Dans une petite ville de Californie, un médium raté est accusé de meurtres où des personnes ont des chiffres gravés sur le front.


Découvert dans sa version longue (ou director's fun cut selon Peter Jackson), Fantômes contre Fantômes a été un galop d'essai concluant pour le réalisateur. A la fois techniquement parlant, avec des effets spéciaux novateurs pour l'époque, en particulier de faire figurer des morts par transparence, mais aussi le confortable budget qui lui a permis de créer son studio, Weta, qui lui sera quelques années plus tard, une saga à base de Hobbits...
Mais en tant que tel, le film est très efficace, à la fois dopé par une énergie à la Sam Raimi, vu le nombre de zooms, et de Robert Zemeckis dans l'utilisation de la technologie à des fins scénaristiques. On voit avec grand plaisir Michael J.Fox dans son dernier grand rôle, à la fois touchant dans sa relation avec sa femme disparue, et volontiers roublard, car il peut communiquer et voir les esprits ce qui permet d'arnaquer des pseudos-victimes d'effets surnaturels. Il y a le plaisir de croiser R.Lee Ermey reprenant en fantôme son rôle dans Full Metal Jacket en clin d'oeil, le très bon Jeffrey Combs et Trini Alvarado, une étonnante sosie de Andie McDowell.


Comme je le disais, Fantômes contre Fantômes a été un excellent terrain d'expérimentation pour Peter Jackson, à manipuler les effets spéciaux avec talent, notamment les esprits par transparence ou une scène forte où la Mort rase les murs, ce qui leur donne un aspect déformé. Avec le recul du temps, on peut dire que ces effets ont vieilli, ou s’accommodent assez mal avec la superbe copie du film, où les défauts n'en ressortent que davantage.
Bien que j'aurais aimé encore plus de folie, c'est un très bon film, très riche sous son apparente simplicité, à la mise en scène parfois inventive (toute la partie à l'hopital), et même si ça sera un échec commercial, il garde néanmoins, à raison, un aspect culte mérité.

Boubakar
7
Écrit par

Créée

le 23 juil. 2022

Critique lue 51 fois

8 j'aime

Boubakar

Écrit par

Critique lue 51 fois

8

D'autres avis sur Fantômes contre fantômes

Fantômes contre fantômes
cinemusic
9

Ghostkiller!

Un ancien architecte,Franck Bannister, est devenu médium suite à un accident qui a causé la mort de sa femme.Il a la capacité de voir et communiquer avec des fantômes.Avec certains d'entre eux,il...

le 14 janv. 2018

22 j'aime

4

Fantômes contre fantômes
Behind_the_Mask
9

♪ There's somethin' strange, in the neighborhood... ♫

Peter Jackson, c'est une filmographie qui oscille entre les petits budgets des débuts, au ton frondeur, comique et gore et les blockbusters maousses, du Seigneur des Anneaux au Hobbit en passant par...

le 1 déc. 2015

20 j'aime

Fantômes contre fantômes
LeTigre
8

Un tueur parmi les fantômes !

Fantômes contre fantômes est un long-métrage sincère et qui va directement droit au but. Soutenu par les producteurs des studios d'Universal, Peter Jackson profite de cette occasion...

le 10 nov. 2017

19 j'aime

3

Du même critique

Total recall
Boubakar
7

Arnold Strong.

Longtemps attendues, les mémoires de Arnold Schwarzenegger laissent au bout du compte un sentiment mitigé. Sa vie nous est narrée, de son enfance dans un village modeste en Autriche, en passant par...

le 11 nov. 2012

44 j'aime

3

Massacre à la tronçonneuse
Boubakar
3

On tronçonne tout...

(Près de) cinquante ans après les évènements du premier Massacre à la tronçonneuse, des jeunes influenceurs reviennent dans la petite ville du Texas qui est désormais considérée comme fantôme afin de...

le 18 févr. 2022

42 j'aime

Dragon Ball Z : Battle of Gods
Boubakar
3

God save Goku.

Ce nouveau film est situé après la victoire contre Majin Buu, et peu avant la naissance de Pan (la précision a son importance), et met en scène le dieu de la destruction, Bils (proche de bière, en...

le 15 sept. 2013

42 j'aime

9