Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Si ce n'est toi, c'est donc ton frère... Ou ta soeur.

Black Panther : Wakanda Forever, avait bien malgré lui de lourdes charges à porter :


Il devait tout d'abord clôturer la phase 4 du Marvel Cinematic Universe, et faire oublier au passage les naufrages Disney + qu'étaient Miss Marvel et She-Hulk : Avocate, deux sommets d'inanité, voire de je-m'en-foutisme.


Il devait introduire le personnage de Namor, mission risquée tant dans son look, renvoyant aux comics de naguère, que dans ses origines, Aquaman étant déjà passé par là en 2018 du côté de la Distinguée Concurrence.


C'est sûr qu'il fera jaser, Namor, avec son peuple ressemblant aux habitants de Pandora, avec ses plumes, ses bijoux et son look maya tout droit évadé de Apocalypto. Mais le personnage a pourtant marché du tonnerre aux yeux du masqué, méchant plus ambitieux faisant résonance aux préoccupations du premier opus, tandis que ces origines ont été modifiées pou prendre racine dans une réalité proche de l'histoire, comme dans Les Eternels.


Mais ces défis n'étaient rien devant l'obligation de livrer un film sans le Black Panther originel, sans le roi Tchalla, et surtout sans Chadwick Boseman. Et donc de changer des plans bien rodés.


Marvel, pour le coup, réussit à convertir cette mission impossible en quasi reboot de l'opus frère, en s'emparant de ses thématiques de transmissions et de traditions pour les nourrir d'une énergie nouvelle...


Et à créer une continuité spirituelle qui coulerait presque de source, et qui rend hommage à un interprète restant hors champ mais dont l'aura continue de briller et de peser sur le film.


Car le Wakanda se trouve dans une impasse, dans tous les sens du terme, à l'heure où l'on ne peut présenter un nouveau Black Panther.


Wakanda Forever se présente donc, en l'état comme un film de super-héros sans super-héros, Marvel et Ryan Coogler ayant décidé d'adopter la retenue nécessaire afin de ne pas écarter l'acteur disparu d'un simple revers de main.


Les autres personnages n'en prennent que plus d'épaisseur, Shuri en tête, immanquablement plus fragile et vulnérable que son frère, que l'on évite cependant d'inscrire immédiatement dans les rails de la bonne voie à suivre, étant écartelée entre son deuil et son désir de vengeance, via une apparition inattendue en forme de totem.


Wakanda Forever est donc recouvert d'un voile funèbre et mélancolique, aux antipodes d'un Thor : Love & Thunder qui peinait à reproduire la balance d'un humour qui prenait une place un peu trop importante dans son mélange.


Malheureusement, si le masqué écrit qu'il a été séduit, il ne peut passer sous silence que Wakanda Forever, le film le plus long du MCU derrière Avengers : Endgame, souffre de quelques relâchements dans son rythme qui se font de temps à autres sentir. La faute à des sous-intrigues greffées parfois de manière artificielle. On sent que Martin Freeman, par exemple, se débat pour exister alors qu'il ne sert pas à grand chose, tandis que Riri Williams est présentée sans jamais être pleinement exploitée...


Avec un durée plus maîtrisée et resserrée sur ses personnages centraux, Wakanda Forever aurait tenu de la totale réussite. En l'état, il tient de la bonne surprise irriguée de l'émotion liée au deuil et à l'absence de Chadwick Boseman, même si celui-ci reste dans tous les esprits, à l'évidence.


Behind_the_Mask, comme un poisson dans l'eau.

Behind_the_Mask
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à sa liste Une année au cinéma : 2022

Créée

le 9 nov. 2022

Critique lue 2.1K fois

70 j'aime

5 commentaires

Behind_the_Mask

Écrit par

Critique lue 2.1K fois

70
5

D'autres avis sur Black Panther: Wakanda Forever

Black Panther: Wakanda Forever
Arthur-Levain
2

Black Panther: Wakanda Forever (2022)

Trentième film de l'univers cinématographique Marvel et septième (dernier) de la phase IV.Histoire réécrite après la disparition du charismatique Chadwick Boseman auquel le film présente un hommage...

le 2 avr. 2023

25 j'aime

4

Black Panther: Wakanda Forever
Koupin
4

Un hommage à l'image du film : bancal.

Un film aux enjeux pour le moins important.Black Panther, premier du nom, est un film considérable comme un véritable OVNI dans l'univers cinématographique Marvel, probablement pas au niveau de sa...

le 12 nov. 2022

20 j'aime

8

Du même critique

Avengers: Infinity War
Behind_the_Mask
10

On s'était dit rendez vous dans dix ans...

Le succès tient à peu de choses, parfois. C'était il y a dix ans. Un réalisateur et un acteur charismatique, dont les traits ont servi de support dans les pages Marvel en version Ultimates. Un éclat...

le 25 avr. 2018

204 j'aime

54

Star Wars - Les Derniers Jedi
Behind_the_Mask
7

Mauvaise foi nocturne

˗ Dis Luke ! ˗ ... ˗ Hé ! Luke... ˗ ... ˗ Dis Luke, c'est quoi la Force ? ˗ TA GUEULE ! Laisse-moi tranquille ! ˗ Mais... Mais... Luke, je suis ton padawan ? ˗ Pfff... La Force. Vous commencez à tous...

le 13 déc. 2017

189 j'aime

37

Logan
Behind_the_Mask
8

Le vieil homme et l'enfant

Le corps ne suit plus. Il est haletant, en souffrance, cassé. Il reste parfois assommé, fourbu, sous les coups de ses adversaires. Chaque geste lui coûte et semble de plus en plus lourd. Ses plaies,...

le 2 mars 2017

184 j'aime

25