Du lourdeau gentillet en passant par le bout-en-train se grimant avec une moustache pour aboutir en bagarres de bar, presque tous les alcoolos sont représentés.
Qui n’a jamais eu ces conversations bordées de libations, eh bien, c’est cela pendant une heure trente, à l’image de ces discussions alcooliques, le film est trop long et pas toujours amusant voire profondément pathétique.
Pour coller davantage avec l’authenticité des personnages, ils conservent leur prénom. Nécessité anecdotique s’il en est, même si on imagine plutôt Poelvoorde en coqueluche de pub qu’en pestiféré délaissé.
En contrepartie de l’alcool joyeux, il y a tout de même un Depardieu au sommet de son incontestable génie d’acteur qui dénote avec les extravagances dues à l’alcool.

Trilaw
6
Écrit par

Créée

le 1 févr. 2022

Critique lue 430 fois

5 j'aime

Trilaw

Écrit par

Critique lue 430 fois

5

D'autres avis sur Adieu Paris

Adieu Paris
PierreAmo
7

La communauté SC&ses archétypes? Financement participatif du devoir à la paresse. Humilié à couteau?

Ma séries de remarques est décousue comme leur conversation. Si on écoute bien, le film aborde beaucoup de sujets, mais en passant, par petites touches, l'air de rien:"Restez. Même si c'est moins...

le 10 nov. 2022

13 j'aime

9

Adieu Paris
boulingrin87
9

OK Boomer !

Pierre Arditi, Daniel Prévost, Benoît Poelvoorde, François Damiens, Jackie Berroyer, Bernard Le Coq, Jean-François Stévenin et Bernard Murat sont dans un bateau. Qui est-ce qui tombe à l'eau ? Tout...

le 10 août 2023

10 j'aime

2

Adieu Paris
LucasLaft
6

Un vrai repas de famille.

Nous l'avons tous connu ce repas. Cet evenement dont on se réjouit des semaines a l'avance en se disant "qu'est-ce qu'on va se marrer" et puis le moment venu .... l'ennui. L'ennui inavouable entre...

le 26 janv. 2022

10 j'aime

1

Du même critique

Simone - Le voyage du siècle
Trilaw
9

« Bientôt s’éteindra cette génération qui ne devait pas survivre »

Le film est farouchement et profondément féministe mais quoi de plus normal pour un métrage dédié à une femme extraordinaire qui a permis que l’un des droits les plus élémentaires pour elles, même si...

le 24 nov. 2022

34 j'aime

3

Avatar - La Voie de l'eau
Trilaw
5

« On ne congèle pas les bébés »

Treize ans de longues années d’attente patiente pour un résultat aussi famélique. Commençons par la fameuse 3D, je me souviens d’un temps où les lunettes 3D étaient devenues un outil indispensable...

le 16 déc. 2022

26 j'aime

Les Choses humaines
Trilaw
9

Crime impardonnable (spoilers)

Les choses humaines place les protagonistes tout comme le spectateur face à leurs paradoxes. Captivant, le but est de faire entendre toutes les versions. Et avec elles, l’insatiabilité de ne pas...

le 24 avr. 2022

13 j'aime