A travers un fait divers, Imamura entreprend dans "La Vengeance est à Moi" une réflexion sur les traditions de son pays, voire même une sorte d'étude scientifique minutieuse de la société japonaise : le film décrit donc l'itinéraire terrible et éclaté d’un tueur en série, jusqu’à son exécution et la dispersion de ses os au sommet d’une montagne (extraordinaire scène finale, qui nous obsédera longtemps), en utilisant une construction narrative souvent complexe, contrastant avec la mise en scène quasi-naturaliste. Entre grotesque et dérision, Imamura explore les pulsions de ses contemporains, un peu comme il étudierait le comportement d’animaux en liberté, sans rien éluder ni magnifier : le résultat est malaisant et souvent terrible. [Critique écrite en 1983]

EricDebarnot
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les meilleurs films japonais et Les meilleurs films de 1979

Créée

le 9 janv. 2017

Critique lue 564 fois

14 j'aime

Eric BBYoda

Écrit par

Critique lue 564 fois

14

D'autres avis sur La vengeance est à moi

La vengeance est à moi
IllitchD
7

Critique de La vengeance est à moi par IllitchD

Basé sur des faits réels et sur le livre de Ryuzo Saki, La Vengeance est à moi de Shohei Imamura traite avec un aspect documentaire du visage sombre d’un homme sans scrupule. Cette odyssée sanglante...

le 6 août 2013

15 j'aime

2

La vengeance est à moi
EricDebarnot
8

Entre grotesque et dérision

A travers un fait divers, Imamura entreprend dans "La Vengeance est à Moi" une réflexion sur les traditions de son pays, voire même une sorte d'étude scientifique minutieuse de la société japonaise :...

le 9 janv. 2017

14 j'aime

La vengeance est à moi
oso
8

Faut-il être un salaud pour vivre libre ?

Pas évident de savoir sur quel pied danser au sortir de La vengeance est à moi, tant le portrait rugueux qu'y livre Imamura d'un tueur en cavale inspiré de faits divers ayant ébranlé le Japon,...

Par

le 9 juil. 2017

11 j'aime

Du même critique

Les Misérables
EricDebarnot
7

Lâcheté et mensonges

Ce commentaire n'a pas pour ambition de juger des qualités cinématographiques du film de Ladj Ly, qui sont loin d'être négligeables : même si l'on peut tiquer devant un certain goût pour le...

le 29 nov. 2019

204 j'aime

152

1917
EricDebarnot
5

Le travelling de Kapo (slight return), et autres considérations...

Il y a longtemps que les questions morales liées à la pratique de l'Art Cinématographique, chères à Bazin ou à Rivette, ont été passées par pertes et profits par l'industrie du divertissement qui...

le 15 janv. 2020

190 j'aime

105

Je veux juste en finir
EricDebarnot
9

Scènes de la Vie Familiale

Cette chronique est basée sur ma propre interprétation du film de Charlie Kaufman, il est recommandé de ne pas la lire avant d'avoir vu le film, pour laisser à votre imagination et votre logique la...

le 15 sept. 2020

187 j'aime

25