Kung Fu Panda 4
5.7
Kung Fu Panda 4

Long-métrage d'animation de Mike Mitchell et Stephanie Stine (2024)

Kung Fu Panda est à l'origine un film qui voulait traiter des difficultés liées aux apparences: un panda qui n'était pas destiné à devenir une sommité des arts martiaux parce que trop pataud finit précisément par le devenir après moult péripéties. Hollywood n'a jamais été rigoureux ni particulièrement subtil dans sa démarche qui consiste à enfoncer des portes ouvertes.

Kung Fu Panda IV n'échappe pas à la règle. Dans une quête du héros structurée à la hache, le panda en question doit trouver un(e) successeur(e) sur insistance de Maître Shifu. Un détail sans importance: cela vient comme un cheveu sur la soupe, avec une très lourde insistance pour bien nous faire comprendre que cela vient de la volonté d'un disparu. Mais intervient alors une renarde qui pique les trésors de la vallée de la paix, entraînant le panda dans une quête contre "La caméléone".

Alors c'est bien carré, mais c'est aussi d'un didactisme frôlant le ridicule. Les étapes se suivent et ressemblent à ce que vous avez déjà vu mille fois ailleurs. On oublie au passage tout ce qu'implique la question du changement, expédiée ensuite lors d'une discussion arrivant alors que "nos héros" sont sencés être en infiltration dans le château terrifiant de la méchante (doublée aux USA par une noire, et oui). Y-a-t-il eu des évènements particuliers qui l'ont poussé à s’interroger sur son rôle au sein de l'univers ? Pas vraiment, et c'est bien aussi le problème d'un cahier des charges qui s'oriente vers l'action et le rythme du film priorisé sur un éventuel message, même mal torché.

On glosera éventuellement sur le manque d'épique de la prise d'assaut du château - malgré le dynamisme des bagarres en général, le combat ne se situe guère que sur des remparts du château et cela s'arrête là. On se posera également la question de savoir pour quelle raison la résolution de la demande de Maître Shifu se fait pour ainsi dire vite fait juste avant le générique ? Il n'était visiblement pas possible de lier le questionnement de Pô par rapport au changement à la quête de...

Mais en fait, pour quelle raison s'embête-t-il à aller chercher "La caméléone" ?

Va comprendre.

En tous les cas, les producteurs (j'avais écrit "scénaristes", mais j'ai un gros doute sur leur capacité de décision devant les studios hollywoodiens du coup je corrige) ont décidé de raconter deux quêtes distinctes, l'une pour la maîtresse du mal qui pointe le bout de son nez et la quête philosophiques de Pô. Alors vous me direz: "Mais Pô trouve une personne pour lui succéder", je répondrais "Mais oui jeune padawan mais ce qui est intéressant c'est le cheminement du personnage, pas sa résolution".

En parlant de successeur, il y a des champions d'arts martiaux qui candidatent pour devenir Guerrier Dragon. Mais on en fera rien au final, et c'est bien dommage hein messieurs les producteurs qui pensez connaître tout sur tout mais qui en réalité ne voient pas quand ils ont de l'or entre les mains, bande de mastres. Je ne sais pas moi, ils auraient pu, par exemple, les exploiter pour combattre les généraux de l'armée de "La caméléone" par exemple*.

Ca m'a marqué parce que c'est typique de beaucoup de films: on pose des personnages, des éléments divers et variés, qui peuvent dépasser le simple fait "d'exister", et au final on les range dans leur carton une fois leur petite scène rigolote terminée.

Dommage également que les rapports entre le chef de la cour des miracles et la renarde ne soient pas plus construits. On se contente d'une colère (haine ?) sur laquelle on passe grâce à des discours asthmatiques.

Alors en lisant cette critique, on peut se poser la question en quoi la note et surtout le titre sont-ils pertinents ? Tout simplement parce que le film remplit son office de divertissement calibré. La direction artistique passe plutôt bien. J'ai lu ici et là que certains efforts auraient pu être fournis sur les détails, ce qui est vrai mais personnellement je ne me suis pas focalisé sur ça. C'est dynamique, pas le temps de s'ennuyer. Je suis venu alors que j'avais une nuit blanche dans les pattes et il a quand même réussi à me maintenir éveillé.

Un film passe partout, facile, qui passe le temps très bien, mais facilement oubliable.

------------------------------------------------

* Je viens de me rendre compte qu'il n'y a pas de généraux en fait: elle semble décider de tout, même du planning de ses soldats. Pour une fois qu'on a une patronne impliquée, on ne va pas se plaindre hein ?

Bung
3
Écrit par

Créée

le 18 mars 2024

Critique lue 375 fois

7 j'aime

7 commentaires

Bung

Écrit par

Critique lue 375 fois

7
7

D'autres avis sur Kung Fu Panda 4

Kung Fu Panda 4
Yoshii
4

L' enlinsement de la machine à rêves

Huit ans après le troisième volet qui devait donc clore la trilogie, nous retrouvons Po, notre panda guerrier dragon préféré, qui vient d'être nommé chef spirituel de la vallée de la paix. Il doit...

le 23 mars 2024

24 j'aime

5

Kung Fu Panda 4
NickCortex
6

Skadoosh froide

« Tout ce que je vois, c’est une fausse promesse », dit Tai Lung à Po à un moment donné du film. Une réplique hors contexte qui pourtant sonnerait comme un aveu de faiblesse venant de ce quatrième...

le 27 mars 2024

22 j'aime

Kung Fu Panda 4
Behind_the_Mask
7

Vendre la Po de l'ours...

Rien ne va plus pour DreamWorks Animation.Qui aurait pensé, en effet, que le studio aurait autant de mal à se relever de sa gamelle monumentale que constituait Ruby : L'Ado Kraken, même pas...

le 30 mars 2024

10 j'aime

1

Du même critique

Star Wars - Le Réveil de la Force
Bung
3

Le réveil du Jedi pèse des Kylo le vendredi.

Ouais bon, habituellement, moi les salles de cinéma je ne fréquente plus ou si peu, faut dire qu'il faut en avoir les moyens et puis, moi, les moyens, je préfère les utiliser pour constituer une...

Par

le 24 déc. 2015

26 j'aime

17

La Vie et rien d'autre
Bung
7

C'est l'heure d'la soupe, bon dieu !!

Salut mon gars, ça marche ? T'aurais pas une petite pièce ? Hein, quoi ? T'es là pour que j'te parle d'mon histoire ? Mais c'pas moi qui devrait t'raconter mon histoire, laisses plutôt le Pilier De...

Par

le 9 avr. 2014

20 j'aime

27

Cube
Bung
5

Pas vraiment au carré.

(Attention SPOILER) A la première vision, il peut paraître super profond, du style qui vous donne l'impression d'aprpendre des trucs, vous ne savez pas trop quoi mais après tout, si on apprend des...

Par

le 20 sept. 2013

17 j'aime

2