On ne voit pas tous (insérer métier ici) de la même façon. Une très bonne surprise inattendue.

Le menu, un long-métrage d’un réalisateur peu connu mais dont la bande-annonce apportait de l’intérêt. En voyant la bande-annonce, il y avait des bonnes attentes et une assez bonne intrigue avec ce qu’on voyait. Le casting principal aussi avait l’air bien choisi et assez attirant mais ce long-métrage arrive t-il à nous éblouir ? Difficile à dire mais il faut reconnaître que ce long-métrage est une très bonne surprise. Que ce soit dans la tension ou dans beaucoup d’autres éléments, on sent que le long-métrage a été très soigné malgré qu’il ait aussi ses défauts dont il faut parler. En tout cas, Mark Mylod vient de sortir le meilleur long-métrage de sa filmographie (ce qui n’était pas très dur).



Positif



Personnages principaux: Margot (Anna Taylor-Joy) est une femme qui a été invitée par Tyler à cette soirée à la place d'une personne qui s'est désistée, elle est la protagoniste de ce long-métrage. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle semble être quelqu'un de normal qui ne se sent pas à sa place avec toutes ces personnes, et c'est le cas. Le fait qu'elle ne soit pas prévue pour cet évènement nous permet de découvrir l'évènement de son point de vue et de se sentir plus comme elle que comme les autres personnages.
Le chef Slowik (Ralph Fiennes) est l'hôte de la soirée. C'est un chef cuisinier reconnu qui cherche à satisfaire tous ses clients avec son art, il ne supporte pas qu'on ne touche pas à un de ses plats et cherche à comprendre afin de se perfectionner. C'est un perfectionniste fou mais efficace, y compris dans ce qui l'a poussé à inviter toutes ces personnes pour cette soirée. Il arrive à être menaçant dès les premières minutes où on le voit tout en étant un personnage qu'on comprend au fur et à mesure que le long-métrage avance.
Tyler (Nicholas Hoult) est un jeune homme passionné de cuisine qui a payé cher afin de se rendre à cette soirée. Il est en admiration totale pour le chef Slowik et son "art" et c'est intéressant car c'est le seul à montrer qu'il est fan du travail du chef. Plus le long-métrage avance et plus il est assez étrange mais c'est un personnage qui se tient dans la fonction du fanboy.



  • Mine de rien, il y a des bonnes représentations de certains des acteurs dans ce long-métrage. Par exemple, le fait que John Leguizamo joue un acteur qui joue dans des navets et qui est un acteur oublié (comme dans la vraie vie depuis qu’il a joué dans l’adaptation de Super Mario Bros en Live). Ou alors, Janet Mcteer qui joue une critique de restaurant mondialement connue et qui peut aider les petits nouveaux à se lancer avec son influence (comme dans la vraie vie avec les nombreux prix qu’elle a reçu pour sa performance d’actrice dans Libres comme le vent et A doll’s house). Bref, on ne va pas faire toute la liste mais le choix de casting a été plutôt bien pensé quand on y réfléchit bien.


  • Les seuls personnages qui évoluent réellement, ne serait-ce qu’un peu, ce sont Margot et le chef Slowik. Margot qui découvre ce monde dont elle ne fait pas partie et va se battre pour rester elle-même malgré que certains veuillent la faire entrer dans ce monde et le chef Slowik qui retrouve un peu de la signification de son art grâce à Margot avec une certaine scène. Ce sont des évolutions assez légères mais elles restent efficaces.


  • Le long-métrage démarre par la découverte de nos deux personnages principaux qui attendent le bateau avant qu’ils ne montent dessus et qu’on y découvre les autres invités de ce repas exceptionnel. C’est une introduction plutôt intéressante qui nous donne envie d’en savoir plus sur ce fameux menu qu’ils vont déguster.


  • Il n’y a rien à redire sur les costumes qui sont des bonne qualité tout en définissant bien chacun des personnages. C’est surtout le cas pour Margot qui porte une robe un peu ouverte mais qui fait moins chic que les autres femmes dans la salle, pour nous faire comprendre qu’elle n’est pas du même monde.


  • Margot et Tyler ont été invités pour déguster un menu unique sur une île isolée avec plusieurs autres invités. Mais lorsque le dîner commence, ils se rendent compte que quelque chose cloche et vont faire leur possible pour tenter de s’échapper de cette île. Une histoire simple mais plutôt efficace.


