'oeuvre signé Mervyn LeRoy, avec trois des plus belles actrices du monde, Ava Gardner, Barbara Stanwyck et Cyd Charisse, face à l'un des plus beaux acteurs du monde, James Mason, dans un film où romance amoureuse rime avec polar noir, un film étonnamment féminin, et ce n'est pas un hasard de découvrir qu'il est écrit par une femme. Lire la critique de Ville haute, Ville basse

Avatar FrankyFockers
8
FrankyFockers ·

Saveur haute, saveur basse

Plénitude du code Eyes. Dans l’œil droit mouillé de Barbara, une larme de Gardner ; au bord de son œil gauche, une autre déjà de Charisse. Lire la critique de Ville haute, Ville basse

Avatar Limguela_Raume
8
Limguela_Raume ·