👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Critique non exhaustive se focalisant surtout sur les points négatifs du film pour contre-balancer un peu la masse de gens qui disent que le film est parfait et qu'Astier est un génie du cinéma, attention spoiler :

Le principal défaut du film selon moi c'est que tout va trop vite.
J'ai l'impression qu'on a voulu caser en 2h une liste de répliques et de BEAUCOUP de personnages de la série pour faire le fan-service, mais du coup le développement des personnages, du contexte socio-politique, des enjeux et de l'intrigue en général, est complètement bâclé, et la partie comique aussi du coup.


Développement des personnages et du contexte :



Par exemple, on ne s'intéresse pas à ce que veut Lancelot (qui au passage est plutôt une grosse endive molle qu'un dictateur), quid de sa quête du Graal ? Pourquoi veut-il Arthur ? Que veut-il faire de la reine ? Pourquoi est-il avec Mevanoui alors qu'il n'a aucun lien avec dans la série ? De même pour tous les autres personnages : pourquoi le père Blaise a rejoint Lancelot alors qu'il le fuyait à la fin de la série ? Pourquoi Elias a rejoint Leodagan alors qu'il cherche à "s'en mettre plein les fouilles" dans la série ? On ne voit pas vraiment le cheminement qui amène le roi de "je m'en tape du royaume de Logre, c'est pas mes oignons" à "Le royaume de Logre est sacré, il ne doit pas être morcelé". Pourquoi Arthur veut-il se suicider encore ?
Aucun personnage de la série n'a vraiment été développé pour qu'on comprenne son cheminement depuis la prise de pouvoir par Lancelot, à part peut-être la relation entre Arthur et la reine qui a bénéficié d'un peu plus d'attention que les autres (scènes réussies d'ailleurs).

De même pour les nouveaux comme le perso de Cornillac, qui meure au bout de 5min, et des deux jeunes saxons, ou la sœur de Leodagan, ou les filles en Afrique durant la jeunesse d'Arthur : quel est l'intérêt de ces personnages ?! Pourquoi la fille saxonne dit "il faut tuer Arthur" au milieu du film puis à la fin veut faire partie de la quête du Graal alors que le spectateur n'a rien vu d'autre la concernant entre les deux ?

Sur la même ligne, Astier ouvre une nouvelle intrigue avec ces flashbacks de sa jeunesse, mais on ne comprend pas (encore ?) leur intérêt dans le déroulement de l'histoire.

Aussi, le film se voulait aussi un peu dramatique, mais j'ai pas réussi à ressentir de la compassion pour les personnages de la résistance ou pour les paysans et autres opprimés, car encore une fois le film ne développe pas ces aspects qui sont pourtant fondamentaux pour comprendre là où Arthur remet les pieds.


Le comique :



Par ailleurs, même les scènes qui sont supposées être comiques, ne m'ont pas fait rire (opinion pas très populaire apparemment), alors que je ris encore devant la série même après au moins 25 visionnages. En effet, j'ai ressenti ces scènes comme une mitraille continue de répliques téléphonées, avec un goût de recyclé (peut-être car je connais beaucoup trop bien celles de la série), sans parler de certains acteurs qui surjouent, hurlent, ou récitent leur réplique, c'était parfois gênant. Adieu les silences, les regards et les mimiques de la série qui faisaient monter la sauce et participait grandement au ressort comique (à part peut-être la scène de l'enfoncement de la porte du donjon). Du coup ça sonne souvent pas naturel mais plutôt comme un enchainement de clins d’œil grossiers à la série pour faire plaisir au croquant standard (exemple : les 15 répliques de Loth en latin, le roi burgonde qui crie "Troupaskaya salsifis" sans arrêt, la scène de Perceval et Karadoc qui doivent faire le tour de garde et qui est lourdingue à souhait). Astier qui a dans la série ce génie de concocter un texte parfaitement adapté à chaque un acteur, ne leur laisse ici pas le temps d'incarner leur rôle et vivre leur jeu.


