• J’ai eu quelques à priori concernant ce film, notamment pour ce qui est du réalisateur et de ses œuvres antécédentes. Je m’attendais à y retrouver le Oshima engagé des années 60, au côté des syndicats étudiants d’extrême gauche. Par conséquent, je pensais me confronter à un film antipatriote, sur ce sujet tabou qu’est la seconde guerre mondiale.


  • Et j’en fus incroyablement surprise, mes appréhensions se renversant au fur et à mesure des scènes. Le regard posé sur les prisonniers et les bourreaux se veut neutre, distant, et on assiste au contraire, durant quelques brefs instants, à un échange entre deux cultures qui ne se comprennent pas, mais qui pourtant s’engouffrent dans la brèche de la communication. Certaines thématiques abordées, comme la mise à mort rituel pour abattre la honte, trouvent un écho actuel qui m’a beaucoup fait réfléchir, puisqu’il a mobilisé mes modestes connaissances sur la société nippone.


  • Bowie (dont les retrouvailles sur écran ne se sont pas faites sans une légère émotion) et Sakamoto sont tels deux titans, l’un fougueux et rebelle comme le feu, l’autre impassible et résistant comme la glace. Pourtant le tourment, s’il est provoqué par des éléments différents, leur est commun. Le film ne dresse pas un portrait de surhommes, d’héros de la guerre, mais d’hommes dans leur humilité totale, avec des faiblesses qu’ils tentent de dissimuler et des failles qu’ils cherchent à combler. Kitano aussi est splendide dans son rôle, alternant de façon plus radicale entre un homme réfléchi et un homme cédant à ses pulsions colériques.


  • La bande son également mérite toute l’attention du spectateur, comme elle vient ponctuer des passages précis, sans se faire omniprésente. Elle reste ainsi dans la justesse, correspondant à la vocation clé de l’œuvre.


filleaumasculin
8
Écrit par

Créée

le 6 janv. 2017

Critique lue 277 fois

3 j'aime

filleaumasculin

Écrit par

Critique lue 277 fois

3

D'autres avis sur Furyo

Furyo
Before-Sunrise
8

Hara qui rit

Furyo c’est d’abord un thème musical magnifique qui vous titille les lacrymales pendant tout le long du film. De plus, au-delà d’un film de guerre et d’une histoire de confrontation entre deux...

le 2 sept. 2013

52 j'aime

1

Furyo
Veather
6

Fast and Furyo

Si l'on m'avait dit, avant de connaître SC, qu'un jour j'irais me manger dix heures de train en un week-end, juste pour aller à Strasbourg rencontrer des inconnus et voir avec eux un film Japonais de...

le 23 mars 2015

45 j'aime

31

Furyo
Gand-Alf
8

Fatal attraction.

Co-production entre le Japon et la Grande-Bretagne, "Furyo" est adapté de deux ouvrages signés Laurens Van der Post, qui revenaient sur l'expérience de l'auteur pendant la seconde guerre...

le 21 mars 2015

38 j'aime

Du même critique

2001 : L'Odyssée de l'espace
filleaumasculin
10

Chroniques d'Aristote dans l'Espace

Longue est la liste des qualités et des interrogations qui en découlent… Kubrick nous livre ici un conte aux mille visages, une épopée humaine dans un espace combinant à la fois la démesure de ses...

le 17 déc. 2016

7 j'aime

Là-haut
filleaumasculin
9

Et que la magie perdure !

Ce long-métrage, issu des studios Pixar, est à l’image même de la maison. Produit du souvenir, gardien du temps, la patte traditionnelle signant le dessin et le duo des protagonistes...

le 1 juin 2017

3 j'aime

1

Still Walking
filleaumasculin
8

Brouillage entre passé et présent

Junpei. Un nom, une photo que l’on honore, mais surtout une présence qui prend toute sa consistance dans les dialogues, dans les évocations que l’on en fait, et surtout dans le souvenir implacable...

le 24 janv. 2017

3 j'aime

2