Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Les Rendez-vous du Patriarcat 1: Le Protocole perdu

Alpha: Je déclare cette nouvelle session secrète des Rendez-vous du Patriarcat ouverte ! Ici, on est entre hommes blancs hétérosexuels et nous pouvons parler en toute liberté: la parole est libérée ! Je vous rappelle que chacun devra s'exprimer selon son nom de code pour éviter d'être crucifié et stigmatisé par l'envahisseur minoritaire qui pourrait bien nous encercler - je pense, par exemple, à mon voisin de palier, un africain noir et anthropophage, comme tous les africains. Oméga, je te donne la parole pour nous exposer l'ordre du soir.


Oméga: Merci, Alpha, ô notre Grand Maître et Gourou ! L'ordre du soir de cette réunion sera donc consacré à Antebellum de Gérard Bush et Christopher Benz ou plutôt au drame à l'origine de la création de ce film ...


Zeta: Heu, attend, attends, Oméga ... l'ordre du soir ne devait pas être "Comment pratiquer la masculinité nocive pour contraindre sa femme à rester dans sa cuisine ?"


Oméga: Non, non, Zeta: ça, c'est demain soir !


Zeta: Ah, au temps pour moi, je note, je note ...


Oméga: L'ordre du soir consistera donc à évaluer la source de la fuite de notre Protocole des Sages du Patriarcat.


Alpha: Oui, honnêtement, franchement, à vrai dire, à dire vrai ou "en vrai" comme disent les airs à la mode, quel est le crétin parmi nous qui est allé tout balancer ? Vous avez vu la conséquence ? Tous nos projets de suprémacistes blancs racistes exposés au grand jour dans une fiction de qualité avec belles images, ralentis à couper le souffle et une sublime musique d'horreur !


Oméga: Oui ... enfin, le plus gênant, c'est encore le discours de l'héroïne, un discours génial et d'une grande finesse quand elle dénonce le patriarcat et le mâle blanc en appelant la communauté noire à se libérer de ses chaînes. Sans ça, elle ne s'en serai peut-être jamais rendu compte.


Zeta: C'est vrai ! Depuis 1848, nous cachions pourtant bien notre jeu !


Iota: Pas assez ! Pardon ! Avec ce Michael Moore qui ...


Alpha: Ne prononce plus jamais le nom de ce traître d'obèse à la solde des démocrato-gauchistes internationaux ! Il est proscrit !


Beta: Mais finalement, concrètement, que voit-on de si grave dans ce petit film sans prétention ?


Oméga (s'étranglant): Plaît-il ?


Beta: C'est vrai, quoi, ce n'est qu'une resucée pas finaude de The Village de Shyamalan avec des noirs ... pas de quoi fouetter un chat !


Oméga: "Pas de quoi fouetter un chat ?"


Alpha: Oui ... et la jeune fille blanche façon jumelle de Shinning avec sa poupée de black pendu ... y'a de quoi fouetter un chat ? Hum ?


Iota: Note que, là, c'est un peu de notre faute. Bah, oui, quoi ! Nous avions bien prévu de faire un lavage de cerveau à nos enfants, de ne pas les envoyer à l'école publique, pour les élever dans la haine des noirs, à en faire des psychopathes. Non ?


Alpha: Certes, Iota ! Mais ce n'est pas une raison pour en parler à tout le monde !


Beta: Quand vous dites "psychopathes" ... vous parlez des enfants, des femmes ou des noirs ?


Alpha: Des enfants, imbécile ! Tu crois vraiment qu'on veut enrôler des noirs ou des femmes pour notre cause ?!


Pi: R'marque, tout à fait entre nous, en restant dans le pur théorique, c'est pas con comme idée !


Beta: Non, les gars: moi, je pense qu'on se casse trop la tête avec ces histoires-là !


Iota: Insinues-tu par là qu'on donne par trop dans l'onanisme intellectuel politisé ?


Beta: Peut-être bien ... je ne suis pas sûr de bien comprendre ce dont tu parles, par contre ... Non, ce que je veux dire, c'est qu'après tout ce n'est qu'un petit film oubliable sans importance ... voilà !


