⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Evan McCauley est un chômeur vivant d'expédients car son comportement socialement inadapté l'empêche de trouver du boulot.Pas étonnant,vu qu'il est schizophrène,ou du moins censé l'être.Car voilà-t-y pas qu'un type étrange nommé Bathurst se met à lui parler de leurs vies antérieures.Et revoilà-t-y pas qu'une belle blonde baptisée Nora interrompt cette passionnante conversation et enlève Evan pour l'emmener dans un repaire secret.Le gars ne comprend rien à ce bigntz mais on va tout lui expliquer.Il apprend donc médusé que nous sommes tous des êtres réincarnés mais que seuls certains en sont conscients,un petit nombre,une élite,des éclairés,des Illuminati sans doute,qui eux se souviennent très bien de leurs existences passées.Mais attention ces infinites,puisque tel est leur nom,se scindent en deux groupes.Il y a les croyants,qui sont gentils,et les nihilistes,qui sont méchants.Les premiers veulent protéger et améliorer le Monde,les seconds veulent le détruire.Tout ça parce que Bathurst,le nihiliste en chef,pense que l'espèce humaine court à sa perte,comment lui donner tort,qu'il en a marre de toutes ces vies successives et qu'il désire en finir.Pourquoi alors vouloir entraîner tout le monde avec lui?On ne le comprendra jamais,c'est juste qu'il fallait bien un antagoniste pour initier cet amoncellement de bastons sauvages et de gunfights déchaînés,marque de fabrique du réalisateur et coproducteur du film Antoine Fuqua.Quant à McCauley,c'est le leader des croyants et c'est ballot qu'il ne s'en rappelle aucunement.Ses amis vont faire leur possible afin qu'il retrouve la mémoire car l'heure est grave,il faut retrouver l'oeuf!Bon alors l'oeuf c'est un objet métallique de forme ovoïde destiné à s'encastrer dans une machine infernale conçue par Bathurst qui est destinée à démantibuler l'ADN et tuer tout un chacun,le célèbre truc qu'il faut foutre dans le machin pour le faire marcher,un grand classique du ciné SF.Il apparait qu'Evan avait dérobé le résidu de cul de poule lors de sa vie précédente mais forcément,amnésie oblige,il ne sait plus où il l'a planqué,et ça c'est pas cool car l'ennemi le recherche aussi,ah la la,qui arrivera le premier?Vous en avez bien une petite idée,non?Encore un film victime du Covid,une maladie qui a fait plus de dégâts dans l'industrie cinématographique que dans la population.Il devait sortir en salles et s'est finalement contenté de Paramount+,c'est toujours mieux que rien.Ou peut-être pas,va savoir.Ce conte à chier la tête en bas pendu par les pieds est tiré d'un roman de D. Eric Maikranz intitulé "The Reincarnationist Papers",tout un programme.De fait il est question de réincarnation et s'il est souvent comparé à "Matrix" le film évoque plutôt le diptyque de Bekmambetov "Night Watch"-"Day Watch" ou "Highlander",voire la saga "X-Men".Il est vrai que c'est un thème intéressant car,sans qu'on en comprenne la raison,figurez-vous que les gens ont peur de mourir,alors ils s'inventent de potentiels avenirs post-mortem pour se rassurer.Le Paradis promis par les religions ayant un peu fait son temps on passe à des choses plus modernes,comme la cryogénie en attendant d'éventuels progrès.La réincarnation est une vieille idée mais c'est dans les vieux pots qu'on fait dit-on les meilleures soupes.Franchement cette solution est carrément flippante car elle est la négation même de ce qu'on est.Si l'on en croit "Infinite" on pourrait renaître éternellement,mais dans la peau de n'importe qui,et ça ça fait peur,mieux vaut crever une bonne fois pour toute.Si on devient n'importe qui ça signifie qu'on n'est plus personne,qu'on n'a aucune identité propre et qu'on risque de tomber sur des vies salement pénibles,alors merci bien.Bathurst est présenté comme le salaud de l'étape mais il n'a pas tort,vive le nihilisme!Pour le reste le scénario de Ian Shorr n'a pas grand intérêt et déroule des figures habituelles vues mille fois à l'écran tout en multipliant les invraisemblances tandis que la musique d'Harry Gregson-Williams,un fidèle de Fuqua,casse la tête du spectateur avec application.Heureusement que Tony la dragée est en forme sur ce coup-là et nous sert une dégueulade de scènes d'action dynamiques et brutales qui fonctionnent bien même si l'overdose guette vers la fin.Mark Wahlberg,acteur fétiche du réalisateur,campe solidement ce héros malgré lui,dommage qu'il commence à se faire un peu vieux pour ce genre de rôle très physique.Chiwetel Ejiofor est impressionnant dans l'emploi de l'affreux et,très investi,il fout vraiment la trouille.Le reste de la distribution aligne des comédiens peu connus mais qui font parfaitement l'affaire comme la jolie Sophie Cookson,le rigolo Jason Mantzoukas,le gnome Toby Jones,le colosse Johannes Haukur Johannesson ou l'effrayante Liz Carr.Alors elle,comment dire?Elle doit peser trente kilos,est clouée dans un fauteuil roulant,est limitée dans ses mouvements et a le corps et le visage complètement difformes.Elle souffre d'une maladie génétique définie sous le charmant vocable d'arthrogrypose multiple congénitale et milite pour les droits des handicapés.Notes et critiques de films d'Antoine Fuqua publiées précédemment:voir "Shooter-Tireur d'élite".Nouvelle moyenne:3,6.

