Aïe. Je savais ce à quoi j'allais m'exposer : la nostalgie d'anar de droite d'Edouard Baer, célébrant l'amitié à l'ancienne, les bonnes bouffes à l'ancienne et le fameux "droit à importuner". Mais Edouard Baer, c'est notre péché mignon depuis toujours, on le sait : toujours drôle quand il s'agit de happenings, jamais convaincant lorsqu'il s'engage du début à la fin. On ne sait jamais dire dans quoi on l'a vue, mais il nous fait toujours rire au Burger Quiz, aux César ou à la radio. Et, en toute sincérité, c'est déjà mieux que 90 % de la scène humoristique française.
Sauf que là, de rire il n'y a point. Tout est attendu : aucune direction d'acteurs, chacun cabotine en roue libre, enfermé dans son éternel personnage (Arditi le colérique, Le Coq le frimeur-loser, Prévot le piquant, etc.). Personnages franchement antipathiques puisque ce déjeuner n'est qu'un prétexte pour s'en foutre plein la tronche, au propre comme au figuré, sur l'air ringard du "on s'engueule mais dans le fond on s'aime sans se le dire". Si vous cherchez du fond, à part celui que le filme touche, il n'y en a pas.
Heureusement, il reste quelques beaux moments, grâce à Berroyer, Depardieu et Poelvoorde (les marginaux du groupe, évidemment). Mais la prochaine fois Edouard, contente-toi de te taper une grosse bouffe avec tes potes et éteins la caméra.

MarcoGrossi
3
Écrit par

Créée

le 21 févr. 2022

Critique lue 146 fois

2 j'aime

Marco Grossi

Écrit par

Critique lue 146 fois

2

D'autres avis sur Adieu Paris

Adieu Paris
PierreAmo
7

La communauté SC&ses archétypes? Financement participatif du devoir à la paresse. Humilié à couteau?

Ma séries de remarques est décousue comme leur conversation. Si on écoute bien, le film aborde beaucoup de sujets, mais en passant, par petites touches, l'air de rien:"Restez. Même si c'est moins...

le 10 nov. 2022

13 j'aime

9

Adieu Paris
boulingrin87
9

OK Boomer !

Pierre Arditi, Daniel Prévost, Benoît Poelvoorde, François Damiens, Jackie Berroyer, Bernard Le Coq, Jean-François Stévenin et Bernard Murat sont dans un bateau. Qui est-ce qui tombe à l'eau ? Tout...

le 10 août 2023

10 j'aime

2

Adieu Paris
LucasLaft
6

Un vrai repas de famille.

Nous l'avons tous connu ce repas. Cet evenement dont on se réjouit des semaines a l'avance en se disant "qu'est-ce qu'on va se marrer" et puis le moment venu .... l'ennui. L'ennui inavouable entre...

le 26 janv. 2022

10 j'aime

1

Du même critique

Bruno Reidal - Confession d’un meurtrier
MarcoGrossi
3

Critique de Bruno Reidal - Confession d’un meurtrier par Marco Grossi

Je ne regarde pas de films d'horreur, mais je pense que ce film a été l'un des plus éprouvants et pénibles que j'ai vus depuis très longtemps. J'ai lu les critiques presse pour essayer de comprendre...

le 31 mars 2022

4 j'aime

Barbaque
MarcoGrossi
4

Critique de Barbaque par Marco Grossi

Avant d'y aller, j'étais partagé : le côté comédie d'horreur me donnait envie, l'outrance de Eboué et la présence de Marina Foïs pouvaient rendre le film réussi. D'un autre côté, le thématique...

le 29 oct. 2021

4 j'aime

Seule la terre est éternelle
MarcoGrossi
7

Critique de Seule la terre est éternelle par Marco Grossi

Si vous n'avez jamais lu Jim Harrison et n'en avez pas l'intention, vous pouvez passer votre chemin. Dans le cas contraire, n'hésitez pas. C'est un plaisir de passer du temps en compagnie de cet...

le 31 mars 2022

3 j'aime