  • Le symbolisme de ce long-métrage est efficace. Entre ce que représente la cuisine pour le chef Slowik en fonction de ses invités, Margot pour lui (un imprévu qu’il doit régler), la cuisine pour Tyler… il y a réellement des éléments de symbolisme intéressants dans ce long-métrage.


  • Il n’y a rien à redire sur le jeu d’acteur qui est très qualitatif, surtout de la part de nos acteurs principaux. La meilleure performance venant de Ralph Fiennes qui réussit superbement à jouer les différentes réactions en fonction de ce qu’il entend ou des personnages à qui il parle.


  • L’espèce de relation qui se développe entre Margot et le chef Slowik n’est pas inintéressante. Sachant que Margot était une invitée non prévue, il cherche à la faire entrer dans son monde afin qu’elle le comprenne mieux. Surtout quand on connaît le passé du chef Slowik.


  • Malgré que certaines choses soient prévisibles, d’autres sont assez inattendues, comme la manière dont Margot va jouer pour essayer de s’échapper. C’est un détail mais c’est réellement de l’inattendu qui fonctionne.


  • La mise en scène est assez bien soignée dans l’ensemble. Malgré quelques petits détails critiquables dans certaines scènes, la majorité du long-métrage arrive à bien soigner sa mise en scène comme il se doit.


  • Question tension, il faut reconnaître qu’on arrive à en ressentir pour nos personnages, principaux comme secondaires. Difficile de dire grâce à quoi on y croit mais on arrive réellement à y croire dès que le Chef arrive.


  • Les décors de l’île sont beaux. On profite surtout de la salle où les invités dînent ainsi que des cuisines mais les décors sont réellement de qualité ici, même si ce n’est pas le plus important.


  • Question musiques, le long-métrage s’en sort bien. Quel que soit la musique qu’on entend, c’est une musique superbement travaillée qui arrive à bien raconter ce qui se passe à l’image.


  • La fin est assez spéciale mais elle colle assez bien afin de conclure le long-métrage. Pas de Spoil de cette fin mais c’est réellement une fin qui marche ici.




Négatif




  • Est-ce que les personnages ne seraient pas un peu stupides pour certains ? Sérieusement, comment ça se fait que personne n’agisse normalement et ne s’interroge sur ce qu’ils voient avant qu’il arrive quelque chose de grave ? Et Lilian Bloom qui pense qu’il s’agit d’un spectacle quand un de employés se tire une balle dans la tête. Même sans être un expert, quel restaurant aussi distingué pourrait faire un spectacle où un de ses employés se donne la mort ? Non mais oui, il y a des passages un petit peu stupides des fois.


  • Soyons honnêtes, les personnages secondaires sont inintéressants au possible. Ils ont beau essayer de nous mettre du développement pour la majorité d’entre eux, ils ne sont pas aussi intéressants que nos personnages principaux. Mais bon, ils auraient pu essayer de rendre les personnages secondaires un petit peu plus intéressants parce que là, on ne fait vraiment pas attention à eux.


  • Dès leur arrivée du l’île, on voit venir que le Chef est quelqu’un de louche et qu’il a des intentions spéciales pour ses invités. Même sans ça, on voit venir que certaines tentatives d’évasion ne vont clairement pas marcher. Donc oui, il y a quelques éléments un peu prévisibles, ce qui fait que la tension de ces quelques moments ne marche pas, malgré qu’elle soit efficace dans la majorité.


  • Là où les personnages secondaires ne sont pas intéressants mais ont quand même un petit rôle à jouer, c’est différent pour la mère du chef Slowik. Elle est là, elle nous est présentée mais elle est un personnage qui n’apporte rien du tout. Sérieusement, il aurait peut-être mieux valu se contenter d’un portrait d’elle vu ce que ce personnage apporte.


  • Un petit détail critiquable lors de la poursuite, c’est l’effet de tremblement de caméra qui fait un petit peu faux. C’est juste pour un plan où deux des personnages veulent se séparer mais ça reste un effet étrange quand on le voit à l’écran.



!!! PARTIE SPOIL !!!


Margot arrive à se sauver en demandant un plat classique, un cheeseburger avec des frites, que le chef exécute lui-même et qui était un des premiers plats qu’il avait commencé en cuisine. Après cela, elle prend son doggy-bag et se sauve avec un bateau pendant que les autres meurent pour le dessert. Margot a été assez maligne afin de se sauver. Et pour ceux qui se demandent pourquoi elle n’a pas essayé de sauver les autres, parce qu’elle n’est pas du même monde qu’eux, surtout que pendant tout le film, la majorité des invités l’ignorait. Pourquoi elle sauverait tout le monde alors que personne ne prêtait attention à elle parce qu’elle est différente ? Margot n’a jamais été représentée comme une protagoniste au grand coeur.


