Maman, y a un rasta-man avec un gros coup de soleil dans le noir

C'était quand même sacrément casse-gueule. Je me dis que le réalisateur devait être conscient de trahir son concept, que c'est parce qu'il a vu là l'occasion de faire son premier film pour des studios qu'il a accepté d'adapter son court en long. Parce que vraiment on ne retrouve pas grand chose de l'univers du réalisateur.


En effet, ses courts étaient minimalistes à souhait et n'expliquaient jamais rien; c'était l'occasion ludique de découvrir un concept jusqu'à la chute. Ici, il y a vraiment trop d'explication, et vraiment rien de très folichon. Jamais le réalisateur n'arrive à instaurer l'ambiance capsullaire et glauque de ses courts, ici on se sent un peu pressé la plupart du temps, on sait qu'après la scène d'angoisse il y aura d'autres scènes et que ça ne doit pas trop traîner. Paradoxalement, l'intrigue peine à avancer. Mais comme dit plus haut, c'était casse-gueule d'adapter le concept de base. Forcément ça ne pouvait pas tenir sur plus de 30 minutes. Ajouter un background devenait même tristement nécessaire pour légitimer la production. Mais ça ne fonctionne pas. Les personnages sont pauvres (et bavards), les dialogues sont pauvres (et longs), les réactions pas toujours plausibles, le concept mal défini (outre la scène du couloir qui a tant fait jaser le fossoyeur, on s doute bien que la créature sait se mouvoir dans la clarté, sinon il n'irait jamais très loin, et le concept des portes fermées ne sert que quand le scénariste le veut bien), certaines résolutions viennent de nulle part et paraissent absurdes (la lumière bleue?). On retrouve aussi la répétition de la même scène : c'est là que l'auteur aurait dû marquer des points, nous faire oublier l'intrigue juste en proposant une série de sketches, d'attaques du monstre. parce qu'au fond, c'est ce qu'il faisait avec ses courts, on se fichait de l'intrigue, tout ce qu'on voulait voir, c'était l'adversaire allait triompher. Je ne suis pas sûr que ça aurait vraiment marcher de reproduire ça, surtout que dans ses courts, l'auteur passe d'un concept à l'autre, alors qu'ici il devait bine rester toujours collé au même, et il faut bien avouer que c'est fort limité. DU coup, toutes ces scènes sont redondantes et presque ennuyantes.


Presque parce que ce n'est pas totalement nul non plus. Il y a des petits passages angoissants malgré tout. Ils sont rares, ils sont mal exploités, mais ils sont là. Et c'est grâce à la mise en scène pas trop désastreuse. Bon, clairement, le réalisateur est un peu perdu sur ce format, et peine à trouver un sens à ses angles de vue. L'action reste tout de même lisible. Les effets spéciaux sont corrects. La créature est mal exploitée, on sent que tout le design avec les longues griffes, c'est là juste pour donner plus de gueule, mais ça n'est jamais vraiment exploité au travers de la narration, ni même de la mise en scène. Il y a quelques scènes d'angoisse sympa : c'est répétitif tout au long du film, le réalisateur peine à se renouveler mais ça n'est pas soporifique pour autant. Les acteurs ne sont pas terribles, ils ont tous tendance à surjouer légèrement ; en fait, on est dans l'entre-deux, c'est-à-dire pas assez surjoué pour faire du grotesque mais pas assez sérieux pour faire du sérieux...


Bref, pas terrible cette adaptation. Pas non plus le pire film d'horreur qui soit, c'est juste peu inspiré et plat.

Fatpooper
4
Écrit par

Le 24 octobre 2016

8 j'aime

Dans le noir
JimBo_Lebowski
2
Dans le noir

Monsieur Trouille je vous en prie ça devient casse-pieds ...

J’avoue que je me doutais à l’avance que je n’allais pas aimer ce film, rien que la bande annonce donnait un gros indice sur le niveau du bousin, l’idée était donc d’adapter en long métrage un court...

Lire la critique

il y a 6 ans

33 j'aime

1

Dans le noir
B_Jérémy
8
Dans le noir

Le jump scare est-il devenu un gros mot?

Maman a des phases comme ça. Laisse-lui du temps. Elle a quelques contacts humains ? Quelqu'un vient souvent. Tant mieux. Qui ? Diana. Qu'est-ce que tu as dit ? Elle s'appelle...

Lire la critique

il y a plus d’un an

27 j'aime

24

Dans le noir
MistyForest
6
Dans le noir

Concept sympathique

Dans le noir est un film que j'avais assez envie de voir parce que la bande-annonce m'avait assez attirée et que le producteur n'est autre que James Wan. J'ai donc été le voir et mon avis est dans...

Lire la critique

il y a 6 ans

18 j'aime

5

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

Lire la critique

il y a 6 ans

116 j'aime

33

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

Lire la critique

il y a 8 ans

100 j'aime

45

Calvin et Hobbes
Fatpooper
10

Une fiction historique

J'avais beaucoup entendu parler de Calvin et Hobbes. Jusque là je m'étais refusé à acheter les albums car ceux trouvés en librairire sont franchement cher. Puis un jour, j'ai trouvé le tome 9 en...

Lire la critique

il y a 10 ans

80 j'aime

27