Adieu Paris réussit l’exploit de réunir tous les types humains avec lesquels je préférerais me tailler les veines que de passer une soirée.
Certains diront que Baer excelle dans l’art de représenter des personnages détestables. Je serais d’accord s’il y avait un propos, un semblant d’idée derrière cet étalage de deguelasseries pseudo conservatrices débitées par un ramassis de boomers bedonnants.
Ce film colle aux doigts comme une vieille étiquette.

Créée

le 9 juin 2022

Critique lue 108 fois

2 j'aime

Critique lue 108 fois

2

D'autres avis sur Adieu Paris

Adieu Paris
PierreAmo
7

La communauté SC&ses archétypes? Financement participatif du devoir à la paresse. Humilié à couteau?

"...grand politique, grand militaire mais parlons de Pétain, le grand diplomate" (sic) (...radote la radio de la dame pipi austère et grossière, mais aussi mal payée et visitée par clients pas des...

le 10 nov. 2022

14 j'aime

11

Adieu Paris
boulingrin87
9

OK Boomer !

Pierre Arditi, Daniel Prévost, Benoît Poelvoorde, François Damiens, Jackie Berroyer, Bernard Le Coq, Jean-François Stévenin et Bernard Murat sont dans un bateau. Qui est-ce qui tombe à l'eau ? Tout...

le 10 août 2023

13 j'aime

3

Adieu Paris
LucasLaft
6

Un vrai repas de famille.

Nous l'avons tous connu ce repas. Cet evenement dont on se réjouit des semaines a l'avance en se disant "qu'est-ce qu'on va se marrer" et puis le moment venu .... l'ennui. L'ennui inavouable entre...

le 26 janv. 2022

10 j'aime

1

Du même critique

Une jeune fille qui va bien
MathieuPotemble97
1

Sandrine pose cette caméra et assieds toi, il faut qu’on parle

Sandrine ? Sandrine ? Voilà, éteins la caméra. Pose la au sol, et recule de trois pas. Voilà, je vais la brûler, mais c’est pour ton bien.Sandrine, j’en ai vu des très très gros gadins dans ma vie,...

le 30 janv. 2022

13 j'aime

1

Anéantir
MathieuPotemble97
5

La fin d’une œuvre ?

Je ne pense pas qu’un roman doive être pertinent, original, novateur, ni même cohérent. En revanche, je pense qu’un roman doit être utile. Pour moi - et c’est triste à dire, considérant l’admiration...

le 17 janv. 2022

13 j'aime

2