Montage et plans :



Enfin ce qui caractérise le plus le fait que ça aille trop vite, c'est bien entendu la façon de filmer et la durée des plans ! Certaines séquences sont irrespirables, ça coupe de partout, beaucoup plus que dans la série, ce qui est assez paradoxale sachant que le format se veut long. Cela renforce la difficulté à ressentir de l'émotion à rire.


Exemple :



Un exemple des points que je viens de citer est la scène où il retire l'épée, je n'ai rien ressenti. Jamais on a fait monter le suspense et montrer l'enjeu de récupérer cette épée, et lorsqu'il la récupère il ne se passe rien, les gens s'agenouille un peu avant qu'elle s'éteigne puis c'est tout, scène suivante. Ça aurait pu (dû ?) être une scène forte, Arthur récupère sa fidèle épée qui le suit pendant 5 saisons et qu'il n'a pas vu depuis plusieurs années, ainsi que son pouvoir et son peuple. Mais là tout le monde s'en tape, le peuple, la dame du lac Arthur, et donc le spectateur.
De la même manière, on ne ressent pas vraiment l'émotion de la résistance et notamment de Perceval et Karadoc de retrouver le Roi, alors que Perceval AIME Arthur. C'est expédié en 3sec dans la prison entre 2 hurlements de réplique.


Points positifs et conclusion :



En voyant les affiches et la bande-annonce, je m'attendais déjà un peu à du fan-service un peu pompier, mais pas à ce point. Pour moi ce premier volet format film n'est pas une réussite, peut-être que si ça avait duré 4h au lieu de 2 on aurait pu avoir plus le temps de construire le fond ET le comique.

Bon sinon j'ai trouvé la musique qui se veut au cœur du film (la guerre c'est de la musique) très sympa même si j'avoue avoir besoin d'un autre visionnage pour y prêter + attention.
Les visuels eux sont superbes (à l’exception de l’extérieur du château et de sa colline et de certains costumes qui me laissent perplexe), les différents paysages et le grain de la caméra sont exceptionnels pour un film français et m'ont fait voyager.
On voit qu'il y a un potentiel énorme pour faire quelque chose de grandiose dépassant la série qui était limitée à ce niveau.

Avis pas très partagé d'après l'histogramme des notes, donc besoin d'un autre visionnage pour confirmer. Aussi, peut-être que ces points négatifs seront gommés par le 2eme volet qui apportera + de profondeur et de développement et qui se sentira moins obligé de faire du fan-service !

EDIT2 : Je suis pas scénariste, c'est pas mon œuvre et Astier doit déjà avoir le scénar en tête pour les 3 volets, mais peut-être qu'une solution pour avoir un rythme plus appréciable aurait été : *Volet 1, développement des persos de la résistance et de l'état du royaume avec à la fin Arthur qui se pointe, *Volet 2, Arthur reprend le pouvoir et l'épée, et *Volet 3: Intrigue avec Méléagant et le Graal. Avec apparition des perso au fur et à mesure des volets.
Mais bon là on sort du cadre de la critique du film.

Skorm
4
Écrit par

il y a 12 mois

170 j'aime

32 commentaires

Kaamelott - Premier Volet
Skorm
4

Ça va trop vite

Critique non exhaustive se focalisant surtout sur les points négatifs du film pour contre-balancer un peu la masse de gens qui disent que le film est parfait et qu'Astier est un génie du cinéma,...

Lire la critique

il y a 12 mois

170 j'aime

32

Kaamelott - Premier Volet
Moizi
2

Pitié, dites-moi que c'est une caméra cachée !

Je crois que je suis dans le Truman Show et qu'on me trolle en tentant de me faire croire que quasiment tous les retours sur ce film sont positifs... Qu'est-ce-que c'est daubé... Je veux dire qu'il...

Lire la critique

il y a 11 mois

162 j'aime

67

Kaamelott - Premier Volet
Beorambar
4

Astier ! Qu'est-ce à dire que ceci ?!

Avant toute chose, je tiens à dire que les deux premières saisons de Kaamelott me faisaient crever de rire. Il m'est arrivé de devoir mettre des épisodes en pause pour pouvoir respirer. C'était en...

Lire la critique

il y a 11 mois

136 j'aime

9