Oméga: Un "petit film oubliable sans importance", sérieusement ? Mais il dénonce tout ! Il puise dans notre Protocole des Sages du Patriarcat. Le plan pour la domination des noirs, chapitre 3, verset 14, faut l'oublier, les mecs !


Rho: Ah, ça, c'est bien vrai ! Tenez, je cite: "Nous, Sages du Patriarcat, au terme de cette réunion du Patriarcat, déclarons qu’il est plus que jamais crucial et essentiel de réduire les hommes, femmes et enfants de couleur à l’esclavage.
1° parce qu’il faut relancer l’économie : le travail dans les champs de coton nous paraît en effet le meilleur moyen de pallier les crises actuelles qui, chacun le sait, n’auraient jamais eu lieu si ce gens-foutre de Lincoln n’avait pas aboli l’esclavage en 1848. Il faut que ces
...


Alpha: Oh ! Mais nul besoin de citer, mon pauvre ami ! Le kidnapping des noirs et des porte-paroles du SJW pour les foutre dans des champs de coton, check ! Les moqueries en visio-conférence ou dans les médias pour déstabiliser et/ou décrédibiliser le mouvement progressiste, check ! Le silence imposé aux minorités sans la permission d'un homme blanc responsable, check ! Le viol des esclaves noires, pour rester un peu humain quand même, check ! L'élimination des noirs par incendie dans des cabanes façon chambre à gaz, check !


Iota: Pour ce dernier point, si l'on m'autorise à prendre la parole que j'ai déjà prise, nous pourrions recourir au Godwin point, non ?


Alpha: Godlose toi-même, pauvre con ! Ah oui, si on commence avec les gros mots ...


Oméga: Non, l'ennui, c'est que le point Godwin, on ne peut le distribuer qu'en étant de gauche. On ne peut pas être du Patriarcat et utiliser la mauvaise foi du parti adverse, ça ne serait pas fair play !


Alpha: Et puis, qui est allé parler de notre centre de reconstitution colonial, merde ! Des gens qui sont assez cons et pointilleux pour aller introduire des encarts du type "Attention, c'est une autre époque" au début d'Autant en emporte le vent, vous ne vous êtes pas dit qu'il pourraient y voir du mal ?


Pi: Oui, alors, puisque tu en parles, Alpha, je serais d'avis, histoire de gagner en capital sympathie dans les médias, de dire "ils étaient dix" plutôt que "noirs". Note que ça ferait moins désordre ...


Alpha: QUEL EST LE SAC À FOUTRE, LE BOUGRE DE COCHON, LE MAÎTRE JURÉ FILOU QUI A TOUT BALANCÉ À CES TARÉS DE BLUSH ET BENZ ????? Ce serait pas toi, par hasard, Beta, Monsieur C'n'est-pas-bien-grave ?


Oméga: Le soupçon est permis ...


Rho: C'est qu'on t'a connu moins laxiste par le passé ... je cite ...


Pi: C't'à dire, sauf le respect, tu dis pas grand chose contre. Tu relativises, tu minimises, tu r'nies ... alors, forcément ...


Beta: Bon ... les mecs, faut que je vous avoue un truc ... vous fâchez pas, hein, je ...


Pi: Quoi ? Tu joues dans l'autre équipe ?


Beta: Ah non ! Quelle horreur !


Pi: Ah, ouf, tu m'as fait peur !


**Beta:**Non ... c'est que ... mon esclave noire, Janelle ... elle a prétexté une insomnie, une envie de pisser et ... pour faire court, elle s'est fait la malle ... chez Louis-Georges Tin ...


Zeta: Ah, la salope ! C'est comme ma f...


Alpha: Comment ! Mais, mon vieux Beta, mais t'en loupes pas une ! Quand t'es dans la police, tu frappes des noirs à mort, on ne peut même plus infiltrer le milieu ! On te confie une esclave, t'es pas foutu de la garder ! Mais ... mais ... Merde alors !


Oméga: Voyons le côté positif des choses: elle ne se risquera pas à dire ouvertement que c'est une autobiographie.


