Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Le personnage féminin est assez intéressant, j'y vois en parti une sorte de référence à JJ Audubon et aux pionniers du dessin animalier naturaliste. Il y a quelques belles image, une photographie parfois un peu vintage malgré les incrustations animées (trop visibles)

En revanche le ton global du film est bien trop mièvre à mon goût, c'est dommage

Geoffinho
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Ciné 2022

Créée

le 31 août 2022

Critique lue 17 fois

Geoffinho

Écrit par

Critique lue 17 fois

D'autres avis sur Là où chantent les écrevisses

Là où chantent les écrevisses
Tex_AS
3

Là où pousse la guimauve

Bah en fait... Comment dire... On dirait que la réalisatrice s'est contentée de lire le résumé figurant sur la quatrième de couverture et en a fait un film de plus de deux heures. Il n'y a absolument...

le 21 août 2022

28 j'aime

2

Là où chantent les écrevisses
Dominic-Decoco
7

Une belle mélodie

SPOILER ALERT D’un côté vous avez le scénario plutôt classique : un meurtre dans une petite ville américaine où les ragots se diffusent à la vitesse de la lumière, et le suivi du procès pour savoir...

le 15 août 2022

23 j'aime

Là où chantent les écrevisses
AurélienBoucher
9

Critique de Là où chantent les écrevisses par Aurélien Boucher

Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur " la Fille des marais " de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n'est pas cette fille sauvage et analphabète...

le 19 août 2022

12 j'aime

Du même critique

La Conspiration du Caire
Geoffinho
6

Le Caire sous influences

J'ai beaucoup aimé l'esthétique globale du film, le thème de l'intrigue est aussi très intéressant. On y découvre un pays sous influences, qui s'est érigé diverses idôles; l'imam d'Al Azhar, le...

le 28 oct. 2022

1 j'aime

Heaven & Hell
Geoffinho
7

Critique de Heaven & Hell par Geoffinho

Un album pas exempt d'imperfections, souvent un peu trop premier degré et manquant de subtilité à mon goût mais un disque tout de même très dense et très généreux, avec de très nombreux bons...

le 22 déc. 2020

1 j'aime