👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente.

Oh put***, voilà fallait que ça sorte parce que Fury m'a laissé K.O debout.

Il est très difficile pour moi d'analyser en quoi ce film est très bon, car je n'ai pas visionné une simple oeuvre cinématographique mais j'ai plutôt vécu une expérience viscérale, celle qui te prend par les tripes et ne te relâche que lorsque les lumières de la salle se rallument. J'ai été ému, j'ai été révolté, j'ai eu la gorge nouée en suivant le destin de ces cinq gueules cassées que sont WarDaddy, Bible, Coon-Ass, Gordo et Machine.

Fury est un film qui a la grande intelligence de s'intéresser à une partie de la guerre un peu moins connu du grand public. La guerre est quasiment terminée, l'issue de l'Allemagne nazie est déjà scellée. On assiste à des batailles âpres et acharnées entre des nazis qui jettent leurs dernières forces et des soldats américains épuisés par de longues années de guerre. Et c'est dans cette période charnière que l'on suit l'équipage d'un char Sherman, composante de l'armée très peu représentée au cinéma.

Fury fait la part belle aux scènes d'action sans pour autant que le film se transforme en oeuvre bas du front. Au contraire, le film peut se targuer d'analyser finement les rouages psychologiques des soldats et leur cheminement intérieur face à l'absurdité et la cruauté de la guerre. Le film ne se laisse pas non plus prendre au piège du manichéisme et du patriotisme exacerbé.

La démonstration de David Ayer est brillante grâce à une distribution d'acteurs au diapason, à une mise en scène rageuse et inspirée, et à une bande originale de toute beauté. Les trente dernières minutes du film sont tout simplement magistrales et nous laissent abasourdi, liquéfié sur notre siège avec le palpitant qui bat la chamade.

En un mot comme en cent, Fury est un véritable coup de canon dans la figure du cinéphile que je suis.
Memento_Mori
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Vu en 2014 au cinéma, Les meilleurs films de 2014, Quand un morceau apporte un vrai plus au film., Les plus belles morts du cinéma et Bilan Cinéma 2014

il y a 7 ans

20 j'aime

8 commentaires

Fury
guyness
5
Fury

Tank il y aura des hommes

Comme la guerre, la vie est profondément injuste. On en voudra toujours plus au film qui fait mine d’attaquer son sujet sous un angle un peu différent avant de finir avec de gros sabots crottés sur...

Lire la critique

il y a 7 ans

89 j'aime

19

Fury
Plug_In_Papa
6
Fury

Tank il y aura des hommes

Fury, c'est le petit nom d'un char Sherman pendant la campagne d'Allemagne en 1945. Un tank ce n'est pas qu'une arme de guerre motorisée, c'est aussi un microcosme au coeur de la bataille, un...

Lire la critique

il y a 7 ans

85 j'aime

6

Fury
blazcowicz
8
Fury

Tin Men

Si vous êtes un minimum amateur du genre, vous ne devez pas être sans savoir que le film de guerre est une espèce en voie de disparition. Il faut remonter à Démineurs pour la guerre moderne et au...

Lire la critique

il y a 7 ans

62 j'aime

1

Splice
Memento_Mori
8
Splice

Mais qu'est ce qui pourrait arriver de pire?

Que je résume, une note moyenne de 5.3 sur Sens Critique et une note moyenne de 5 parmi mes éclaireurs. Autant dire que Splice a pas trouvé grâce aux yeux de la communauté. Alors sur ce coup là, il...

Lire la critique

il y a 7 ans

21 j'aime

5

Fury
Memento_Mori
9
Fury

Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente.

Oh put***, voilà fallait que ça sorte parce que Fury m'a laissé K.O debout. Il est très difficile pour moi d'analyser en quoi ce film est très bon, car je n'ai pas visionné une simple oeuvre...

Lire la critique

il y a 7 ans

20 j'aime

8

Virgin Suicides
Memento_Mori
10

The death playground

Tout commence comme dans un rêve, une petite banlieue paisible baignée par le soleil. Une rue bordée d'arbres que balaye délicatement le vent. Quatre jeunes filles blondes toutes plus...

Lire la critique

il y a 7 ans

17 j'aime