Est-ce que Le menu serait une métaphore du cinéma actuel ? Dit comme ça, ça peut paraître bizarre mais il y a de quoi se poser la question. Si Margot représente la normalité alors que les autres sont dans un niveau plus haut, que ce menu est la quintessence du cinéma pour beaucoup mais que Margot arrive à se faire à la majorité des films d’aujourd’hui (majoritairement des blockbusters à gros budget), ce long-métrage pourrait être vu comme une métaphore du cinéma et des spectateurs actuels.


L’humiliation de Tyler était horriblement réussie. Entre ses avertissements du chef avant la soirée, sa tentative de faire de la cuisine qui se solde par un échec et le chef qui l’anéantit totalement au point qu’il va se suicider, il faut admettre que l’humiliation est totale. Après, dans la métaphore du cinéma, si Tyler est un passionné (fanboy) qui pense comprendre le cinéma mais qui ne sait pas en faire et que c’est son réalisateur préféré qui le démolit…


Étrangement, en voyant la bande-annonce, on pouvait s’attendre à du cannibalisme où le chef et ses employés chassent les clients pour obtenir la viande, mais finalement non. La viande et tous les produits ne sont réellement que des aliments qui se mangent.


Au final, que penser du long-métrage Le Menu ? Que sans être un chef d’œuvre, c’est une très bonne surprise. Sans être grandiose, ce long-métrage arrive à apporter un petit vent de fraîcheur qui soulage au milieu de tous ces blockbusters qui sortent. On a une bonne mise en scène, un jeu d’acteur efficace, une tension réussie, des décors superbes et des musiques de bonne qualité. Il est vrai que certains points sont prévisibles, que la mère du chef ne sert à rien et que les personnages secondaires sont oubliables (malgré un choix de casting intéressant) mais cela n’empêche pas de passer un bon moment en le regardant. Personnellement, je ne m’attendais à rien mais je reconnais que c’était une bonne surprise à découvrir au cinéma.

FloYuki
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Top films 2022

Créée

le 28 nov. 2022

Critique lue 812 fois

1 j'aime

FloYuki

Écrit par

Critique lue 812 fois

1

D'autres avis sur Le Menu

Le Menu
Behind_the_Mask
7

Un dîner presque parfait

Oui oui, je sais, le titre que j'ai choisi pour illustrer mon avis est loin d'être original. C'est que je m'essouffle, vous savez. Mais il est très représentatif du sentiment que me laisse ce...

le 24 nov. 2022

53 j'aime

8

Le Menu
RedArrow
6

Au Menu de "The Menu":

Hors d'oeuvre:Un intrigant et mystérieux thriller gastronomique servi avec une pléiade de très bons acteurs, dans leurs rôles de convives triés sur le volet pour participer à la dégustation organisée...

le 23 nov. 2022

47 j'aime

1

Le Menu
Captain-Walker
4

Un dîner presque raté

S'il était prometteur, le menu du Chef Mylod est beaucoup plus fade que prévu. Ce dernier est composé de plâtrées de séquences réchauffées sauce grand public. Les développements de personnages y sont...

le 26 nov. 2022

33 j'aime

5

Du même critique

Fermez-la
FloYuki
1

C'est comme ça qu'un homme lambda se prend pour un faux-justicier d'internet.

Je m'étais promis de ne plus faire de critique sur les émissions web ou sur certains youtubeurs. J'avais déjà écrit sur certains youtubeurs que je n'appréciais pas particulièrement par le passé dans...

le 23 avr. 2021

30 j'aime

82

Joker
FloYuki
10

Place à la folie dans une ville aussi pourrie ! Un nouveau Joker à la hauteur de ses prédécesseurs.

Critique audio: https://www.youtube.com/watch?v=AHgPNshCVm4 Comme vous le savez, je suis très fan de l'univers de Batman ainsi que du meilleur méchant jamais créé dans l'univers de DC, le Joker. Dans...

le 12 oct. 2019

27 j'aime

30

Les Indestructibles 2
FloYuki
9

14 ans plus tard, les Indestructibles reviennent avec la même gloire que dans le passé.

Tout le monde s'attendait à une suite depuis la fin du premier film mais moi j'y ai vu une fin qui nous disait seulement que les Indestructibles étaient repartis pour sauver la ville du démolisseur...

le 30 juin 2018

21 j'aime

12