Les costumes, les décors, les éclairages, tout cela est très bon, de même que le sourire d'Olivia Cooke ou la poitrine de Maria Valverde, mais sinon, le scénario est complètement alambiqué, s'encombrant de propos sentencieux sur tout et n'importe quoi, nous imposant des scènes d'humour qui ne font rire personne, et mettant même en scène Karl Marx (pourquoi se gêner ?).Visuellement c'est souvent assez tristounet et du point de vue du scénario on est vite perdu dans une narration confuse et pour tout dire inintéressante et basée sur une unique pièce à conviction puisque l'assassin est tellement con qu'il a écrit ses mémoires sur un bouquin de la bibliothèque municipale. Rien ne permet au spectateur de trouver le coupable sauf par déduction, le film adapte donc la détestable méthode du twist pour le twist, genre "tout ce que je vous ai raconté pendant 90 minutes ne sert à rien puisque la vérité est ailleurs". Quant à la dernière scène, elle est aussi prévisible que navrante et nullissime.

estonius
2
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Qui c'est qu'est le coupable ? et Des seins...

Créée

le 23 juil. 2018

Critique lue 299 fois

1 j'aime

estonius

Écrit par

Critique lue 299 fois

1

D'autres avis sur Golem : Le Tueur de Londres

Golem : Le Tueur de Londres
etiosoko
7

Pour que se grave l'histoire

Inspirateur possible de très futur Jack l’éventreur, un assassin particulièrement sauvage, dit le Golem, massacre ses victimes sans qu’aucun compréhensible lien ne semble les lier ou motiver le...

le 30 mars 2018

11 j'aime

Golem : Le Tueur de Londres
Val_Cancun
8

Les brouillards de Londres

Je suis un peu surpris par les retours très moyens concernant "The Limehouse Golem" (cela dit, les rares défenseurs du film l'ont beaucoup aimé visiblement), car pour ma part j'ai passé un excellent...

le 21 juil. 2022

8 j'aime

2

Golem : Le Tueur de Londres
dagrey_feu-follet
5

Le Golem de Limehouse

Londres, à la fin du XIXéme siècle, plusieurs assassinats brutaux sont commis à Londres, dans le quartier de Limehouse, sans lien apparent entre eux. Lizzie Creen, une artiste de "music hall", est...

le 8 déc. 2017

8 j'aime

1

Du même critique

Voleuses
estonius
7

Soyons indulgent que diable !

Entre ceux qui crachent leur fiel sur le film et ceux qui crient au génie, il faut peut-être raison garder et faire la part des choses. Globalement "Voleuses" est un film sympathique à la vision...

le 2 nov. 2023

31 j'aime

14

Le Bureau des Légendes
estonius
3

25 euros de gâchés !

Il est parfaitement normal que le ressenti face à une œuvre soit différent suivant les spectateurs, mais quand je vois tant de gens crier au chef d'œuvre, je tombe du placard. Au-delà des critères...

le 25 juin 2022

23 j'aime

10

Autant en emporte le vent
estonius
10

Itinéraire d'une enfant gâtée

Le tâcheron Fleming n'est sans doute pas pour grand-chose dans la réussite de ce film auquel a participé Georges Cukor est qui est avant tout un film de producteur (David O. Selznick) Balayons déjà...

le 11 avr. 2020

22 j'aime

5