Là où chantent les écrevisses

OU

L'histoire de la solitaire Kya, reclue dans sa maison au centre d'un marécage, faisant face à une accusation pour meutre et ses souvenirs d'amours passés.

Le film aurait pu être excellent si certaines scènes assez niaises, disons-le, n'avaient pas été présentes, ou tournées differemment.

Entendons-nous, je n'ai pas lu le livre mais je pense qu'il y a un vrai problème d'adaptation. L'on a parfois l'étrange impression que certaines scènes et dialogues on voulu être très (trop) recalqués exactement comme écrits dans le livre.

Difficile sans entrer dans le spoiler, mais l'exemple le plus marquant est la scène du premier baiser dans un tourbillon de feuilles mortes... Rien d'autre à dire que: NIAIS.

Un autre exemple, du côté des dialogues, à la toute fin du film, lorsque Tate demande en mariage Kya et qu'elle lui rétorque qu'elle préfère qu'il restent comme un vol d'oies sauvages (très mal retranscrit je l'admets), je ne doute pas que dans le livre l'échange soit romantique, mais dans le film ... Sérieusement ?

Et c'est vraiment dommage car c'est ce genre de parties parsemant le film qui gâche tout et vient couper l'élan et nous sortir de l'histoire.

Une dernière chose: les gros roulages de pelles dans les film, c'est bien c'est beau. 50.000 roulages de pelles dans un même film, c'est trop on a compris. De même que les scènes de sexe, avec la dernière qui n'a, selon moi, aucun sens et n'est pas nécessaire.

Et là une question va vous venir à l'esprit... Pourquoi être aussi négatif avec un 8/10 ? Déjà je suis gentil dans toutes mes notations. Ensuite parce que, à titre personnel, malgré ces scènes, je n'ai pas trop été sorti de l'histoire et je l'ai vraiment beaucoup aimé. Je me suis plutôt mis à la place d'autres spectacteurs (et en avoir discuté aussi).

L'enlacement du procès avec l'histoire de Kya est génial. On ne s'ennuie jamais alors que la solitude est au coeur de l'histoire. Les personnages - j'y étais accrochés - sont géniaux avec de très bons acteurs. Et aussi j'aime bien la nature. Les deux heures sont passées à toute allure.

La réalisation n'a rien d'incroyable, sauf quelques très jolis plans. Je m'attendais à mieux au niveau de la cinematography vu le décor et la possibilité de faire de très beaux plans avec le marécage, mais la caméra est vraiment centrée sur Kya... Dommage.

RomainZiri
7
Écrit par

Créée

le 30 août 2022

Critique lue 90 fois

Toucan Toco

Écrit par

Critique lue 90 fois

D'autres avis sur Là où chantent les écrevisses

Là où chantent les écrevisses
Tex_AS
3

Là où pousse la guimauve

Bah en fait... Comment dire... On dirait que la réalisatrice s'est contentée de lire le résumé figurant sur la quatrième de couverture et en a fait un film de plus de deux heures. Il n'y a absolument...

le 21 août 2022

29 j'aime

2

Là où chantent les écrevisses
Dominic-Decoco
7

Une belle mélodie

SPOILER ALERT D’un côté vous avez le scénario plutôt classique : un meurtre dans une petite ville américaine où les ragots se diffusent à la vitesse de la lumière, et le suivi du procès pour savoir...

le 15 août 2022

23 j'aime

Là où chantent les écrevisses
AurélienBoucher
9

Critique de Là où chantent les écrevisses par Aurélien Boucher

Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur " la Fille des marais " de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n'est pas cette fille sauvage et analphabète...

le 19 août 2022

12 j'aime

Du même critique

Mother!
RomainZiri
6

LORSQUE CELA VA TROP LOIN

MOTHER! OU L'histoire d'une jeune femme et de son mari écrivain en peine d'inspiration qui vivent reclus dans une maison qu'elle a elle-même refait à neuf. Des individus extérieurs vont débarquer...

le 22 janv. 2022

1 j'aime

Midnight Express
RomainZiri
4

UNE HISTOIRE VRAIE A NUANCER

MIDNIGHT EXPRESS OU L'histoire d'un américain de retour d'un voyage en Turquie duquel il souhaite ramener du haschich. Mais c'était sans compter un dernier contrôle avant d'embarquer qui va l'envoyer...

le 21 janv. 2022

1 j'aime

Boyhood
RomainZiri
8

SUIVRE 12 ANS EN 2h30

BOYHOOD OU La vie d'une famille américaine sur 12 ans. 12 ans filmés en temps réel et avec le même casting du début à la fin. Véritable tour de force de Richard Linklater qui a eu la patience...

le 25 janv. 2022

1 j'aime