Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Anecdotique et raté pour les uns, cruellement sous-estimé pour les autres A Tombeau Ouvert demeure à mon sens un Scorsese mineur dans la filmographie du réalisateur de Taxi Driver. A partir d'un scénario de Paul Schrader reprenant beaucoup de la substance et des thématiques de la Palme d'Or 1976 ( un personnage principal désaxé et torturé, une atmosphère nocturne dépeignant un New-York en proie à la crasse et à la criminalité, une longue et insidieuse descente aux enfers morale, une activité professionnelle laissant peu de place au répit, etc...) A Tombeau Ouvert est un film tout de même assez décevant, non dénué de qualités artistiques mais bien trop outrancier pour convaincre véritablement.


Si Nicolas Cage livre une prestation remarquable d'ambulancier hébété jusqu'au drame inéluctable et si la photographie de Robert Richardson s'avère pleinement élaborée ( néons lumineux saturés, ambiance glauque évoquant le bitume humide des rues de Taxi Driver...) l'aspect grotesque et répétitif du film plombe énormément l'ensemble. On sent bien l'intention de Martin Scorsese de transmettre l'idée de voyage halluciné, de cauchemar vécu par le protagoniste au travers de mouvements de caméra survitaminés et d'une interprétation de Cage assez flamboyante... Hélas ce long métrage souffre réellement de la comparaison avec Taxi Driver, dont l'agencement témoignait davantage d'homogénéité et de maîtrise. Dans le cas de ce A Tombeau Ouvert tout semble assez brouillon, ou du moins inefficace sur la longueur.


L'aspect un tantinet suranné de l'esthétique, la présence étrange de John Goodman au générique et le côté routinier du travail représenté confère un sentiment rébarbatif qui empêche de s'installer totalement dans cette atmosphère certes ambitieuse mais aussi très lourde et appuyée. Je reste mitigé.

stebbins
5
Écrit par

Créée

le 30 avr. 2015

Critique lue 1.2K fois

11 j'aime

1 commentaire

stebbins

Écrit par

Critique lue 1.2K fois

11
1

D'autres avis sur À tombeau ouvert

À tombeau ouvert
RemyD
10

Calvaire nocturne d'un ambulancier new-yorkais

Scorsese retrouve son scénariste de Taxi Driver, Raging Bull et La Dernière Tentation du Christ, le calviniste Paul Schrader et offre à Nicolas Cage un rôle plus christique que jamais.En français,...

le 26 juil. 2022

35 j'aime

À tombeau ouvert
cinemusic
10

Les nuits hantés d'un ambulancier...!

Début des années 90:un ambulancier, Franck Pierce (Nicolas Cage) sillonne toutes les nuits les rues de Hell's Kitchen avec divers coéquipiers pour tenter de sauver des personnes que personne ne veut...

le 26 mars 2018

18 j'aime

7

À tombeau ouvert
Gharlienon
7

Ci-gît la vie... à vie ???

Nicolas Cage... Il a tourné dans un parquet de films médiocres, s'est distingué avant tout aux yeux du grand public pour l'outrance de son jeu. et ceci, notamment à travers ses expressions simiesques...

le 25 août 2014

12 j'aime

1

Du même critique

La Prisonnière du désert
stebbins
4

Retour au foyer

Précédé de sa réputation de grand classique du western américain La Prisonnière du désert m'a pourtant quasiment laissé de marbre voire pas mal agacé sur la longueur. Vanté par la critique et les...

le 21 août 2016

42 j'aime

9

Hold-Up
stebbins
1

Sicko-logique(s) : pansez unique !

Immense sentiment de paradoxe face à cet étrange objet médiatique prenant la forme d'un documentaire pullulant d'intervenants aux intentions et aux discours plus ou moins douteux et/ou fumeux... Sur...

le 14 nov. 2020

38 j'aime

55

Mascarade
stebbins
8

La baise des gens

Nice ou l'enfer du jeu de l'amour-propre et du narcissisme... Bedos troque ses bons mots tout en surface pour un cynisme inédit et totalement écoeurrant, livrant avec cette Mascarade son meilleur...

le 4 nov. 2022

27 j'aime

5