👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Del Toro revient en grande forme dans un mélange réussi de fantastique, de romance, de drame, de thriller avec un soupçon d'érotisme et une poésie noire dont il n'avait plus fait preuve avec autant de brio depuis "Le labyrinthe de Pan".
Marchant dans les traces d'oeuvres diverses comme "La créature du lagon noir" (pour le look de la créature) mais surtout "Starman" de Carpenter pour une romance touchante loin des clichés lourdauds inhérents à ce genre d'exercice, le film déroule l'histoire de deux êtres en marge d'une société en plein essor économique (le film se passe pendant la guerre froide). Gravitant autour de cette romance, le film aborde le racisme (sans lourdeur et en faisant mouche à chaque fois), l'homosexualité, la solitude, le poids d'un monde marchant au succès, sans place pour l'échec, dont même l'horriblement génial salopard du film est victime (Michael Shannon impérial).
Après un sympathiquement rétrograde "Pacific Rim" et un franchement oubliable "Crimson peak", Del Toro retrouve enfin l'efficacité et la poésie de ses bons films. L'année commence en beauté.

RédacJack
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films de Guillermo del Toro et Les meilleurs films de 2018

il y a 4 ans

9 j'aime

7 commentaires

La Forme de l'eau
carolectrice
5

Shape of You

Ca fait des mois que Sens Critique nous fait baver devant cette magnifique affiche très énigmatique... alors voilà, ça y est, je l'ai vu le dernier Guillermo del Toro, j'étais allée fortuitement voir...

Lire la critique

il y a 4 ans

165 j'aime

14

La Forme de l'eau
mymp
4

Waterproot

Les quinze premières minutes augurent du pire, en mode Amélie Poulain, la revanche : ambiance désuète, images ripolinées aux teintes verdâtres, musique d’Alexandre Desplat avec accordéon de...

Lire la critique

il y a 4 ans

111 j'aime

6

La Forme de l'eau
Moizi
5

#JesuisSamson

Je suis vraiment déçu par ce film, j'adore ce que peu faire Del Toro, mais c'est sans doute celui que j'aime le moins avec Blade II. Alors ce n'est pas mauvais, il y a plein de bonnes choses dans le...

Lire la critique

il y a 4 ans

109 j'aime

7

Conjuring : Les Dossiers Warren
RédacJack
9

Wan again

L'ami James Wan confirme avec sa seconde incursion dans le domaine de la maison hantée qu'il est l'un des meilleur réalisateur de série B depuis la pré-retraite méritée de Carpenter. La mise en...

Lire la critique

il y a 9 ans

16 j'aime

7

Malavita
RédacJack
3
Malavita

Bienvenue chez Besson

Ce qu'il y a de rassurant avec Luc Besson, c'est qu'il est constant dans la médiocrité et qu'il tend parfois à la nullité sublime (voir l'abominable Jeanne d'Arc). Cette fois l'ami Luc (peut-être...

Lire la critique

il y a 9 ans

15 j'aime

18

La Forme de l'eau
RédacJack
8

Critique de La Forme de l'eau par RédacJack

Del Toro revient en grande forme dans un mélange réussi de fantastique, de romance, de drame, de thriller avec un soupçon d'érotisme et une poésie noire dont il n'avait plus fait preuve avec autant...

Lire la critique

il y a 4 ans

9 j'aime

7