pierrick_D_
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les titres de critiques auxquels vous avez failli échapper

Créée

le 16 févr. 2024

Critique lue 73 fois

7 j'aime

6 commentaires

pierrick_D_

Écrit par

Critique lue 73 fois

7
6

D'autres avis sur Infinite

Infinite
RedacJack
3

Critique de Infinite par RedacJack

Infinite commence comme un blockbusters très con, mais plutôt bien mise en scène (Fuqua est un yes man mais un yes man avec du talent (voir Training Day et le premier Equalizer). On ne comprend pas...

le 16 juin 2021

10 j'aime

2

Infinite
MalevolentReviews
4

Infiniment con

En regardant Infinite, qui est très loin d'être parfait, on ne peut s'empêcher de se poser une question : pourquoi certains films sont bons alors que d'autres, similaires, ne le sont pas ? Infinite...

le 20 juin 2021

9 j'aime

2

Infinite
pierrick_D_
4

Critique de Infinite par pierrick_D_

Evan McCauley est un chômeur vivant d'expédients car son comportement socialement inadapté l'empêche de trouver du boulot.Pas étonnant,vu qu'il est schizophrène,ou du moins censé l'être.Car voilà-t-y...

le 16 févr. 2024

7 j'aime

6

Du même critique

La Mule
pierrick_D_
7

Critique de La Mule par pierrick_D_

Earl Stone,vieil horticulteur ruiné,accepte de convoyer de la drogue pour le compte d'un cartel mexicain,mais le gang a la DEA sur le râble.Clint Eastwood produit le film avec sa compagnie,la...

le 25 mars 2021

29 j'aime

7

Robin des Bois - Prince des voleurs
pierrick_D_
8

Critique de Robin des Bois - Prince des voleurs par pierrick_D_

12e Siècle,pendant la Troisième Croisade.Robin de Locksley,jeune noble anglais parti guerroyer avec les troupes de Richard Coeur de Lion,est prisonnier des arabes à Jérusalem.Il parvient à s'évader...

le 3 oct. 2022

28 j'aime

22

The Ghost Writer
pierrick_D_
7

Critique de The Ghost Writer par pierrick_D_

Un écrivain anglais raté décroche le pactole lorsqu'il est embauché pour rédiger les mémoires d'Adam Lang,ex premier ministre britannique très médiatique.Il se rend dans la propriété du...

le 14 nov. 2021

27 j'aime

8