Beta: le hic, c'est qu'elle a emporté le Protocole avec elle ...


Alpha: Non mais faut l'encadrer, ce mec ! Tu peux pas garder ça sous clef, comme tout le monde ?


Oméga: Bon ! Parlons peu, parlons bien: je propose le vieux coup de l'accident bête. Qui s'en charge ?


Alpha: Beta est tout désigné, pour faire oublier son nouvel écart !


Oméga: Bon, c'est décidé. Et, nous tous, pour ne pas éveiller les soupçons, tâchons de ne dire que du bien de ce film sur les réseaux sociaux, sur Sens Critique. Fustigeons ceux qui parlent de racisme blanc, par exemple ...


Lambda: De toute manière, je vois difficilement ce qu'on pourrait faire d'autre ! Le film n'arrête pas de faire entendre entre les lignes, par métalepse, que ceux qui s'opposeraient à lui sont des racistes finis et insolvables ...


Rhota: Oui, cela dit - je cite approximativement - l'héroïne dit bien que les blancs sont en colère parce qu'ils ont peur ... et n'arrête pas de donner elle-même dans la paranoïa tout du long ...


Oméga: Oui, oui, ça passera "crème", comme on dit depuis quelques années.


Alpha: Bien, messieurs, cette nouvelle séance séance secrète des Rendez-vous du Patriarcat s'achève. À demain pour la thématique "Comment pratiquer la masculinité nocive pour contraindre sa femme à rester dans sa cuisine ?" D'ici là, restez fort et n'oubliez pas: *Nous ne sommes nulle part et partout à la fois *!

Frenhofer
3
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes La Lie de l'an 2020 et Les R.Mutt du Wokisme

Créée

le 17 janv. 2021

Critique lue 1.7K fois

11 j'aime

2 commentaires

Frenhofer

Écrit par

Critique lue 1.7K fois

11
2

D'autres avis sur Antebellum

Antebellum
Voracinéphile
1

C’était le bon temps…

Spoilers nécessaires à l'analyse. Voilà ce que doivent se dire tous les mâles blancs qui seraient tombés par hasard sur ce film en allant au ciné voir le dernier film d’horreur lambda. Fatale erreur,...

le 2 oct. 2020

36 j'aime

60

Antebellum
dagrey
3

Une nouvelle idée d'attraction pour le Puy du Fou?

Antebellum raconte l'histoire de Veronica Henley, une auteure de couleur de romans à succès, engagée politiquement pour les femmes et les noirs, qui se retrouve coincée dans une réalité parrallèle et...

le 17 sept. 2020

30 j'aime

Antebellum
Dandure
3

Un titre en latin ne rend pas un film intelligent

Attention, ce spoiler comporte ce genre d'avis: s'il y a un sujet qui n'est pas abordé par Antebellum, c'est bien le racisme. Et j'ai rarement vu des "scares" faire aussi peu "jump". Ici, je raconte...

le 11 sept. 2020

19 j'aime

7

Du même critique

Les Tontons flingueurs
Frenhofer
10

Un sacré bourre-pif!

Nous connaissons tous, même de loin, les Lautner, Audiard et leur valse de vedettes habituelles. Tout univers a sa bible, son opus ultime, inégalable. On a longtemps retenu le film fou furieux qui...

le 22 août 2014

43 j'aime

16

Full Metal Jacket
Frenhofer
5

Un excellent court-métrage noyé dans un long-métrage inutile.

Full Metal Jacket est le fils raté, à mon sens, du Dr Folamour. Si je reste très mitigé quant à ce film, c'est surtout parce qu'il est indéniablement trop long. Trop long car son début est excellent;...

le 5 déc. 2015

33 j'aime

2

Le Misanthrope
Frenhofer
10

"J'accuse les Hommes d'être bêtes et méchants, de ne pas être des Hommes tout simplement" M. Sardou

On rit avec Molière des radins, des curés, des cocus, des hypocondriaques, des pédants et l'on rit car le grand Jean-Baptiste Poquelin raille des caractères, des personnes en particulier dont on ne...

le 30 juin 2015

29 j'aime

10