L’œuvre nous présente la société japonaise suite au séisme de Fukushima, en mettant en avant ses conséquences sur l'Homme, leurs comportements, le vide qu'ils ressentent en eux, la dégradation au sein de la société (exclusion sociale...). Un film très intéressant de ce point de vue.

Dans l'ensemble je suis assez mitigé, d'un côté on retrouve un film à la patte de Sion Sono (et ça se ressent bien), c'est à dire qu'on va retrouver quelques acteurs ayant déjà travaillé avec lui, de la musique classique, un effet de répétition dans la narration (à l'instar de Love Exposure), enfin bref le film est bien à lui et ça se voit, de l'autre côté certaines choses auront tendances à taper un peu sur les nerfs... explication:

Même si l'histoire est originale et les personnages attachants, je trouve que le film traine un peu des pieds, ça n'avance presque pas dans le scénario (longueurs...), comme le moment où le protagoniste se promène dans la ville dans le troisième quart du film. Mais là où ça m'a le plus tapé sur les nerfs, c'est que tous les 5 secondes on voit un personnage en taper un autre. J'ai trouvé ça lourd. Sinon j'ai plutôt bien aimé la relation assez particulaire entre les deux protagonistes principaux (à savoir qu'elle peut en gêner plus d'un).

Pour ce qui est du côté dramatique elle fonctionne à merveille, même si je n'ai pas vraiment compris la relation entre la fille et ses parents (relation qui peut une nouvelle fois gêner). En tout cas Sion Sono nous surprend une nouvelle fois par sa réussite à sublimer des scènes comme personne ne sait faire (j'exagère peut-être), enfin peu importe, c'est un homme talentueux.

La fin du film est quant à elle remarquable et dégage une conclusion tout simplement magnifique. Un film que je conseille à tous, n'ayez pas peur des points négatifs cités plus haut, cela ne veut absolument pas dire que ce film ne vous plaira pas. Au contraire ce film m'a beaucoup plu. ;)
Himizu
Bondmax
9
Himizu

Je connais tout, sauf moi-même

Je connaissais Sion Sono pour son cinéma plutôt survolté, il faut dire alors qu’en lisant le pitch d’Himizu, je m’attendais à une exception dans la filmo du japonais, une sorte de drame social sur...

il y a 7 ans

27 j'aime

Himizu
Truman-
8
Himizu

Quand la nature détruit l'homme au plus profond

Sono Sion filme ici le Japon post tsunami du 11 mars 2011, un sujet qui semble le toucher et lui tenir a coeur car il réalisa un second film après celui ci parlant de Fukushima plus précisément ( The...

il y a 9 ans

23 j'aime

6

Himizu
Omelette-aux-Blettes
7
Himizu

Du bon et du moins bon

L’œuvre nous présente la société japonaise suite au séisme de Fukushima, en mettant en avant ses conséquences sur l'Homme, leurs comportements, le vide qu'ils ressentent en eux, la dégradation au...

il y a 8 ans

13 j'aime

5

Love Exposure
Omelette-aux-Blettes
9

Une claque !

Je commence cette critique avec une chanson de Yura Yura Teikoku à l'oreille, rien de mieux pour se remémorer ce si bon film. Ce qui surprend au début c'est sa durée, pourtant ce film long de 4...

il y a 8 ans

20 j'aime

Assassin's Creed II
Omelette-aux-Blettes
8

Le début d'une grande licence ?

"Notre vie est construite par la mort des autres." Leonardo da Vinci. Assassin's Creed 2 est un jeu qui auparavant ne m'intéressait pas, dû à la répétitivité du premier. Je me suis donc dit, le...

il y a 10 ans

16 j'aime

1

Limbo
Omelette-aux-Blettes
8
Limbo

Artistiquement plaisant

Limbo s'est avant tout fait remarquer par sa patte artistique. Il faut savoir que le "noir et blanc" est tellement peu mis en avant dans ce domaine vidéoludique que les graphismes suffisent à eux...

il y a 8 ans

15 j'aime

1