Fight for Your Right Revisited
7.9
Fight for Your Right Revisited

Court-métrage de Adam Yauch (2011)

Un an après que le film soit sorti, Adam Yauch mourrait. Je pense qu'il était confiant sur sa survie, et que ce film le prouve un peu vu qu'il nous donne rendez-vous dans 25 ans pour une suite (c'était peut-être bien une blague de toutes façons). En tous cas cette vision de Beastie Boys est assez marrante et témoigne assez bien de l'état d'esprit du groupe.


L'intrigue est délirante, voire expérimentale. C'est farfelu au possible, ça revisite les titres Beastie Boys, dans un ton "WTF" ; pour les adeptes de l'humour Apatow et autre Frat Pack, il y a de quoi manger, la scène de fin, un duel de breakdance, est particulièrement mémorable.


La mise en scène fonctionne bien, c'est tourné comme un clip un peu fou. Le découpage marche bien, avec des angles de vue fish eye qui tombent à pic, des ralentis pour valoriser la bêtise des personnages. Le montage est un peu dingue : tantôt ça fait clip, tantôt, c'est juste de l'expérimentation surréaliste avec des temps de réaction exagérément longs. Les acteurs sont excellents et l'on appréciera les très nombreux caméos du film (il n'y a que ça en fait). Le tout est peut-être long, pas assez expérimental ou pas assez porté sur la comédie, le cul entre deux chaises, quoi !


Bref, c'est quand même sympa.

Fatpooper
7
Écrit par

Créée

le 17 mars 2021

Critique lue 203 fois

1 j'aime

Fatpooper

Écrit par

Critique lue 203 fois

1

D'autres avis sur Fight for Your Right Revisited

Fight for Your Right Revisited
Fatpooper
7

Joyeux anniversaire

Un an après que le film soit sorti, Adam Yauch mourrait. Je pense qu'il était confiant sur sa survie, et que ce film le prouve un peu vu qu'il nous donne rendez-vous dans 25 ans pour une suite...

le 17 mars 2021

1 j'aime

Du même critique

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

le 3 janv. 2016

122 j'aime

35

Strip-Tease
Fatpooper
10

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

le 22 févr. 2014

116 j'aime

45

Taxi Driver
Fatpooper
5

Critique de Taxi Driver par Fatpooper

La première fois que j'ai vu ce film, j'avais 17ans et je n'avais pas accroché. C'était trop lent et surtout j'étais déçu que le mowhak de Travis n'apparaisse que 10 mn avant la fin. J'avoue...

le 16 janv. 2011

103 j'aime

55