⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Incendiary
5.4
Incendiary

Film de Sharon Maguire (2008)

Chouette !
Un film avec Michelle (ma belle) Williams que je n'ai pas encore vu.
En plus ça a l'air intéressant, ça parle d'une mère qui se reconstruit après avoir perdu son fils dans un attentat.
Cerise sur le gâteau, il y a Ewan McGregor pour lui donner la réplique.
Je vais passer un super moment devant un super film qui va encore me faire râler après les distributeurs qui ont fait que ce film, je n'ai pas pu le voir en salle.
Bref, bref, bref, j'étais partie confiante.

Eh ben non !
Ce n'est pas que le film soit dénué de qualités mais plutôt qu'elles sont écrasées par la lourdeur du propos.
Déjà quand on se sent envahie par le désamour de soi, on ne le crie pas comme le personnage le fait !
On l'intègre et on en fait une partie de son fonctionnement. On ne clame pas au premier venu : Mon fils avait une garce pour mère ou à un autre, tu as l'air d'être un homme bien, ce qui n'est pas mon cas.
Alors oui, il faut que la culpabilité qui ronge cette femme d'avoir pris son pied avec le voisin (journaleux comme de par hasard !) au moment où son fils explosait ressorte et que le spectateur comprenne mais il ne faut pas non plus prendre les gens qui regardent un film pour des gogos !
Ca ne s'arrête pas là !
Donc je disais que le voisin et amant tout récent de la dame (Ewan MacGregor en service minimal) était journaliste spécialisé dans l'événementiel et voilà qu'il se trouve un talent d'investigateur.
Comme quoi l'amour donne des talents insoupçonnés et révèle des capacités jusque là bien enfouies.

On suit donc Michelle, le visage en reconstruction.
Oui, parce que non contente d'être détruite par la mort de son mari et de son enfant adorés, elle a pris une verrière dans la figure. Elle n'était pas au match (et pour cause) mais elle figure parmi les blessées pour s'être engouffrée dans les décombres à la recherche du corps de son fils.
Et elle n'est pas victime qu'une fois, elle recevra une balle perdue en pleine gare, une balle destinée à un enfant de 12 ans, musulman et pris pour cible par la brigade antiterroriste. Un enfant innocent bien sûr.
Je passe sur le collègue de défunt qui tombe amoureux de la veuve mais qui en fait n'est pas..:Spoil:
Les scènes de la fin, dans l'appartement sont inutiles. Il est vrai que quand on perd un être cher, on aime à réentendre sa voix, sentir son odeur, mais la manière dont c'est montré...

Tout ça pour dire que oui, il y a de très belles scènes, mais que c'est tellement appuyé que ça en devient indigeste.
Dommage car tous les ingrédients étaient réunis pour nous faire déguster un menu trois étoiles.
Comme quoi avec des produits de grande qualité, un mauvais cuisinier ne fera pas un bon repas si ce n'est pas assaisonné correctement.
Rawi
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Films (re)vus en 2013, Top critiques (films) et Michelle (ma belle) Williams

Créée

le 13 nov. 2013

Critique lue 1.1K fois

16 j'aime

11 commentaires

Rawi

Écrit par

Critique lue 1.1K fois

16
11

D'autres avis sur Incendiary

Incendiary
MAXHEAD
1

Critique de Incendiary par MAXHEAD

Un des plus mauvais film de l'histoire. Apres incendiary notre regard sur le cinéma change... On doute , on ne se sent pas bien, on est au point zéro, mais on se dit qu'aucun film ne sera plus nul...

le 20 août 2015

1 j'aime

3

Du même critique

Bienvenue à Gattaca
Rawi
10

Critique de Bienvenue à Gattaca par Rawi

Un des meilleurs sinon le meilleur film d'anticipation existant. Scène d'ouverture, une des douches les plus hygiéniques jamais filmées. Des lambeaux de peaux, tombent dans le bac à douche les uns...

Par

le 31 oct. 2012

183 j'aime

23

Le Petit Prince
Rawi
9

Poésie initiatique

Cher Antoine, Quand j'ai fait la connaissance de votre petit Prince, je n'étais qu'une petite fille qui commençait ses découvertes littéraires. Bien sûr qu'à 7 ans, je n'ai pas tout compris. La...

Par

le 26 avr. 2016

129 j'aime

9

Under the Skin
Rawi
8

Poème érotique

Le film s'ouvre sur un oeil, un regard qui se forme, une langue qui se prononce maladroitement. Fond noir ! L'intérêt majeur de cette adaptation est son ACTRICE principale. A la fois très connue,...

Par

le 4 juil. 2014

129 j'aime

33