Deuxième adaptation de la série de livres pour enfants après le film de 1967, Dr. Dolittle marque l'une des dernières rares et bonnes participations d'Eddie Murphy au cinéma. L'acteur continue donc de cabotiner, d'ouvrir grands les yeux, de pousser son célèbre rire et de hurler à tout va, le tout avec une certaine retenue néanmoins...


Narrant les mésaventures d'un médecin se découvrant un don pour communiquer avec les animaux, le long-métrage s'éloigne néanmoins considérablement des romans de Hugh Lofting et ne garde que le thème principal pour jouer par la suite sur toutes les cartes : comédie burlesque, comédie familiale, comédie black, comédie fantastique, etc... Bref, rien de bien nouveau si ce n'est un joli travail sur les animaux parlants, pas aussi parfait que sur l'inégalable Babe mais néanmoins suffisant comparé aux petites productions TV ayant les yeux plus gros que le ventre.


On se réjouira donc de voir notre pauvre docteur bougon soigner des animaux au final très humains comme un chien bourré de TOC, un bouc homosexuel et surtout un singe alcoolique dont l'accent anglais mêlé à une titubation constante nous fera assurément mourir de rire. Dialogues téléphonés, intrigue prévisible et acteurs peu dirigés, que ce soit Ossie Davis ou Oliver Platt, se mélangent donc avec des gags souvent drôles (notamment les passages mettant en scène Rodney, le hamster bavard), un fond touchant et une morale sauve. Pas folichon mais tout à fait respectable, sonnant hélas le glas de l'ex-flic de Beverly Hills.

Créée

le 28 mai 2019

Critique lue 531 fois

Critique lue 531 fois

D'autres avis sur Dr. Dolittle

Dr. Dolittle
Caine78
3

Animal Craquage

Je voulais d'abord voir la version avec Rex Harrison, je commence finalement avec celle d'Eddie Murphy. Si je suis relativement lucide quant à la qualité du film de Richard Fleischer, il paraît...

le 13 déc. 2018

2 j'aime

Dr. Dolittle
CeeSnipes
8

Delivers.

En 1998, le R-Rated Eddie Murphy avait disparu. En effet, l’ancien trublion vulgaire du Saturday Night Live et de bon nombre de comédies romantiques mal élevées venait de doubler un Disney et une...

le 8 juin 2013

2 j'aime

Dr. Dolittle
AurélienBoucher
7

Critique de Dr. Dolittle par Aurélien Boucher

Quand il était enfant, le fringant Dr. John Dolittle possédait un don merveilleux, celui de communiquer avec les animaux. Quand son père s'en aperçoit, il y met immédiatement bon ordre et le petit...

le 12 oct. 2021

1 j'aime

2

Du même critique

Wonder Woman 1984
MalevolentReviews
3

Tant qu'il y aura des hommes

Toujours perdu dans une tourmente de décisions visuelles et scénaristiques, de décalages et de tonalités adéquates, DC Comics se fourvoie une nouvelle fois dans un total manque de cohésion et par...

le 26 déc. 2020

67 j'aime

6

Dune
MalevolentReviews
5

L'Épice aux étoiles

Attendu comme le Messie, le Dune nouveau aura été languissant avec son public. Les détracteurs de Denis Villeneuve s'en donne à cœur joie pour défoncer le produit à la seule vue de sa bande-annonce,...

le 18 sept. 2021

43 j'aime

5

Kaamelott - Premier Volet
MalevolentReviews
5

Les prolongations

Il l'a dit, il l'a fait. Plus de dix ans d'absence, dix ans d'attente, dix ans de doute, une année de retard à cause de la pandémie. Kaamelott a marqué la télévision, de par son ampleur, son aura...

le 20 juil. 2021

39 j'aime

10