Le kitsch, c'est bien. Ca peut faire mal aux yeux, mais en tant que cinéphile il faut parfois se malmener.

Le problème c'est que c'est parfois un peu mou. Mais c'est souvent comme ça dans les films kitsch : un découpage simpliste, théâtrale, histoire qu'on profite bien des décors et des tenues de toutes les couleurs. Et puis ça amuse toujours de voir la technologie du futur vue par des gens qui n'avaient pas encore idée qu'on puisse faire des téléviseurs plats.

Le scénario est aussi un peu mou. l'univers présenté est passionnant, la trame de base (la fuite) est suffisante pour créer du conflit, mais très vite on se rend compte qu ce n'est qu'un prétexte pour découvrir cet univers. Si bien qu'on n'en profite pas vraiment ; on ne veut pas juste le regarder, on veut qu'il s'y passe quelque chose. D'ailleurs c'est bien simple, une histoire avec des conflits empêche le spectateur de remarquer qu'en fait il y a plein de trous dans ce monde imaginé.

Dans le scénario aussi. La seule motivation que je puisse trouver à Francis pour braver autant de dangers juste pour terminer son copain, c'est qu'au fond il était un peu amoureux de lui (et que ce n'était probablement pas réciproque : souvenez vous au début, lorsque Francis ramène deux donzelles et il rigole en voyant Logan se taper les deux nanas... c'est louche non?). Y a aussi cette fin beaucoup trop facile.

Sinon, en ce qui concerne l'univers, du moins ce qui nous est montré et qui est crédible, c'est plutôt intéressant. On peut d'ailleurs s'amuser à comparer ce monde futuriste et le nôtre aujourd'hui, ou encore celui des 70's ; faut pas oublier qu'à l'époque ça partouzait grave, ce n'est donc pas étonnant si dans ce futur le plaisir est mis en avant.

Bref, "Logan's run" est un film de science fiction bien sympathique à condition de tolérer le kitsch. Il est toutefois regrettable que le film ne soit pas plus dynamique ; je me dis que la série bénéficie d'un potentiel plus intéressant (découvrir ce vaste monde abandonné), mais je me dis aussi qu'à l'époque on soignait moins les séries qu'aujourd'hui. Je ne suis donc pas pressé de la découvrir.
Fatpooper
6
Écrit par

Créée

le 6 août 2013

Critique lue 936 fois

12 j'aime

2 commentaires

Fatpooper

Écrit par

Critique lue 936 fois

12
2

D'autres avis sur L'Âge de cristal

L'Âge de cristal
DjeeVanCleef
4

Manuel de survie en territoire du futur

Le monde du futur promet à ses enfants la vie éternelle jusqu'à 30 ans. Le monde du futur est moche comme un magasin Ikéa. Dans le monde du futur, t'as un cristal dans la paume de ta main qui te dit...

le 30 juin 2014

37 j'aime

1

L'Âge de cristal
Ugly
7

L'humanité sous cloche en 2274

Est-ce ce qui nous attend en 2274 ? vivre sous un dôme gigantesque pour éviter la pollution et mourir à 30 ans afin d'éviter la surpopulation ? Tout ceci n'est guère réjouissant, mais Michael...

Par

le 30 août 2020

35 j'aime

27

L'Âge de cristal
Zogarok
8

Kitsch, réactionnaire, visionnaire

À l’image de l’improbable Zardoz, L’Age de Cristal est un chef du file du cinéma de science-fiction kitsch et visionnaire. Adaptation libre du roman Logan’s run de William F.Nolan, ce film de Michael...

le 25 févr. 2015

15 j'aime

3

Du même critique

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

le 3 janv. 2016

122 j'aime

35

Strip-Tease
Fatpooper
10

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

le 22 févr. 2014

116 j'aime

45

Taxi Driver
Fatpooper
5

Critique de Taxi Driver par Fatpooper

La première fois que j'ai vu ce film, j'avais 17ans et je n'avais pas accroché. C'était trop lent et surtout j'étais déçu que le mowhak de Travis n'apparaisse que 10 mn avant la fin. J'avoue...

le 16 janv. 2011

103 j'aime

55