Critiques de Himizu

Rawi
8
Rawi

Je connois mort qui tout consomme

Le DVD de ce film attendait d'être visionné depuis un moment. Fatigué d'attendre que je le visionne en bonne compagnie, il s'est mis à hurler, à protester de son inutilité et a exigé d'être mangé...

il y a 7 ans

Bondmax
9
Bondmax

Je connais tout, sauf moi-même

Je connaissais Sion Sono pour son cinéma plutôt survolté, il faut dire alors qu’en lisant le pitch d’Himizu, je m’attendais à une exception dans la filmo du japonais, une sorte de drame social sur...

il y a 7 ans

Truman-
8
Truman-

Quand la nature détruit l'homme au plus profond

Sono Sion filme ici le Japon post tsunami du 11 mars 2011, un sujet qui semble le toucher et lui tenir a coeur car il réalisa un second film après celui ci parlant de Fukushima plus précisément ( The...

il y a 9 ans

Omelette-aux-Blettes
7

Du bon et du moins bon

L’œuvre nous présente la société japonaise suite au séisme de Fukushima, en mettant en avant ses conséquences sur l'Homme, leurs comportements, le vide qu'ils ressentent en eux, la dégradation au...

il y a 8 ans

Peaky
8
Peaky

N'abandonne pas.

Des claques. Aucun mot ne pourrait mieux décrire les films de Sion Sono. Des claques pendant les 4 heures de Love Exposure. Des claques dans les scènes jouissives de Why don't you play in hell. Des...

il y a 8 ans

Elric-Sempai
10
Elron Finn

Himizu, un chef d'oeuvre sensible et éprouvant. "Je connais tout, hormis moi-même."

Une énorme claque. Le nouveau film de Sono Sion est une réussite totale, aussi intelligent que fou, passionné et dérangeant. Les deux acteurs principaux sont d'une justesse incroyable, ils sont...

il y a 9 ans

Outbuster
3
Outbuster

Himizu: un film socialement valorisant.

Sion Sono est un artiste japonais polyvalent, touche-à-tout et anticonformiste. Ce qui en fait tout naturellement un réalisateur singulier. Son cinéma reflète son obsession d’une société japonaise...

il y a 6 ans

Adinaieros
10
Adinaieros

An 01 après la catastrophe.

Il est toujours difficile de critiquer un coup de cœur intense. Il y a forcément une part de l'avis qui se barre de l'objectivité pour arriver dans la sphère du personnel et de la subjectivité la...

il y a 10 ans

Xeldar
9
Xeldar

Un film qui parle de la joie de vivre, avec des licornes et des poneys tout doux

Vous vous souvenez de ma critique sur why don't you play in hell du même réalisateur ? Je disais que pendant tout le film j'avais un sourire débile aux lèvres et riais comme jamais. Himizu c'est la...

il y a 5 ans

Neena
10
Neena

Plus rien, nulle part.

"Himizu" est un chef d'oeuvre comme on en fait plus. Ou trop peu. Le post-Fukushima, voilà le cadre. Un goût de ruines et de poussières qui colle au ventre. Le cinéma de Sono Sion est exalté, aussi...

il y a 8 ans