Premier "vrai" Bergman et petit chef-d'oeuvre.

La prison est le sixième film réalisé par Bergman, alors quasiment inconnu, mais on peut considérer qu’il s’agit du premier « vrai » Bergman, puisque les cinq films précédents étaient des films de commande destinés à un large public. Bergman déclarait dans une interview que « l’enfer est créé par les hommes, sur terre ! » et l’on peut dire que c’est ici le thème central du film. Mais il y a aussi un deuxième thème qui parcourt le film, celui du regret de l’enfance, enfance conçue comme une époque heureuse qui ne reviendra plus. Ce thème apparaît à plusieurs reprises dans le film, notamment sous la forme symbolique de l’infanticide. On le retrouve aussi dans l’extraordinaire séquence, plastiquement superbe, du rêve de Birgitta-Carolina, dans lequel Thomas se plaint, comme un gosse, que l’on ait écrasé son cheval à bascule et surtout, dans une des rares scènes heureuses du film, celle ou Birgitta-Carolina et Thomas visionnent un vieux film muet (en réalité un film tourné par Bergman lui-même) qui évoque à la fois Chaplin et Méliès. Quoi que l’on pense de Bergman, et je comprends très bien qu’on puisse ne pas aimer ses films, il faudrait vraiment être aveugle pour ne pas voir les qualités formelles de ce film : outre la superbe séquence du rêve déjà mentionnée, digne d’un grand film fantastique, il faut ajouter la beauté des mouvements de caméra et des cadrages, la splendide photo noir et blanc, et enfin le générique qui, d’une part est parlé (comme dans le cas célèbre du Mépris de Godard, mais c’est 14 ans plus tard !) et, d’autre part, qui survient alors que le film a commencé depuis environ 10mn, ces deux points étant extrêmement novateurs pour l’époque. Bref, un petit chef d’œuvre !

Jean-Mariage
8
Écrit par

Créée

le 25 mars 2020

Critique lue 416 fois

9 j'aime

2 commentaires

Jean-Mariage

Écrit par

Critique lue 416 fois

9
2

D'autres avis sur La Prison

La Prison
Vivienn
4

Entre le ciel et l'enfer

Premier film de Bergman entièrement scénarisé par lui-même (n’étant donc ni une adaptation, ni basé sur le script d’un autre scénariste), il ne faut pas sous-estimer le rôle qu’a tenu La Prison dans...

le 23 août 2015

5 j'aime

2

La Prison
YgorParizel
8

Critique de La Prison par Ygor Parizel

En 1949, le cinéma de Bergman n'est pas encore à maturation mais on décèle déjà tout ce qui fera que ce cinéaste soit un des génies du Septième Art. Une narration sophistiquée, une écriture de...

le 19 juil. 2020

2 j'aime

Du même critique

Le Gai Savoir
Jean-Mariage
9

Chef-d'œuvre.

Ce film inaugure la « période Mao » de Godard et son entrée dans l'anonymat du cinéma militant, dont il ne sortira que des années plus tard. Filmés sur fond noir (la photo et les couleurs sont...

le 17 janv. 2017

10 j'aime

La Prison
Jean-Mariage
8

Premier "vrai" Bergman et petit chef-d'oeuvre.

La prison est le sixième film réalisé par Bergman, alors quasiment inconnu, mais on peut considérer qu’il s’agit du premier « vrai » Bergman, puisque les cinq films précédents étaient des films de...

le 25 mars 2020

9 j'aime

2

Un vrai crime d'amour
Jean-Mariage
8

Roméo et Juliette en mode prolo.

Finalement, c’est l’éternelle histoire de Roméo et Juliette. Ici, vraiment tout les sépare : leur mentalité, leur famille et, d’une manière qui s’avère radicale, l’exploitation capitaliste. Luigi...

le 20 févr. 2020

7 j'aime