Voilà un film que j'ai projeté dans une salle de spectacle de cité u. J'enregistrais Dr Jerry et Mr Love en même temps, et le son de ce dernier débordait sur les déboires sentimentaux du serviteur Hopkins. Ca aurait pu donner lieu à une expérience intéressante de dissociation partielle entre le son et l'image, à des dialogues improvisés entre le drame victorien étouffé et le comique américain débridé, où la retenue britannique aurait été mise à l'épreuve du happy end hollywoodien. Las, on m'a forcé à stopper l'enregistrement, et Mr Love n'a même pas eu le temps de pousser la chansonnette.
Depuis, le film de Jerry Lewis s'est entrecroisé 3 ou 4 fois avec ma flamboyante existence, mais rien à faire, Tony se tire toujours le jonc à la fin.

ChatonMarmot
2
Écrit par

Créée

le 1 oct. 2017

Critique lue 948 fois

8 j'aime

5 commentaires

ChatonMarmot

Écrit par

Critique lue 948 fois

8
5

D'autres avis sur Les Vestiges du jour

Les Vestiges du jour
Frankoix
8

Peines d'amour perdues.

1936. Mr Stevens, majordome à Darlington Hall, somptueuse propriété dans la campagne anglaise, se heurte aux méthodes et au tempérament de la nouvelle intendante qu'il vient d'engager, Miss Kenton...

le 1 août 2010

38 j'aime

11

Les Vestiges du jour
OkaLiptus
8

La transparence des mots

Cette critique contient quelques éléments qui dévoilent l'intrigue et sa finalité.Voici un film remarquable sur l’incommunicabilité. L'introduction appelle à une possible escapade, une porte de...

le 28 mars 2023

30 j'aime

33

Les Vestiges du jour
Morrinson
7

A History of violence

"Les Vestiges du jour", sans être une révélation personnelle qui marquera durablement ma cinéphilie, représente assez bien l'idée que je me fais du film anglais-type (comprendre : d'époque, et...

le 4 mars 2016

27 j'aime

8

Du même critique

X-Men : Dark Phoenix
ChatonMarmot
2

Pas de cul pour le MCU

**Pinacle tragique des X-men de Chris Claremont, inaugurant une vague de débauchages anglais par l'écurie Marvel, la transformation de Jean Grey en Phénix Noir et la mort de l'Elektra du Daredevil de...

le 5 juin 2019

52 j'aime

55

Midsommar
ChatonMarmot
10

All you need is love...

Ari Aster continue d'exploser les limites du genre horrifique. Il propose un renversement de perspective, une expérience psychédélique et philosophique. Son but est de nous faire entrer dans la peau...

le 1 août 2019

42 j'aime

127

90's
ChatonMarmot
5

futurs vieux cons

Un film qui rend compte de la vie familiale et des rituels initiatiques d'un jeune garçon dans le milieu du skateboard ; ce qui sans être pour moi très captivant, m'interpelle sur un point : le...

le 31 mars 2019

29 j'aime

24