👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le nouveau film de Matthew Vaughn n'offrait pas de grandes promesses aux spectateurs. Il y avait même de quoi s'inquiéter. Un sous-titre rappelant des émissions M6, un Samuel L Jackson en jogging sur l'affiche, un jeune adolescent rebelle et héroïque dans la bande annonce, aucune originalité dans le synopsis... Mais c'est en sortant de nulle part que naissent les plus belles surprises.

La campagne publicité mettait en avant deux influences principales : Tarantino et James Bond. Si ce dernier n'est pas une de mes grandes connaissances, je n'ai vu que ceux avec Daniel Craig, j'ai tout de même pu percevoir des clins d’œil à certaines reprises. De même, certains moments rappellent la scène de la montre ou celle sur McDonald's dans Pulp Fiction. Donc Kingsman est bien un film rempli de références, mais il est bien plus que ça. Car Matthew Vaughn est un artiste complet qui aime le cinéma mais ne le plagie pas : il nous livre une oeuvre unique et de grande qualité, bourrée d'énergie et de bonne volonté.

Kingsman est un film d'action, d'espionnage, avec quelques retournements de situations basiques et certains petits bémols qui auraient pu facilement être évités (comme un certain petit flash-back pour expliquer une situation que même un nourrisson aurait pu comprendre...). Mais Kingsman est avant tout un film totalement délirant, dynamique à souhait, entraînant, palpitant, et drôle.

L'humour anglais fonctionne à merveille, le comique de paroles et situation est d'une grande efficacité et évite toute lourdeur. Il est même présent à des moments qui appelleraient plutôt la tristesse ou la peur,
Je suis content de l'avoir vu au cinéma et c'est la première fois de ma vie que je vois une salle si joyeuse, les gens passaient un bon moment et cela renforçait le plaisir que le film apporte déjà.

Le ton est donné dès la première scène. Rapide, rythmée, elle enclenche l'histoire à vitesse grand V pour notre plus grand plaisir. Accompagnées de musiques énergiques, les scènes d'actions sont toujours un grand moment.
Le meilleur dans ce film, pour moi, se trouve dans les scènes de "combat". C'est bien simple, je n'avais jamais vu ça auparavant. Les mouvements de caméra, basés sur des zooms/dézooms/ralentis/accélérations/coupures (difficile à expliquer) sont à tomber par terre et offrent des séquences magistrales. Ainsi, la scène de l'église est un moment absolument épique et inoubliable. Je m'emporte peut-être, certains ne verront ici qu'un film d'action lambda, mais pour moi c'est inédit, et c'est LE film de l'année pour le moment, loin devant Foxcatcher et compagnie.

Il y a dans ce film des idées totalement folles, mais le mieux c'est que chacune d'elles fonctionne comme il le faut. Il faudra peut-être passer outre certains aspects surréalistes, comme cette arme-parapluie, ces jambes-lames, ou ces têtes (ceux qui ont vu le film comprendront, et au passage cette scène est magique), mais tout est présent pour une bonne raison.

Frais, délirant, violent et irrévérencieux, Kingsman : services secrets est incontestablement un film à voir, et possiblement un des meilleurs films d'action/comédie.
Du grand cru 2015, à ne manquer sous aucun prétexte, sauf si vous êtes un chinois dégarni amateur de philosophie. Quoique...

il y a 7 ans

148 j'aime

18 commentaires

Kingsman - Services secrets
TheBadBreaker
8

My tailor is rich

Le nouveau film de Matthew Vaughn n'offrait pas de grandes promesses aux spectateurs. Il y avait même de quoi s'inquiéter. Un sous-titre rappelant des émissions M6, un Samuel L Jackson en jogging sur...

Lire la critique

il y a 7 ans

148 j'aime

18

Kingsman - Services secrets
Sergent_Pepper
7

Kill jubile.

Il est toujours un peu maladroit de nous vendre un nouveau film comme totalement novateur quand celui-ci s’inscrit dans une veine parodique, ou tout au moins de pastiche. De ce point de vue, Kingsman...

Lire la critique

il y a 7 ans

143 j'aime

18

Kingsman - Services secrets
Fritz_the_Cat
7

Umbrella Corporation

En soi, pas de quoi s'exciter. Un jeune rebelle qui file droit suite à un entraînement qui le révèle à lui-même, la formule est connue. Et efficace : sentir un nouveau pouvoir germer chez un...

Lire la critique

il y a 7 ans

111 j'aime

13

Utopia
TheBadBreaker
9
Utopia

Maîtrise du chaos

Utopia est une série britannique dantesque, qui prend une ampleur monumentale dans sa deuxième saison. La série entière n’est composée que de 12 épisodes, si vous cherchez une petite pépite pour vos...

Lire la critique

il y a 7 ans

132 j'aime

7

Seven
TheBadBreaker
9
Seven

Seven up

                                 &n...

Lire la critique

il y a 7 ans

131 j'aime

37

Gone Girl
TheBadBreaker
9
Gone Girl

Fincher is coming

Arrivé à la fin du film, j'ai senti un truc sur ma joue… et je me suis rendu compte que je venais de me prendre une grosse baffe... Gone Girl a été une réelle surprise pour moi. D’une part, et c’est...

Lire la critique

il y a 7 ans

130 j'aime

21