👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Après l'éclosion d'un nouveau souffle du film de genre en France, porté par une jeune génération de réalisateurs, il était prévisible de voir venir un film de zombie bien de chez nous, fantasme de cinéphile depuis longtemps inassouvis. C'est ainsi que se présente LA NUIT A DEVORE LE MONDE, récompensé à Gerardmer, et il tient fièrement ses promesses.

Le film est finement maitrisé, tout en tension et violence froide et pudique. Dominique Rocher, le réalisateur, tient le rythme de son film d'une main de maitre posant des enjeux dramatiques dans le silence assourdissant d'un appartement parisien, dernier bastion de l'humanité. Enfin, peut-être justement pas : car film de zombie, oui, mais film qui raconte, aussi. Le long-métrage trouve son originalité dans sa thématique, tout en nuance mais sans rentrer dans un pathos gratuit et fade. Malgré certaines ficelles aisément repérable, notamment au cours des noeud dramatiques majeurs, le film développe son propos jusqu'à un climax efficace même si assez convenu.

Là où LA NUIT A DEVORE LE MONDE aurait pu être plus soigné c'est au niveau de sa photographie. Loin d'être raté, elle aurait pu permettre de soutenir un montage et une narration très efficace. Cela est d'autant plus dommage que le film tente fortement d'installer une ambiance et une arène dramatique qui prend aux tripes. Appuyé par une photographie marqué elle aurait pu encore plus crever l'écran.

Mais dans l'ensemble le film est une bonne surprise et une réussite presque complète. Il se prend comme il est, encore une preuve que le film de genre français n'est pas mort !

RomainSciara
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2018

il y a 4 ans

3 j'aime

La nuit a dévoré le monde
mymp
8

Fluctuat dead mergitur

Les films de morts-vivants en France sont à peu près aussi rares que les comédies dans le cinéma hongrois ou roumain : à quelques exceptions près (et pas franchement des plus réussies) tels que La...

Lire la critique

il y a 4 ans

35 j'aime

3

La nuit a dévoré le monde
Théloma
8

Survivance mode d'emploi

Alors bien sûr, si vous avez pris votre ticket de cinéma dans l'idée 1) de vous faire peur avec des zombies 2) de découper au sabre des zombies 3) de jouer à attrape-moi si tu peux avec les zombies...

Lire la critique

il y a 4 ans

18 j'aime

18

La nuit a dévoré le monde
GrégoireLusson
6

Un film d'horreur surprenant qui renouvelle le genre

La nuit a dévoré le monde est un film esthétique qui renouvelle le genre du cinéma d'horreur. L'ambiance funeste d'un Paris post-apocalyptique rempli de zombies désincarnés est très réussie. Les...

Lire la critique

il y a 4 ans

17 j'aime

The Tree of Life
RomainSciara
10

Voyage Intérieur

Après La Ligne Rouge, Terrence Malick continue sa démarche de longs métrages spirituelles, et avec The Tree Of Life il atteint un niveau supérieur et unique. Si ce film plaira grandement au puriste...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime

1

La nuit a dévoré le monde
RomainSciara
7

Du film de genre bleu, blanc, rouge

Après l'éclosion d'un nouveau souffle du film de genre en France, porté par une jeune génération de réalisateurs, il était prévisible de voir venir un film de zombie bien de chez nous, fantasme de...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

Avengers : Infinity War
RomainSciara
8

Le requiem de Marvel

Un film abusément attendu, un mechant plus que teasé, un groupe de super héros qui n'a jamais été aussi grand, tout les éléments étaient réuni pour que Infinity War soit le Marvel a ne pas rater. Et...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime