La beauté dingue de certains plans et le travail génial sur le son ne peut contrebalancer l'ennui profond généré par 50% des scènes, dont celle - je sais pas si c'est vraiment un spoiler- consitant à filmer en plan séquence fixe un marin s'endormant devant la TV pendant 5-10 min, un moment assez fort puisque ses yeux se ferment à peu près en synchro totale avec ceux des spectateurs.

Le 14 septembre 2013

4 j'aime

Leviathan
guyness
7
Leviathan

Mâles de mer

Appel du barge Etendue noire victimes Bastingage tragique Tirage de chasses déchets Eclats de canette rutilante Moitiés de cadavres Accrochés au pont Refus de retourner au fond Troupeau de...

Lire la critique

il y a 8 ans

26 j'aime

9

Leviathan
drélium
5
Leviathan

Mer nature

Au bout d'une heure, il y a un plan fixe en plongée sur le pont du bateau qui montre clairement ce qui s'est passé avant, lorsque t'étais jeté par terre, à la place d'un poisson mort, suspendu à la...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

8

Leviathan
BenoitDumeunier
8
Leviathan

Critique de Leviathan par BenoitDumeunier

Lucien Castaing Taylor et Verena Paravel, deux artistes et anthropologues du laboratoire d’ethnographie sensorielle d’Harvard, ont abordé ce projet dans l’intention de faire un documentaire sur le...

Lire la critique

il y a 9 ans

15 j'aime

Source Code
Alexandre_Hervaud
7
Source Code

La fin justifie le "moyen"

Le film aurait mérité 8 (au moins) sans ses 10 ultimes minutes qui gâchent une potentielle fin géniale avec ce qui aurait pu être un des plus beaux plans de fin vus en salle dernièrement ([spoiler]...

Lire la critique

il y a 11 ans

82 j'aime

22

Scream 4
Alexandre_Hervaud
7
Scream 4

Screamadelicouille

[tu sais très bien que je vais pas te sortir l'identité du/de la/des tueur(s) ici, hein, mais je suis obligé d'éventer UN MINIMUM le film pour en causer, hein. OK] Alors Scream 4 coco ça vaut quoi ...

Lire la critique

il y a 11 ans

41 j'aime

Prometheus
Alexandre_Hervaud
7
Prometheus

Critique de Prometheus par Alexandre_Hervaud

Imparfait scénaristiquement, mais tellement maîtrisé d'un point de vue formel, avec des visions durables à la fois référentielles (H.R. Giger FTW) et innovantes dont on parlera encore dans 30 ans...

Lire la critique

il y a 10 ans

31 j'aime

4